formats

Des villages évacués

Publié le 03/08/2017, par dans Non classé.

Les villages de Tifra et Tizi n’Tifra, à 60 km de Béjaïa, ont été littéralement cernés par les flammes et une bonne partie de la population a pris la fuite vers les villages épargnés pour échapper au feu qui a atteint les habitations.
« Une bonne partie des habitants a été évacuée, car le feu est entré dans le village. Il a juste laissé le temps aux villageois de quitter les lieux, qui avec son véhicule, qui en embarquant dans des fourgons de transport en commun. Les maisons ont certes été épargnées, à part quelques portails et clôtures, mais le feu a tout brûlé autour», relate à El Watan une source du village Tifra.

Après avoir consumé la végétation entourant le village, l’incendie s’est déplacé vers la forêt de Tifra, laissant derrière lui un paysage de désolation, rapporte notre source. Les pompiers ont été déployés en nombre le soir même du départ de feu, mais celui-ci n’aurait pas pu être circonscrit sans la mobilisation populaire. « Dès que l’alerte a été donnée, des gens des villages voisins, Akfadou, Adekar, Taourirt Ighil, Aguemoune… ont accouru pour combattre l’incendie. Sans eux, les pompiers n’auraient pas pu faire grand-chose», rapporte encore notre source. Et d’ajouter que plusieurs personnes, incommodées par la fumée, ont été évacuées vers les centres de soins.

A Toudja, les villages Tiouririne, Amrij, Tiaâmoudine et Laâziv Iaâchourène ont été la proie d’un gigantesque incendie qui a surpris les villageois dans la soirée de mardi. A Tiouririne, premier village atteint, des habitants dont les maisons étaient menacées se sont réfugiés dans la mosquée pour ne pas finir brûlés. « Il ne restait que quelques mètres avant que le feu n’atteigne les maisons. Certains habitants ont pris la fuite et se sont rendus chez les proches ou les amis dans les villages voisins. D’autres ont occupé la mosquée tout en veillant à ce que le feu ne s’en approche pas», raconte Kamel, un habitant de Tiouririne. Là aussi, la mobilisation citoyenne a été décisive dans la mesure où l’implication des riverains a été complémentaire aux moyens dérisoires des sapeurs-pompiers.

On déplore dans cette région un jeune brûlé au niveau des mains et plusieurs personnes, surtout des femmes, incommodées par la fumée et admises dans des structures sanitaires. Vers 14h hier, indique Kamel, le feu se rapprochait de celui d’Ivarissen, dans la commune d’El Kseur. Les mêmes scènes se répètent à Adekkar, mais pas avec la même intensité. Les pompiers, les agents de la Conservation des forêts et la population locale, qui s’est mobilisée comme un seul homme, ont pu courageusement repousser les flammes qui se sont dangereusement rapprochées du chef-lieu communal, indique un habitant d’Adekar-ville. Selon lui, la population maintient la vigilance pour parer à toute éventualité. Le feu, ajoute-t-il, est redescendu vers Tifra, El Kseur et Taourit Ighil.

La Protection civile de Béjaïa, dans un bilan, a recensé 80 départs de feu « ces dernières 48 heures» (mardi et mercredi jusqu’à midi), dont 24 sont importants, qui ont pris dans les quatre coins de la wilaya. Si la plupart ont été maîtrisés, certains sont toujours en cours. Le bilan des dégâts est lourd : 663 ha de végétation, 27 ha d’arbres fruitiers, 2 poulaillers et 13 têtes de caprins et d’ovins partis en fumée, selon la Protection civile. A signaler que ce bilan ne rend pas compte des dégâts occasionnés par les incendies en cours.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Des villages évacués
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair