formats

Constat de malaise et appel à préserver l’unité des rangs

Publié le 27/10/2016, par dans Non classé.

La première réunion du Bureau politique (BP) du FLN, sous la direction du nouveau secrétaire général, s’est achevée par un appel à une nécessaire « réunification des rangs». Cela démontre non seulement une inquiétude sur la situation interne, mais aussi un profond malaise qui menace la cohésion du parti.…
Tenue hier au siège du parti, loin des médias, la première réunion du BP du FLN, sous la direction de Djamel Ould Abbès, s’est terminée avec un communiqué rendu public en fin de journée. Rien de spécial dans son contenu de deux pages. Comme il fallait s’y attendre, le BP est revenu sur les derniers événements qu’a connus le parti à la fin de la semaine écoulée, à savoir la démission de Amar Saadani et le plébiscite de son remplaçant par le comité central, réuni en assemblée ordinaire.

Le BP évoque une « élection à la majorité» de Ould Abbès à la tête du parti, qu’il félicite, et rend hommage à Amar Saadani pour « les efforts consentis durant son mandat». Tout comme il rend hommage à la prise de « conscience» des membres du comité central et leur « engagement partisan pour l’unité des rangs à travers, lit-on, l’élection du nouveau secrétaire général».

Dans le communiqué, le BP défend le projet de loi de finances initié « par le président de la République et président du FLN, dans le but de préserver les acquis sociaux et de protéger les travailleurs». Il a donc appelé ses troupes au niveau des deux Chambres du Parlement à se « mobiliser et à être vigilantes» lors du débat consacré à ce projet de loi et de le « valider dans l’intérêt des grands équilibres budgétaires».

Le communiqué du BP du FLN également exhorte les militants à « renforcer la place du parti dans la scène politique», tout en précisant que « les portes du parti sont ouvertes» à tout le monde « sans exclusion ni marginalisation», pour peu que cela se fasse « dans le respect» du règlement et des statuts du parti.

Tout comme le secrétaire général, le BP ne cesse de parler de « réunification des rangs», laissant entendre que la maison FLN était au bord de l’éclatement. Il a mis en avant les « grands défis» qui l’attendent et qui ne peuvent être relevés, selon lui, que dans le cadre « du principe de la réconciliation».

Bien évidemment, le bureau politique rend hommage, comme à l’accoutumée, « aux efforts de l’ANP», mais aussi, ce qui est nouveau, aux « différents corps qui veillent sur la sécurité des frontières du pays et réalisent des résultats importants en matière de lutte contre les résidus du terrorisme et toutes les formes de criminalité».

Aujourd’hui, il est clair qu’au sein du FLN, la priorité semble la situation interne du parti, qui visiblement a bien été secouée par les nombreuses défections dans les rangs, les opérations de purge, mais aussi par le va-t-en guerre désormais ex-secrétaire général du parti contre ses détracteurs, au point de menacer la cohésion de la « famille». L’insistance du BP et de Djamel Ould Abbès sur la « réunification des rangs» laisse transparaître un sentiment d’inquiétude face au profond malaise que vit la maison FLN.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Constat de malaise et appel à préserver l’unité des rangs
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair