formats

Deuxième session bac : L’organisation encore confiée à l’ONEC

Publié le 10/06/2016, par dans Non classé.

Contrairement aux rumeurs, c’est l’ONEC qui prendra en charge l’organisation de la deuxième session du bac et non l’armée.
En effet, alors que des mesures, dites draconiennes, avaient été annoncées pour la réussite de cet examen partiel, dont la principale est que le gouvernement a décidé que l’impression des sujets des épreuves sera confiée à l’imprimerie de l’Armée nationale populaire (ANP), cela n’était finalement qu’une rumeur. C’est au qotidien El Massa que Messeguem Medjadi, inspecteur général au ministère de l’Education nationale, explique : « L’Office national des examens et des concours est le seul organisme habilité à organiser cet examen partiel. L’implication de certains cadres dans la fuite des sujets ne veut pas forcement dire que tout l’organisme est impliqué.

On ne peut pas faire porter à l’ONEC la responsabilité des erreurs comises par certains de ses cadres.» A cet effet, Bachir Hakem, enseignant et membre du CLA, confie : « Les enseignants sont unanimes, le baccalauréat doit être organisé par le ministère de l’Education. L’ONEC est un organisme de l’Education et ne pas lui confier l’organisation, c’est le dissoudre. Nous n’étions donc pas d’accord avec l’information qui disait que ce serait l’armée qui se chargerait de l’examen, car cela voudrait dire qu’on ne fait pas confiance au secteur de l’Education.

L’armée peut se charger de la sécurité du déroulement de l’examen. Sans plus. On n’est pas en guerre.» Par ailleurs, concernant les revendications des candidats du Sud qui réclament que cette nouvelle session du bac soit reportée à l’après-Ramadhan, il semble que cela ne soit pas possible.

Cependant, Messeguem Medjadi rassure : « On ne peut pas reporter cette session à l’après-Ramadhan, mais que les candidats soient rassurés, des climatiseurs seront installés dans les salles d’examen afin qu’ils ne subissent pas les aléas de la température. De plus, les matières essentielles sont programmées la matinée, soit à des moments où la température est encore clémente». Il est à noter que l’enquête menée par les services de la Gendarmerie nationale quant à la fuite des sujets du baccalauréat a révélé que les principaux auteurs sont trois hauts cadres de l’Office national des examens et concours (ONEC). Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Deuxième session bac : L’organisation encore confiée à l’ONEC
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair