formats

Congrès de Jil Djadid : Soufiane Djilali unique candidat à sa propre succession

Publié le 25/02/2017, par dans Non classé.

Le premier congrès ordinaire de Jil Djadid s’est ouvert, aujourd’hui samedi à la salle de cinéma Echabab (ex Casino) à Alger, en présence d’une  » centaine » de participants, venus d’une  » trentaine » de wilayas.

Le président du parti, Soufiane Djilali, a indiqué dans son discours d’ouverture que  » Ce n’était pas le nombre de sièges à l’assemblée législative qui nous importait, ni les manchettes des journaux ». Le but de cette formation politique, qui a obtenu son agrément en mars 2012, est de  » construire une organisation humaine de qualité, réunir des hommes et des femmes capables d’assumer des responsabilités, de bâtir une équipe compétente, de grande valeur morale et en prise avec le réel ».

Parlant de la situation politique actuelle, il a expliqué que  » La démocratie ne peut être imposée par décret. Cependant, il ne faut pas s’abriter derrière l’échec de la première tentative de démocratisation dans les années 90 pour reporter sine dia toute ouverture ».

Malgré ses constats alarmants, Djilali a terminé son discours sur une touche d’optimisme :  » Nous avions tant voulu que les partis politiques se solidarisent pour aider le système à changer. Cette voie est pour le moment encombrée d’égoïsmes et de calculs politiciens. J’ai espoir, qu’avec la société dite civile, une véritable coopération puisse s’engager ».

Plusieurs figures politiques ont assisté à l’ouverture des travaux du congrès de Jil Djadid dont Karim Tabbou (UDS), Kamel Guemazi (ex FIS), Amira Bouraoui (Barakat) ainsi que l’ancien moudjahid, Lakhder Bouregâa. Selon les cadres du parti, Soufiane Djilali est candidat, sans concurrents, à sa propre succession.

Pour rappel, Jil Djadid a opté pour le boycott des législatives du 4 mai prochain, en évoquant notamment l’absence de garanties pour la tenue d’une élection honnête en Algérie. Le parti avait participé aux législatives d’avril 2012, avec 42 listes et a obtenu quelque 100 000 voix. Lors des élections locales, tenues le mois de novembre de la même année, il a obtenu 122 sièges.

Soufiane Djilali s’est présenté aux élections présidentielles de 2014, avant de se retirer suite à l’annonce de la candidature de Abdelaziz Bouteflika.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Congrès de Jil Djadid : Soufiane Djilali unique candidat à sa propre succession
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair