formats

Culture : Ils nous ont quittés cette année

Publié le 26/12/2018, par dans Non classé.

ALGER – L’année 2018 a été assombrie par la disparition de nombreuses figures qui ont marqué la scène culturelle algérienne à l’image de Sonia, Djamel Allem et Rachid Taha, parmi d’autres artistes et hommes de culture.

Premier à ouvrir la triste liste, le musicien-bassiste Mustapha Adda, décédé le 6 janvier à 57 ans, rejoint par l’acteur de cinéma Mohamed Gueliz, mort à 94 ans, et le 20 janvier par l’écrivain Zoheir Ihadaden qui avait 89 ans. L’homme de lettres et critique Ahmed Chribet (61 ans) est ravi aux siens le 4 février, suivi le 19 par le comédien « Cheikh Laâouini » (said Bouaouina), mort à l’âge de 69 ans.

L’homme de théâtre, Mohamed Benmohamed décède le 14 mars à 76ans, rejoint cinq jours par le comédien Omar Tayane, disparu à 78 ans. Le 9 avril, le réalisateur de « Nahla », Farouk Belloufa, meurt à 71 ans, suivi six jours plus tard par le comédien Mohamed Djedid, « Houari Boudaw » (55 ans), et le 22 par l’écrivain Hamid Ali Bouacida à l’âge de 66 ans.

En mai, le théâtre algérien sera frappé deux fois avec la disparition à 65 ans de la grande comédienne Sonia (Sakina Mekkiou) et celle de la comédienne Samia Saadi (56 ans). L’écrivain-journaliste, Abdelkader Nour, l’ancien bassiste du groupe Choukas, Kamel Doukali et le cinéaste et producteur Rachid Diguer disparaitront le même mois.

Le pianiste et chef d’orchestre chaâbi, Omar Tafiani, et la jeune musicienne et chanteuse andalouse Zoulikha Benaoumer (21 ans) tirent leur révérence le 15 juin pour que le mois se termine avec le décès de la jeune romancière et poétesse Kaissa Khalifi (27 ans) et du poète Athmane Loucif à l’âge de 67 ans.

Le mois de juillet verra la disparition du grand comédien Amar Maârouf (76 ans), du plasticien Abdelkader Houamel qui avait de 82 ans et du comique pour enfants Rafik El Abed. La scène musicale algérienne sera, elle aussi, endeuillée avec le décès du chanteur oranais Ahmed Fethi, (Ould Kadi Mohamed) et du percussionniste Mohamed Sahbi.

Au mois d’août, le monde de la musique algérienne est à nouveau cruellement frappé avec la disparition à 59 ans de Rachid Taha et de Djamel Allam (71ans), emportés à quatre jours plus d’intervalle. Le sculpteur algérien Mohamed Demagh est ravi aux siens le 17 août, rejoint le 1er septembre à Alger par l’homme de lettres, Hafnaoui Zaghez.

L’homme de théâtre Mahieddine Bouzid, (Mahiou), décède à l’âge de 56 ans le 11 octobre et le documentariste Ali Beloud le 31 du même mois. Au mois de décembre, ce sont le danseur de ballet « Karim Djawhara » et le comédien et compositeur Ahmed Hamdane qui quitteront à leur tour la scène.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Culture : Ils nous ont quittés cette année
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair