formats

Des artistes algériens revisitent le « Guernica »

Publié le 13/12/2017, par dans Non classé.

ALGER – Une exposition collective réunissant les travaux de cinq plasticiens algériens autour de l’oeuvre « Guernica » du célèbre peintre espagnol Pablo Picasso a été inaugurée mardi à Alger.

Cette exposition, intitulée « Dialogue hispano-algérien sur le Guernica » est le fruit d’une résidence de création de deux semaines organisée par l’institut culturel espagnol « Cervantès » d’Alger à l’occasion du 80e anniversaire du « Guernica », et qui a rassemblé Mouna Bennaamani, Djahida Houadef, Abderrahmane Aïdoud, Amor Idriss Dokman, Abderrahmane Cherif et l’artiste espagnol Julio Lozano.

Dans l’esprit de cette oeuvre célèbre symbole universel de la cruauté de la guerre, l’artiste peintre algérien Abderrahmane Aïdoud propose un grand format en acrylique sur toile mettant en scène de manière figurative la cruauté et la violence par une palette de couleurs très sombres dans une scène symbolisant les bourreaux par des formes animales féroces comme dans l’univers de Picasso.

Dans un travail de recherche plus poussé et plus contemporain, l’artiste Mouna Bennaamani propose un grand format fragmenté en quatre, réalisé au fusain, et qui évoque la cruauté de la guerre à travers des visages et des corps meurtries et encombrés de fumée, dans une oeuvre intitulé « Miicha talba hchicha » (une vie à la recherche de végétation), déformation d’un adage algérien montrant l’impact de la guerre sur l’environnement direct de l’homme.

Intitulée « Dialogue avec le Guernice », le tableau de Djahida Houadef reprend le représentation cubiste des animaux matérialisant la violence et l’univers végétal et coloré qui caractérise les travaux de l’artiste dans une oeuvre présenté en seize petits formats assemblés.

Pour sa part le photographe et artiste peintre espagnol Julio Lozano expose un grand format atypique réalisé sur une plaque de métal alliant la photographie et le dessin montrant des photo en noir et blanc de femme criant sa détresse et d’homme manifestant leur joie autour d’une bateau en bois échoué et détruit par une mère agitée évoquant le drame actuel du déplacement des population fuyant la guerre.

Oeuvre majeure de Pablo Picasso, « Guernia » a été réalisé en juin 1937 pour l’exposition universelle de Paris. Dans cette toile de très grands formats l’artiste dénonce dans un style cubique le bombardement de la ville de Guernica lors de la guerre d’Espagne (1936-1939) et devient un symbole de l’opposition à la violence franquiste et de la dénonciation de l’horreur de la guerre.

Conservé aux Etats-Unis, « Guernica » qui a beaucoup contribué à la médiatisation de la guerre d’Espagne, a été transféré en 1981 vers un musée à Madrid où il est conservé.

L’exposition « Dialogue hispano-algérien sur le Guernica » se poursuit à l’Institut Cervantès jusqu’au 25 janvier 2018.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Des artistes algériens revisitent le « Guernica »
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair