formats

Corruption : « Le chef du gouvernement, le Président de la République et le Chef des Corps Armésimpliqués » selon Fawzi Rebaine

Publié le 12/04/2016, par dans Non classé.

Les affaires de corruption et de détournement d’argent reprochées à l’ancien ministre de l’énergie Chakib Khelil impliquent, en réalité, les plus hauts responsables du pays, selon Ali Fawzi Rebaine, président du parti politique Ahd 54.

Les affaires de corruption et de détournement d’argent reprochées à l’ancien ministre de l’énergie Chakib Khelil impliquent, en réalité, les plus hauts responsables du pays, selon Ali Fawzi Rebaine, président du parti politique Ahd 54.

Les affaires de corruption et de détournement d’argent reprochées à l’ancien ministre de l’énergie Chakib Khelil impliquent, en réalité, les plus hauts responsables du pays, selon Ali Fawzi Rebaine, président du parti politique Ahd 54.
 » Il est impossible qu’un ministre mène tout seul une opération de corruption estimée à des milliards. Khelil n’est que le maillon d’une chaine composée, entre autres, du chef du gouvernement, du Président de la République et du Chef des Corps Armés, a déclaré M.Rebaine lors d’une conférence de presse organisée ce mardi à Alger.  » On doit voir plus haut et ne pas se limiter à Chakib Khelil, insiste-t-il. M.Rebaine a jugé  » curieux l’écartement du procureur Zelmati après avoir annoncé que des dispositions seront prises contre l’ancien ministre et sa famille.

 » Que la nouvelle Constitution s’applique sur Bouchouareb

M.Rebaine n’a pas manqué de s’indigner à la même occasion contre le silence des autorités quant au compte offshore de 700 000 euros détenu par M.Bouchouareb.

 » C’est un ministre de l’Etat et qui le représente mais il n’y a aucune réaction de la part des autorités ou des partis du pouvoir, dit-il.  » Il faut appliquer la nouvelle Constitution sur les ministres pour que la justice sociale soit faite, dit il. Selon lui, certaines institutions, à l’image du ministère des Finances, de la Direction des Douanes et du ministère de la Justice devaient demander des comptes à M.Bouchaouareb à la suite de ces révélations. Chose qui n’a pas été faite.

 » La question des contractuels dépasse Benghebrit

Le règlement de la situation des enseignants contractuels dont une partie est en grève de la faim depuis une dizaine de jours à Boudouaou ne se fera que sur  » décision politique, estime Fawzi Rebaine. Et de préciser que cette situation  » héritée de l’ère de Benbouzid et approuvée par M.Bouteflika dépasse les prérogatives de la ministre de l’éducation qui n’y peut rien selon le conférencier. M.Rebaine exhorte les syndicats du secteur a bien passer ce  » virage décisif afin d’avoir  » un rôle déterminant dans la gestion du secteur à l’avenir. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Corruption : « Le chef du gouvernement, le Président de la République et le Chef des Corps Armésimpliqués » selon Fawzi Rebaine
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair