formats

Des gendarmes et des policiers pour sécuriser l’école

Publié le 18/03/2016, par dans Non classé.

Le plan contre la violence en milieu scolaire est enfin mis en application. Les ministères de l’Education nationale, de l’Intérieur, ainsi que de la Défense nationale, représenté par le commandement général de la Gendarmerie nationale, ont signé, hier à Alger, une convention-cadre visant à lutter contre la violence en milieu scolaire.
Le document a été paraphé par les ministres Nouria Benghebrit et Nouredine Bedoui, ainsi que par le commandant de la Gendarmerie nationale, le général-major Menad Nouba, et le directeur général de la Sûreté nationale, le général-major Abdelghani Hamel. Dans un communiqué rendu public hier par la DGSN, le but de l’opération est de sécuriser et à assainir le système éducatif. Le ministre de l’Intérieur a affirmé que « les tentatives visant à le désigner comme un espace non sécurisé ont pour but de déstabiliser l’Etat». Il est question d’assurer à travers cette démarche « les conditions favorables à une bonne scolarité et inculquer les bonnes valeurs morales permettant de former l’élève d’aujourd’hui en tant que pilier de l’avenir du pays dans tous les domaines», selon le ministre de l’Intérieur.

L’école « est la ligne rouge à ne pas franchir», soulignant que le gouvernement « est déterminé à lutter contre toutes les formes de violence à travers l’adoption de nouvelles mesures à même de réduire la dangerosité de ce phénomène». Mme Benghebrit a affirmé, de son côté, que la lutte contre la violence en milieu scolaire passe par la « prévention et la sensibilisation en privilégiant le dialogue et la médiation, en redoublant de vigilance, et en bannissant l’impunité par l’application de la loi».

Le ministère de l’Education travaillera avec la DGSN et la Gendarmerie nationale pour « faire de l’école un espace protecteur et protégé», selon Mme Benghebrit. Une cellule de suivi et de traitement des données relatives au phénomène de la violence a été mise en place au niveau de l’Observatoire national de l’éducation et de la formation. Le général-major Menad Nouba a, pour sa part, indiqué que la convention « constitue un outil pour le renforcement de la coordination et de la collaboration entre les ministères de l’Education, de la Défense et de l’Intérieur conformément aux directives contenues dans le programme du gouvernement».

Le commandant de la Gendarmerie nationale a, quant à lui, assuré de l’aide nécessaire de ce corps constitué aux responsables des établissements scolaires lors de l’accomplissement de leurs missions. De son côté, le général-major, Abdelghani Hamel, a rappelé le plan sécuritaire mis en place par la Sûreté nationale pour protéger les établissements scolaires, ainsi que les enfants scolarisés contre « tous les dangers (agressions physiques et psychologiques) et assurer le bon fonctionnement du système éducatif et le bon déroulement des examens officiels». Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Des gendarmes et des policiers pour sécuriser l’école
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair