formats

Concert de Idir: un public des grands jours et un gala qui a tenu ses promesses

Publié le 05/01/2018, par dans Non classé.
Concert de Idir: un public des grands jours et un gala qui a tenu ses promesses

ALGER – L’icône de la musique kabyle, Idir a renoué avec son public à la faveur d’un grand spectacle festif organisé jeudi soir à Alger marquant son retour sur scène après près de quarante ans d’absence.

Accueilli dans la grande salle de la coupole du Complexe olympique Mohamed-Boudiaf, Idir était accompagné par un orchestre de 30 instrumentistes dirigés par Mehdi Ziouèche, un musicien polyvalent qui a présenté les différentes pièces choisies dans un nouvel habillage harmonique plein de créativité, et une chorale de jeunes, essentiellement de l’Institut national supérieur de musique.

Après quelques reprises, tirées pour l’essentiel de l’album « Les chasseurs de lumières » et rendues par la chorale féminine du Collège Larbi Mezani de Beni Yenni, l’artiste, très ému de retrouver son public, a choisi pour son entrée en scène la pièce « Yelha Urar » (la fête est belle), donnant vite le ton d’une soirée qui s’annonçait euphorique.

Accompagné de sa fille Thanina qui a assuré une partie des chœurs, chanté a capella et même dansé sur la musique de son père, Idir a étalé quelques unes de ses pièces thématiques, aux contenus poétiques éloquents pour évoquer la femme, l’exil, l’amour de la patrie et la tradition ancestrale.


Lire aussi: Gala de Idir: consonances festives et possible duo avec Ait Menguellet


Le public très nombreux composé de fans de tout âge a célébré le retour de son idole par des applaudissements nourris et des youyou répétés, réussissant à arracher quelques larmes au chanteur du fameux « Avava Inouva » qui a du céder à l’émotion.

L’orchestre, une fusion d’instruments occidentaux et orientaux (mandole, mandoline, Tbel et bendir), répartis sur les pupitres des cordes, cuivres et percussions, a brillamment soutenu le chanteur dans un mélange de sonorités modernes et autochtones.

Beaucoup d’admirateurs du chanteur ont fait le déplacement depuis plusieurs villes d’Algérie, parfois accompagnés de leurs enfants pour leur faire découvrir la musique de Idir qui a étalé entre autres pièces, « Azwaw », Zwits Rwits », « Tizi Ouzou » (adaptée de +La maison bleue+ de Maxime Le Forestier).

Devant un public qui n’a rien oublié des engagements citoyens de Idir, le chanteur kabyle a entonné « Lefhama, Tighri Bwegdud (l’appel du peuple) », une chanson « programme », résolument citoyenne et qui prône la liberté dans l’unité.

Dans un hommage appuyé à la femme dans ses différents combats à travers le temps, Idir a fait chanter en chœur l’assistance sur « Aghriv », une pièce qui évoque l’attente du retour du bien aimé de son exil.

Le chanteur très heureux de retrouver un public, qui connaît par cœur tous ses titres, a replongé son auditoire dans un répertoire datant parfois de plus de trente ans avec des morceaux comme « Ch’figh »(je me souviens), « Ayarrache nagh » (nos enfants) ou encore « Azguer » (le bœuf).


Lire aussi: Concert de Idir: le gala a tenu ses promesses


Le gala de Idir, le premier depuis 1979, s’est terminé après près de trois heures de scène au terme desquelles un disque d’or a été remis au chanteur.

Annoncé avant le concert, le duo avec le chanteur et poète Lounis Aït Menguellet, autre illustre représentant de la chanson kabyle, n’a pas eu lieu, ce dernier étant souffrant.

Près de 5000 spectateurs ont fait le déplacement pour ce concert, annoncé depuis plusieurs mois et très attendu par les fans du chanteur.

Des officiels dont Azzedine Mihoubi, El Hadi Ould Ali et Hacène Mermouri, respectivement ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, et du Tourisme et de l’Artisanat étaient également présents au gala.

Organisé sous l’égide de l’Office national des droits d’auteurs et droits voisins (Onda), le gala sera prolongé par second concert vendredi soir à Alger, avant une grande tournée nationale prévue à partir de mai.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Concert de Idir: un public des grands jours et un gala qui a tenu ses promesses
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair