formats

Décès d’un journaliste algérien: Paris exprime sa « préoccupation »

Publié le 13/12/2016, par dans Non classé.

La Francea exprimé mardi sa « préoccupation » après le décès en détention du journaliste algérien Mohamed Tamalt, qui purgeait une peine de deux ans de prison pour « offense au président de la République ».
« La France réitère son attachement à la liberté de la presse et à la liberté d’expression partout dans le monde », a déclaré le porte-parole du Quai d’Orsay Romain Nadal.

La mort dimanche en détention du journaliste Mohamed Tamalt, une première en Algérie, a suscité de nombreuses protestations des organisations de défense des droits de l’Homme.

Critique du pouvoir, cet homme de 42 ans avait été condamné en juillet à deux ans de prison pour « offense au président de la République » Abdelaziz Bouteflika en raison de contenus publiés sur sa page Facebook.

Hospitalisé fin août, il est mort dimanche dans un hôpital d’Alger « après plus de trois mois de grève de la faim suivie d’un coma de trois mois », selon son avocat Me Amine Sidhoum. Mohamed Tamalt, qui possédait également la nationalité britannique, animait une page Facebook suivie par près de 10.000 personnes et sur laquelle il publiait des contenus mettant en cause des responsables du pays ou des membres de leur famille.

HRW et Amnesty International avaient demandé dans le passé aux autorités algériennes de libérer le journaliste sans condition et de faire annuler sa condamnation. Amnesty international a appelé dimanche les autorités algériennes à « ouvrir une enquête indépendante, approfondie et transparente sur les circonstances de la mort » du journaliste. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Décès d’un journaliste algérien: Paris exprime sa « préoccupation »
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair