formats

Découverte archéologique sur un site AADL à Tipasa

Publié le 02/03/2018, par dans Non classé.

Les souscripteurs à l’AADL craignent la décision des autorités après la découverte d’une tombe et d’un réservoir d’au datant de l’ère romaine sur les hauteurs du chef-lieu de la wilaya de Tipasa, à proximité du centre universitaire.
En effet, un programme de 1500 logements AADL de 2017 devait être réalisé sur ce site. L’entreprise de réalisation avait entamé les travaux pour ériger son magasin et son bureau administratif. Les premiers coups de pelle avaient révélé l’existence de ces restes de la période romaine sur une partie de cette étendue consacrée à la construction des logements et des équipements publics.

Alertés par le jeune chef du projet de l’entreprise de construction, Lyes, les autorités locales, les archéologues du CNRA, le directeur du logement de la wilaya, les représentants de la direction de la culture et les services de sécurité se sont rendus sur le site le 26 février 2018 pour une première expertise, et ensuite pour donner des éclaircissements quant aux décisions qui seront prises concernant ce chantier que de nombreux souscripteurs attendent avec impatience.

A la suite de l’étude du périmètre visé et après consultation des experts, le wali de Tipasa, Moussa Ghellaï, a ordonné la reprise des travaux conformément aux propositions des archéologues du CNRA, en préservant la tombe et le réservoir de la période romaine. La décision a été collégiale. La réception des 1500 logements AADL aura lieu au début du 1er semestre 2020.

Les circonscriptions archéologiques qui étaient constituées par de redoutables fonctionnaires d’information et d’exécution du ministère de la Culture à l’échelle locale avaient été dissoutes malheureusement. A présent, les fouilles de sauvetage sont effectuées par les archéologues du Centre national de la recherche archéologique (CNRA) d’Alger.

Les archéologues locaux qui travaillaient dans les Circonscriptions archéologiques (CA) ont été dispersés au niveau des bureaux de la direction de la culture de wilaya et de ceux de l’Office de gestion et d’exploitation des biens culturels (OGBEC). Hélas, une excellente étendue verte agricole va disparaître avec la prolifération des blocs de béton. Les autorités de wilaya auraient pu faire le choix ailleurs, sur une terrain à très faible rendement agricole.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Découverte archéologique sur un site AADL à Tipasa
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair