formats

Décès de Idir: disparition d’une icône de l’art algérien

Publié le 04/05/2020, par dans Non classé.

ALGER – La disparition de l’icône de la chanson kabyle, Idir, aura suscité l’émoi des personnalités politiques ainsi que chez les innombrables fans saluant la mémoire de l’artiste et regrettant la perte d’une « icône de l’art algérien ».

Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a adressé dimanche un message de condoléances à la famille de l’artiste Idir, décédé samedi soir, le qualifiant « d’icône de l’art algérien, à la renommée internationale ».

« J’ai appris avec beaucoup de regret et de tristesse la nouvelle de la disparition de feu Hamid Cheriet, connu sous le nom artistique d’Idir, l’icône de l’art algérien, à la renommée internationale, a écrit le chef de l’Etat sur son compte Twitter.


Lire aussi: Personnalités du monde de la culture et internautes saluent la mémoire de Idir


Le président du Conseil de la nation par intérim Salah Goudjil a également présenté ses condoléances à la famille d’une « icône de l’art algérien authentique ».

« Affecté par cette disparition », le Premier ministre Abdelaziz Djerad, qui a adressé un message de condoléances à la famille de Idir,a qualifié l’artiste de « grande perte pour l’Algérie » ajoutant que l’Algérie perdait « un de ses plus grands artistes » qui restera présent dans les mémoires par son œuvre.

Dans un message de condoléances la ministre de la Culture Malika Bendouda a considéré que la « disparition d’un artiste de la trempe d’Idir laisse un grand vide dans le monde de l’art algérien ».

Le ministre de la Communication et Porte-parole du Gouvernement, M. Ammar Belhimer, a également adressé ses condoléances à la famille de cette icône de la chanson algérienne où il dit en évoquant cette disparition « Tlam yugh tamurt, assmi i d-ewwedh lmut ». L’obscurité a envahi le pays quand la mort est arrivée ».

« Attristé » par la perte de cet « immense auteur-compositeur qui a marqué plusieurs générations », le Directeur Général de l’agence Algérie Presse Service (APS), Fakhreddine Beldi a adressé un message de condoléances à la famille de l’artiste qu’il considère comme « l’un des rares enfants de l’Algérie qui ont su revisiter notre patrimoine culturel ancestral et le riche terroir de Kabylie pour porter et promouvoir cet art au delà de nos frontières » et « s’ouvrir sur d’autres cultures ».

Saluant la mémoire de cet artiste qui a œuvré par son art pour « le rapprochement entre les cultures », le Directeur général de la radio algérienne Djamel Sanhadri a également adressé ses condoléances à la famille de l’artiste.

Le Directeur général de la télévision algérienne Ahmed Bensebane a lui aussi adressé ses condoléances à la famille du défunt.

Idir est décédé dans la nuit du samedi à dimanche dans un hôpital parisien, à l’âge de 71 ans des suites d’une longue maladie.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Décès de Idir: disparition d’une icône de l’art algérien
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair