formats

Des marches et des activités culturelles en Kabylie

Publié le 20/04/2017, par dans Non classé.

Comme chaque année, le 37e anniversaire du 20 Avril 1980 sera marqué par des activités commémoratives en Kabylie : des marches, des conférences ainsi que des expositions seront organisées dans les chefs-lieux de plusieurs wilayas et localités.
Ainsi, à Tizi Ouzou, c’est le MAK qui annonce une marche pour aujourd’hui. Cette action s’ébranlera à 10h du portail principal du campus universitaire Hasnaoua jusqu’à la placette de l’ancienne mairie, actuel musée de la ville, où les organisateurs prévoient des prises de parole.
Dans la même wilaya, l’anniversaire du Printemps berbère sera célébré dans la diversité puisque des associations ont mis sur pied des programmes de festivité à travers plusieurs communes et résidences universitaires de la wilaya de Tizi Ouzou.

D’ailleurs, le comité de la cité universitaire de Oued Aïssi a organisé une conférence sur la revendication identitaire. Elle a été animée par des militants du MCB, dont Arav Aknine et Saïd Doumène, Saïd Sadi. Ce dernier a, d’ailleurs, insisté, dans son intervention, sur la nécessité de faire revivre le débat dans l’enceinte universitaire. Le comité des étudiants de la faculté des sciences humaines et sociales a programmé également une semaine culturelle à l’occasion du 37e anniversaire du Printemps berbère, avec, au programme, des expositions et des conférences à l’auditorium du campus de Tamda.

Par ailleurs, le programme de la direction de la culture de wilaya, placé sous le thème « Tamazight, une constante pour la cohésion et de l’édification nationales», a été lancé, samedi dernier, par des activités d’animation, en sus d’un recueillement sur la tombe de l’écrivain, journaliste et poète Tahar Djaout, au village Oulkhou, dans la daïra d’Azeffoun.

Dans le même sillage, Saïd Chemakh, enseignant à l’université de Tizi Ouzou, Boudjemaa Aziri, cadre au HCA et Hacene Halouane, enseignant universitaire ainsi que Rabah Boucetta, enseignant de tamazight, animeront, aujourd’hui à 14h, à la maison de la culture Mouloud Mammeri, une table ronde sur « La recherche scientifique amazighe : promotion et défi».

De son côté, le RCD organise une marche, samedi à 11h, dans la ville des Genêts, pour exiger « l’officialisation effective de la langue amazighe». « Fidélité au combat d’avril 80», « Pour dénoncer l’ostracisme qui frappe la Kabylie», « Pour un nouveau départ pour l’Algérie», tels sont les mos d’ordre de cette action qui sera suivie d’un meeting animé par le président du parti, Mohcine Belabbas.

Le Rassemblement pour l’autonomie de la Kabylie (RPK) a, dans une déclaration rendue publique hier, rappelé que « l’anniversaire du 20 Avril 1980, date historique fondamentale dans le combat pour l’amazighité et les libertés démocratiques, constitue aujourd’hui pour les peuples amazighs un moment de rassemblement autour de ces valeurs communes.

En ce jour de commémoration, notre pensée va vers ces générations de militants de la cause amazighe qui ne sont plus avec nous, notamment les jeunes du Printemps noir de 2001 assassinés dans l’impunité totale jusqu’à ce jour», lit-on dans le même document. Enfin, dans les wilayas de Bouira et Béjaïa, le 20 avril sera marqué, notamment, par les marches du MAK et du RCD. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Des marches et des activités culturelles en Kabylie
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair