formats

Des mesures pour relancer la promotion

Publié le 07/03/2018, par dans Non classé.

Hacène Mermouri, ministre du Tourisme et de l’Artisanat, a rendu publique lors de son passage au forum du quotidien El Hiwar la création d’un commissariat pour le Salon international du tourisme et des voyages (Sitev) par décision ministérielle, son organisation a été confiée jusque-là à l’Office national du tourisme (ONT).
La principale tâche de ce commissariat sera la recherche de sponsors, en mettant l’accent sur le caractère professionnel du Salon qui sera reporté jusqu’à la rentrée sociale entre octobre et novembre, ce qui coïncide avec le début de la saison touristique du Sud.

Durant plusieurs années, le Sitev avait lieu chaque mois de mai. Au-delà de la belle vitrine, du baroud et de la musique autour des stands, le Sitev a été à la recherche d’une vocation pérenne, voire d’une identité. Le premier enjeu est d’améliorer l’image touristique de notre pays qui n’échappe pas à certains clichés.

Il faut développer une image forte, riche et désirable. Le Sitev tel qu’il a été conçu a mis à l’ombre la destination Algérie et déroulé le tapis rouge pour les destinations étrangères. Le ministre semble avoir pris conscience de cet aspect. « Nous espérons que cette année sera la meilleure pour promouvoir la destination Algérie à l’instar de ce qui se passe dans les salons d’autres pays, et ce sera une opportunité précieuse pour les agences de tourisme et les acteurs du secteur pour signer des contrats», a-t-il dit en substance.

Par ailleurs, il a rappelé qu’il n’y aura « aucun développement touristique sans la presse» encourageant dans ce cadre toute initiative des journalistes, « y compris les critiques qui alertent les services du ministère sur certains problèmes des investisseurs ou des citoyens».

Toutes les grandes destinations mondiales, celles du Bassin méditerranéen en particulier, ont pu être boostées grâce à une presse professionnelle spécialisée qui joue un rôle majeur dans l’amélioration de l’image et de la perception, voire la réputation d’un pays et qui a des répercussions sur la fréquentation et le flux touristiques. Le rôle des médias est capital et primordial quand on veut faire passer des messages. Ils sont inévitables et incontournables pour refléter la véritable image de l’Algérie touristique à travers les plumes des journalistes, les ondes des radios et les caméras des télévisions.

L’Algérie est contrainte de communiquer sans cesse pour faire face à une concurrence accrue des destinations. Notre pays doit donc maîtriser les principes de cette communication afin de promouvoir correctement son territoire.

Le ministre a souligné également que 95% de la publicité des agences touristiques sont destinés à la promotion des destinations étrangères ! Le ministre a révélé aussi l’ouverture d’un bureau spécial visa touristique au niveau du ministère des affaires étrangères pour « accorder des facilités de visas aux touristes étrangers et l’obtenir en 48 heures» pour peu qu’ils passent par une agence de voyages.

Les étrangers qui souhaitent visiter notre pays se plaignent souvent : le visa algérien est l’un des plus difficiles à obtenir au monde et les démarches administratives sont l’une des procédures les plus compliquées.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Des mesures pour relancer la promotion
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair