formats

Des fonctionnaires du secteur parmi les personnes impliquées

Publié le 20/06/2017, par dans Non classé.

700 000 candidats se sont inscrits pour les épreuves du concours de recrutement de 14 000 fonctionnaires.
La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit, estime que la fuite des sujets enregistrée lors des examens nationaux vise son projet de réforme du secteur. La ministre, invitée hier au forum d’El Moudjahid, est revenue sur la question de la diffusion des sujets sur les réseaux sociaux. Pour rappel, des sujets de la 5e ap, du Bem et du baccalauréat ont été diffusés quelques minutes après le début des épreuves.

Considérant que « l’acharnement» qui la visait au lendemain de son installation à la tête du département de l’Education « est en train de s’estomper grâce aux résultats probants», la ministre a déclaré qu’il y a « ce mal intérieur», qui vise à perturber les examens de très grande importance pour le secteur et pour toute la société en attente de résultats concrets de l’amélioration de la réforme. Le ciblage des examens est également orchestré, selon Mme Benghabrit, par des « parties étrangères».

La ministre se réfère à des « preuves palpables» détenues par les différents services de sécurité incriminant des facebookers étrangers. Sur les 69 facebookers identifiés comme étant derrière les fuites du baccalauréat, « il y a de tout, des étudiants, des facebookers étrangers et des fonctionnaires du secteur de l’éducation», a révélé en outre la ministre. Mme Benghabrit estime être visée à travers le ciblage du projet de réforme. Rappelant qu’elle-même était membre de la commission de la réforme dont les premiers programmes ont été mis en place en 2003, la ministre soulignera que ce projet a souffert de dysfonctionnements entre 2007 et 2012, avec l’instabilité ayant caractérisé le secteur.

« Aucun manager ne pourra mettre en place un processus de réforme dans un climat caractérisé par l’agitation et l’instabilité.» Mme Benghabrit estime que les décisions prises pour la gestion des dossiers avec transparence ne plaît pas à tout le monde. Elle a cité l’instauration du concours de recrutement et le processus de confection des manuels entre autres aspects de changement. Interrogée sur le scandale de la fuite des sujets du bac 2016, la ministre ne donnera pas de nouveaux détails concernant l’évolution du dossier.

Les commanditaires de la fuite ne sont toujours pas connus. Pour elle, l’ex-directeur de l’Onec et les trois inspecteurs poursuivis et relâchés ensuite par la justice « sont responsables de faute professionnelle». « Aujourd’hui, nous avons du mal à convaincre les inspecteurs de faire partie de la commission de préparation des sujets. Le dispositif de sécurisation étant dissuasif», ajoute Mme Benghabrit en rendant hommage au personnel du secteur mobilisé. L’occasion était aussi pour la ministre d’annoncer que 700 000 candidats se sont inscrits pour les épreuves du concours de recrutement de 14 000 fonctionnaires, dont 10 000 enseignants, qui se déroulera le 29 juin.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Des fonctionnaires du secteur parmi les personnes impliquées
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair