formats

Cri des hommes libres pour défendre l’Algérie des Libertés

Publié le 08/05/2016, par dans Non classé.

Le gouvernement a déclaré, par le biais de son ministre de la Communication, une sale guerre contre le journal El Khabar.
A travers El Khabar, c’est une guerre qui est déclarée contre les titres de la presse indépendante, la liberté de la presse et les droits de l’homme en Algérie. Les événements se sont accélérés en moins d’une semaine et le journal El Khabar s’est retrouvé dans une bataille politique sous couvert juridique. Le hasard a fait que cela coïncide avec le 3 mai, Journée internationale de la liberté d’expression, un des principes fondamentaux des droits de l’homme. Un principe qu’El Khabar considère comme référence principale de sa ligne éditoriale de laquelle il n’a pas dévié, quels que soient les circonstances et les chantages.

El Khabar, qui est né dans un climat politique particulier, est l’un des acquis des événements d’Octobre 1988. Il a fait ses premiers pas dans une conjoncture difficile, durant laquelle des journalistes ont sacrifié leur vie pour la consécration de la démocratie, de la liberté d’opinion, de pensée et d’expression. El Khabar a mené, durant cette période, des batailles contre des groupes sanguinaires et obscurantistes et à plusieurs occasions contre les autorités publiques (publicité, contrôle et poursuites judiciaires, fermeture de sources d’information et redressements fiscaux). Grâce à son ancrage dans les milieux sociaux, El Khabar a réussi à gagner ces batailles, car son unique appui est le citoyen de l’Algérie profonde. Et personne d’autre. En réponse à cette campagne féroce que mène le ministre de la Communication contre le journal El Khabar, et à travers lui tout journal libre et noble et tout journaliste libre, nous, signataires de cette pétition, exprimons notre refus absolu de la position du ministre de la Communication ou de toute autre partie visant à étrangler ou à tuer toute presse libre. Nous dénonçons avec force ces pratiques staliniennes et nous exprimons notre refus de toutes les pressions que subit El Khabar. Nous exigeons, également, que cessent tous les harcèlements qui visent la presse et les journalistes. Nous œuvrons à améliorer les acquis de la liberté d’expression et de la presse en Algérie.

• Tél : 021 48 47 67- Fax : 021 48 44 26 – elkhabarpetition@gmail.com

Les signataires :

Mokhtar Miloud (Sidi Bel Abbès), Abess Flouri (El Khabar Skikda), Adlen Hamidechi (Directeur El Khabar Erriadhi Constantine), Samir Ould Ali (journaliste), Farid Si Amara (France), Hamouda El Kouri (Tindouf), Kamani Mohamed (Oran), Abdelaziz Nacer (Jijel), Moulay Mehdi (El Bayedh), Tahaa Abdeljalil (Biskra), Jamel Ynek (France), Bouta Abdelaziz (Alger-Centre), Linda Djarahimi (Alger-Centre), Madjid Khater (USA), Lekhder Moustefaoui, Boualem Sekaï, Aziouz Daker, Dalila Fekir, Youcef Bekhtaoui, Ouahiba Zaïd, Assia Siahi, Mohamed Touil, Ali Bouzouada, Radia Amrouche, Nadia Messaï, Samia Bouhrati, Réda Mameri, Djamila Bouchendouka, M’hamed Mdelel, Nawel Hamalet, Abd Ellah Nouasra (journaliste à El Khabar, Jijel), Rofia Ghouati (pub Constantine), Fayçal Cheyata (journaliste), Ouarda Nouri (journaliste), Nacera Khiati (service technique), Salah Lanani (service technique), Sofia Menghour (journaliste), Lokmane Bahanes (photographe), Amel Atia (service technique), Chawki Boularas (chauffeur), Hichem Diami (agent de sécurité), Zakaria Fetnassi (coordinateur régional), Hafid Djaballah (administration), Sofiane Cherif Yahia (producteur KBC), Hocine Mchighal (chef de parc), Mohamed Adel, Rahmani Saïd Mohamed, Sofiane Derbouz, Kamel Boutrane, Karima Amiti, Amel Bessiriani, Abdelaziz Bouda, Abdelaziz Ben Amer (journaliste), Haroun Khamissi (journaliste), Linda Brahimi (journaliste), Hiba Sentouh (journaliste), Sarah Souadki (jouraliste), Chaher Abidi, Hichem Kadi, Ben Ali Amar Tissa (journaliste), Mohamed Selami (El Khabar, Alger), Hamza Talaïlef (El Khabar), Hichem Betahar, Yacine Ouahmed (El Watan), Nawel Meslati, Fateh Djerah, Hakim Ben Hamama, Saïd Mabrouki, Khalil Merabtine, Mahrez Abbas, Rabeh Yachir, Rafik Beldjilali, Samir Amri, Nacereddine Aoudania, Abdelkader Zenati, Adel Bela, Messaoud Bouraoui, Abdellah Ben Hemama, Nadir Ben Hemama, Fayçal Ouahed Kouider, Nabil Rahmouni, Naïma Ouassaïd, Anis Hicher, Soufiane Mehenni, Soureya Hemraoui, Rédha Derradj, Farouk Kechad, Dalila Boumezrak, Hemza Aït Aftis, Nesserine Taguine, Khadidja Boulassel, Mohamed Hamdani, Sid Ali Moussaoui, Yahi Alouane, Zakaria Rabi, Walid Khaled Belarmoul, Malika Belhadj, Amine Toumi, Boubekeur Seddik, Djamel Bar, Saleh Khan, Amine Mohamed Betnache, Rafik Rezaki, Zohir Chekred, Abdelhamid Dehane, Ouahab Abdelmohamed Dahou, Arbi Rabii, Wahiba Mechdal, Hassiba El Hadj, Nadjia Fertas, Abderrahmane Zemour, El Hadi Idouik, Zohir Allem, Mourad Khan, Lakhdar Kedadsa, Mohamed Ben Djabellah, Ramzi Chih (El Khabar), Hanafi Oudek (El Khabar), Mohamed Diadji (El Khabar), Omar Azradj (écrivain), Samir Belkadi (journaliste), Mohamed Sidhoum, Chouaïb Kerrar (El Khabar), Hadouche Amziane (Italie), Nawel Tabta (correspondante d’El Khabar), Fariza (El Watan), Chechkour Miloud (Saint-Etienne, France), Mahdi Moulay (El Bayadh), Zakia Ouartilane (El Khabar), Rabah Khelifi (El Khabar), Hakim Belbeti (El Khabar), Omar Kahoul (El Khabar), Abdelaziz Gharmoul (El Khabar), Abrous Outoudert (Liberté), Omar Belhouchet (El Watan), Hacen Ouali (journaliste), Ahmed Adimi (Talaie el Houriet), Ahmed Benbitour (ancien chef du gouvernement), Ahmed Bedjaoui (universitaire), Beka Samia (El Khabar), Lounes Rahab (Bouira), Brahim Belkacem (Tizi Ouzou), Zahia Hamadia (Annaba), Hana Sahem (Annaba), Leila Boutaghou (Alger), Djilali Lakhdar (correspondant El Khabar), Farid Merkache (Oran), Ahmed Cherifi (Naâma), Boudjelal Slimane (Batna), Halima Moulay (Oran), Younes Zedam Lotfi (Jijel), Leila Mimi (Alger), Zoubi Fadel (KBC), Ahmed Latreche (Guelma), Massi Meziane, Hadj Kadri (France), Tarek Hafid (DG Impact24), Brahim Ghomri (correspondant El Khabar), Mouloud Adouane (Canada), Lyès Merabet (syndicaliste), Lazhar Fekroune (correspondant El Khabar), Kamel Djouzi, Tayeb Ben Djamaa (El Khabar), Farid Ferrahi (Blida), Rachid Boutlaa (El Khabar), Abdallah Zerfaoui (El Khabar), Soumia Aliane (El Khabar) Fouzi Naceri (Canada), Oum Saad Maki (El Khabar),Riad Terouche (Sétif), Amrouche Amrouche, Abderraouf Halwadji (El Oued), Mohamed Ben Radouene Charif (Bordj Bou Arréridj), Sid Ali (Suède), Rida Tiaiba (Paris, France), Sadek Bacha Arabi (France), Saïd Dif (Allemagne), Allal Tiriouert (Bordj Bou Arréridj), Ibrahim Belmoukhe (moudjahid, Alger), Mohamed Oualid Boumaaref (Khenchela), Miloud (Bel Abbès), Nourredine Kachidi (Alger), Malki (El Taref), Mohamed Dahmani (Blida), Boualem Ziani (journaliste), M’hamed Medah Araïbi (ancien député Chlef), Yasmine Allali, Hmida Amer (El Khabar), Omar Farouk (retraité), Ali Fouzi Rebaïne (président du parti AHD 54), Ramdan Zerguine (avocat Batna), Khaled Rabeh (journaliste Biskra), Toufik Loucif (El Khabar), Mohamed Sirakik (Tizi Ouzou), M’amer Kirous (Tipasa), Zine Artibas (Allemagne), Ismaïl Saïdani (Jil Jadid), Abdessalam Mamouni (Adrar), Fouad Zeyouche (France), Lakhdar Rezaoui (journaliste), Khalifa Kaïd (El Khabar), Abdelhalim Chichoune (Batna), Yazid Cherki Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Cri des hommes libres pour défendre l’Algérie des Libertés
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair