formats

Dans les coulisses de : La Saint Valentin, une fête «très» commerciale

Publié le 16/02/2018, par dans Non classé.

Aujourd’hui, j’ai dû vendre entre 80 à100 fleurs», nous dit Farid, fleuriste a Aïn Allah, commune de Dély Ibrahim à Alger. C’est un homme heureux. « Les acheteurs se sont bousculés aujourd’hui à l’occasion de la Saint Valentin», affirme-t-il.
Contrairement aux autres journées de l’année, Farid ne fait pas autant de gain. « Hormis les fêtes de mariage, il n’y a que trois jours dans l’année où on travaille relativement bien. Il s’agit de la journée de la Saint Valentin, la fête des femmes et la fête des mères», confie-t-il. « Dès demain, on retombera dans l’oubli», se désole-t-il.

Si d’habitude Farid vend ses fleurs au prix de 250 DA l’une, hier, il les a facturées à 300 DA l’unité. Soit une légère augmentation de 50 DA. Ses gains se sont élevés à plus de 30 000 DA en seulement la matinée de mercredi. Si beaucoup ont fait le déplacement jusqu’au fleuriste, d’autres, pris par le temps, ont opté pour la livraison.

Ce service coûte un peu plus cher. « Ma surprise était immense, lorsque ce matin, l’administration m’a appelée pour récupérer un colis. Mon frère m’a fait livrer des fleurs au bureau», raconte Nesrine. Autre activité à qui cette journée a bien profité : les restaurateurs. En effet, de nombreux établissements ont concocté des menus spécialement pour cette journée.

Que ce soit pour le déjeuner ou le dîner, tout dépend de la disponibilité de chacun. Du simple au sophistiqué, les différents programmes proposés étaient « à la portée de toutes les bourses», assurent les restaurateurs. « Nos menus sont affichés au prix de 4500 DA la table pour deux personnes.

Les clients ont droit à deux formules différentes qui incluent une entrée, un plat et un dessert», expliquent-ils. Si cette journée a été une occasion de renflouer les caisses, beaucoup n’ y adhèrent pas encore. C’est le cas de Yasmine : « Payer 4500 DA pour manger une salade et un flan ! Je préfère les préparer moi- même à la maison.» Selon elle, « la Saint Valentin est juste une fête commerciale. Preuve en est, cette journée revient très chère à ceux qui la fête». Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Dans les coulisses de : La Saint Valentin, une fête «très» commerciale
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair