formats

Des succès et des interrogations

Publié le 02/06/2016, par dans Non classé.

Depuis 2014, l’armée ne cesse de compter les coups portés aux terroristes. Il ne se passe pas un jour sans qu’un communiqué du MDN ne recense des armes récupérées ou des tangos abattus ou capturés.
Depuis quelques mois, l’armée multiplie les exploits. Après avoir éliminé plusieurs criminels dans des opérations menées à Bouira et Oued Souf, l’ANP a annoncé avoir éliminé, dans la nuit de mardi à mercredi, 8 terroristes dans la wilaya de Sétif. Une première pour cette région.
L’opération intervient quelques heures seulement après un communiqué de la présidence de la République qui précise que le chef de l’Etat « a relevé avec satisfaction les résultats éloquents obtenus par l’ANP dans la destruction des foyers terroristes qui subsistent ainsi que dans la neutralisation de dangereuses tentatives d’introduire sur le sol national d’importantes quantités d’armes et de drogues par les réseaux criminels transfrontalier».

Par résultats « éloquents», Abdelaziz Bouteflika fait référence à des opérations menées récemment par l’armée dans plusieurs régions du pays. Au début du mois de mai, l’ANP a éliminé 7 terroristes dans la forêt Errich, à Bouira. Ce succès est intervenu suite à une opération de ratissage qui a duré près d’une semaine. Quelques jours auparavant, 7 autres terroristes étaient abattus à Skikda, à l’est du pays. Deux mois plus tôt, 6 terroristes étaient éliminés à Oued Souf, une région où les militaires ont découvert, en hiver, des armes de guerre, y compris des missiles pouvant atteindre des avions volant à basse altitude ou des hélicoptères.

Depuis 2014, l’armée ne cesse de compter les coups portés aux terrorites. Il ne se passe pas un jour sans qu’un communiqué du ministère de la Défensenationale ne recense des lots d’armes récupérées ou des tangos abattus ou capturés. Dans le lot, il arrive même que l’armée annonce des saisis de cigarettes ou de bouteilles d’alcool. Un excès de communication qui déroute, mais qui peut renseigner sur le virage qu’a pris le ministère de la Défense nationale depuis quelques années.

Ce qui semble une grande offensive de l’armée a commencé à l’été 2014. En août de cette année-là, un touriste français, Hervé Gourdel, était pris en otage puis décapité, quelques jours plus tard, en Kabylie. Une grande opération de ratissage s’en est suivie. En septembre, une bonne partie du groupe, qui revendiquait son appartenance à Daech, ont été abattus.

Ces résultats démontrent, également, que la lutte contre le terrorisme n’est toujours pas achevée et que des terroristes continuent d’écumer les maquis du pays. Combien sont-ils ? A quel groupe appartiennent-ils ? Le ministère de la Défense nationale ne dit rien. Mais il semble que la lutte se poursuivra. Cela transparaît dans la littérature officielle de ces derniers temps. Un discours que véhicule le chef d’état-major de l’ANP, Ahmed-Gaïd Salah, qui multiplie, ces derniers mois, les visites dans les Régions militaires.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Des succès et des interrogations
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair