formats

Coronavirus: l’agenda culturel chamboulé en Algérie

Publié le 10/04/2020, par dans Non classé.

ALGER- Festivals ajournés, salles de spectacles fermées et activités culturelles suspendues: la scène culturelle en Algérie, comme dans le reste du monde, est mise en veille à cause de la crise sanitaire provoquée par l’épidémie du coronavirus.

Les mesures de suspension pour endiguer la propagation du nouveau coronavirus concernent toutes les activités de cinéma, de théâtre et de musique prévues pour mars et avril 202 dans l’ensemble des espaces et établissements culturels, publics et privés.

Le 18e Festival culturel national du film amazigh, initialement prévu en avril à Tizi Ouzou, a été repoussé au dernier trimestre de l’année en cours. La direction de la Culture et le Commissariat du festival ont décidé de prolonger, jusqu’au 15 août prochain, le dépôt des films devant être présentés à ce rendez-vous annuel, très attendu par les cinéphiles.

Le confinement sanitaire a aussi entraîné la fermeture des salles de cinéma, alors que les activités de la cinémathèque algérienne et des ciné-clubs sont, elles, à l’arrêt sur l’ensemble du territoire.

Mettant à profit cette période de confinement, le Cnca (Centre national de la cinématographie et de l’audiovisuel) a organisé sur une semaine les journées virtuelles du court métrage. Ce premier coup d’essai a sans doute permis de susciter des vocations parmi des réalisateurs amateurs et, pour le public, d’apprécier de nouvelles approches cinématographiques parmi la vingtaine de films diffusés.

La situation n’est guère plus reluisante pour le théâtre qui a suspendu ses activités et reporté tous ses rendez-vous.

Le Théâtre national algérien qui devait abriter du 19 au 30 mars,le 14e Festival national du théâtre professionnel (Fntp) a dû se résigner à l’annuler, tout comme les théâtres régionaux qui ont fermé leurs portes au public, jusqu’à nouvel ordre.

Le planning musical s’en trouve également bouleversé et tous les concerts décommandés. Ainsi l’Opéra d’Alger a-t-elle reporté tous ses rendez-vous artistiques programmés pour mars et avril, dont le Festival international de musique andalouse et des musiques anciennes.

=Programmation en ligne=

Pour compenser la suspension de leurs activités, des établissements s’organisent pour permettre au public un accès aux spectacles depuis les lieux de confinement.

Le TNA et les théâtres régionaux diffusent quotidiennement via leurs pages Facebook et sur les chaînes You Tube leurs productions, intégrant des spectacles pour le jeune public.

Pour sa part, l’Opéra d’Alger, une importante infrastructure culturelle de la capitale, a mis en ligne ses concerts enregistrés, autorisant un accès gratuit au public via sa page Facebook.

Cet espace virtuel est également mis à la disposition des jeunes mélomanes, invités à partager leurs créations musicales dans le cadre d’un concours destiné aux moins de 16 ans.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Coronavirus: l’agenda culturel chamboulé en Algérie
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair