formats

Des syndicalistes dénoncent un détournement financier au CHU Mustapha Pacha

Publié le 08/01/2016, par dans Non classé.

Les sections syndicales de l’hôpital Mustapha Pacha affiliées au Snapap, au Snapsy et au SNPSP menacent de recourir à une grève si le ministère de la Santé ou la direction de la santé d’Alger n’interviennent pas pour stopper « la violation de loi» au sein de leur établissement. Ils demandent le départ de la directrice de l’hôpital en raison d’une affaire de gestion des œuvres sociales. Abdallah Mekhlouf, membre du Snapap, évoque, preuves à l’appui, des vols et des détournements d’argent pendant les mandats 2011 et 2014. « Il y a eu même une année de mandat supplémentaire frauduleuse, soit 2014-2015, c’est-à-dire sans élection.

La réglementation stipule que toute commission, à la fin de son mandat, doit tenir une assemblée générale pour débattre du bilan moral et financier du mandat, ce qui n’a pas été fait», dénoncent les représentants des trois syndicats. Après expiration du mandat en juin 2014, c’est la vice-présidente de l’ancienne équipe qui a été élue présidente.

Une élection qui étonne les syndicalistes dans la mesure où « cette nouvelle élue a cautionné des dépassements et les détournements de l’ancienne équipe». « Peut-on dire qu’il a été décidé d’ignorer la réglementation et de travailler frauduleusement sans se soucier des lois de la République», se demandent les syndicats dans la lettre qu’ils ont adressée au ministre de la Santé il y a trois semaines, et qui est toujours sans réponse.

Enquête

Ce qui révolte les syndicalistes est que la même commission des œuvres sociales était au cœur d’une enquête de la brigade économique de la Gendarmerie nationale. Pourquoi alors la direction de l’hôpital ne fait rien ? « A notre grande surprise, la directrice de l’hôpital a pris position pour l’ancienne équipe des œuvres sociale», dénonce encore Abdallah Mekhlouf.

Cette dernière, qui a installé la nouvelle équipe en décembre, n’a pas voulu prendre en considération les instructions de sa tutelle, déjà saisie par les syndicats. « Nous demandons au ministre le départ de la directrice dans l’intérêt de la bonne marche de l’établissement et des travailleurs. Car cette dernière n’a monté aucun signe de bonne volonté pour apaiser le climat social qui règne dans notre institution», demande Abdallah Mekhlouf.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Des syndicalistes dénoncent un détournement financier au CHU Mustapha Pacha
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair