formats

«Continuer dans les mêmes politiques est suicidaire»

Publié le 09/03/2016, par dans Non classé.

Le premier secrétaire national du FFS évoque, dans ce contexte, les luttes de la femme algérienne pour arracher ses droits.
Le premier secrétaire national du Front des forces socialistes (FFS), Mohamed Nebbou, est revenu, dans un discours prononcé à Oran à l’occasion de la Journée mondiale de la femme, sur la gravité de la situation en Algérie. Pour lui, en l’état actuel des choses, le pays court à sa perte. « La situation est grave, les dangers qui guettent le pays se multiplient. Laisser les choses en l’état ou continuer dans les mêmes politiques s’avère dangereux, voire suicidaire», a-t-il martelé devant un parterre de militants.

Il affirme que la Constitution amendée n’est nullement en mesure de régler les problèmes dans lesquels patauge le pays. « Cette Constitution, tout comme le pseudo-processus de réformes auquel elle est associée, ne permet nullement de répondre aux doléances de nos concitoyens en termes de revendications sociales et économiques ni de gérer démocratiquement et pacifiquement les intérêts et les contradictions internes à la société et entre la société et le pouvoir», a-t-il soutenu.

M. Nebbou évoque, dans ce contexte, les luttes de la femme algérienne pour arracher ses droits. Il dit mesurer « combien est dur le combat que mènent et que doivent mener les femmes pour leurs droits d’abord, ensuite pour ceux de la société et en faveur de notre pays». « Sachez que votre seule présence, votre engagement politique, vos innombrables luttes dans un contexte aussi hostile, aussi pesant, vous font mériter tout notre respect, notre admiration et notre reconnaissance», a-t-il insisté, regrettant que beaucoup de gens ne se rappellent de la femme qu’à l’occasion du 8 Mars, Journée internationale des luttes des femmes pour leurs droits. « Pourtant, dit-il, pour les femmes, la lutte, les luttes se mènent au quotidien tout au long de l’année.

Au FFS, nous en avons conscience.» Mohamed Nebbou a souligné « le caractère totalement dévoyé de la vie publique et politique dans notre pays, la violence des rapports sociaux, la répression des libertés, la séquestration de l’espace public, les divers enfermements culturels… et la corruption des esprits» qui rendent le quotidien des femmes encore plus difficile.

« C’est pourquoi nous sommes toujours à vos côtés, c’est pourquoi je considère que c’est un honneur, un devoir et un plaisir de vous souhaiter une joyeuse fête en cette journée symbole de vos luttes pour vos droits et votre émancipation», a affirmé ce responsable du plus vieux parti de l’opposition. Pour le FFS, « seuls un Etat de droit et une démocratie effective sont en mesure de garantir les droits de la femme et d’assurer son émancipation». Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé «Continuer dans les mêmes politiques est suicidaire»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair