formats

Des marches et des conférences à Tizi Ouzou

Publié le 20/04/2016, par dans Non classé.

Pour raviver la flamme du 20 Avril 1980, plusieurs activités sont prévues un peu partout en Kabylie à l’occasion de la célébration du 36e anniversaire du Printemps berbère, un événement qui s’annonce grandiose, et ce, compte tenu de la nature des festivités programmées.
Des actions de rue seront également au rendez-vous pour marquer cette date porteuse d’un idéal de liberté, de démocratie et de justice. Des marches seront organisées aujourd’hui dans la wilaya de Tizi Ouzou. Au chef-lieu de la wilaya, le RCD appelle à une marche à 10h30, pour exiger l’officialisation « pleine, entière et effective de la langue amazighe» et « la levée de toute interdiction sur les activités politiques et le maintien des projets socioéconomiques programmés».

« La célébration de cette date, repère dans l’histoire des luttes démocratiques menées depuis l’indépendance, n’a de sens que si on fait une halte pour faire le bilan des luttes avec leurs acquis et leurs insuffisances», estime le parti de Mohcine Belabbas, qui a mis sur pied un riche programme pour la semaine culturelle du 20 Avril consacrée essentiellement à des conférences-débats dans plusieurs localités, campus et cités universitaires de la wilaya de Tizi Ouzou.

Ces rencontres sont animées par des cadres, d’anciens députés et sénateurs ainsi que des élus du parti, à l’image de Hakim Saheb et Mohamed Amokrane Aït Mimoune. L’ex-sénateur du parti, Mohamed Ikherbane, était intervenu aussi samedi, lors d’une rencontre organisée à la salle de cinéma Tigzirt, tandis que Mouloud Lounaouci et Mohand Akli Aoudj, anciens élus RCD à l’APW, ont animé une conférence à Bouzguène.

Le RCD, tout en exhortant les citoyens à rejoindre sa marche, insiste sur la vigilance, car, selon lui, « le pouvoir nous a habitués, dans les contextes politiques de règlements de comptes claniques, de créer des abcès de fixation pour faire diversion». Il qualifie aussi les « tentatives» de commémoration officielles du 20 Avril de « partie visible d’une volonté de dévoyer le sens des revendications à la liberté et à la démocratie qui sont aux antipodes des orientations et pratiques du pouvoir».

La rue sera également investie, aujourd’hui, par des citoyens qui répondront à l’appel du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK), qui prévoit une marche dans la capitale du Djurdjura. Le mouvement de Ferhat M’henni, via son conseil universitaire, essaye de mobiliser pour la manifestation du 20 Avril.

Par ailleurs, la direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou a mis sur pied un programme culturel, dont la projection du film Dda Lmulud du réalisateur Ali Mouzaoui, une pièce de théâtre à la maison de la culture Mouloud Mammeri et au théâtre régional Kateb Yacine ainsi que des galas artistiques qui seront animés dans plusieurs localités de la wilaya de Tizi Ouzou. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Des marches et des conférences à Tizi Ouzou
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair