formats

Commerces durant l’Aïd : Les permanences diversement assurées

Publié le 27/06/2017, par dans Non classé.

Comme chaque année, pour assurer le service minimum durant les jours de l’Aïd, 35 876 commerçants ont été réquisitionnés sur le territoire national.
Sur le terrain, la densité de l’activité commerciale était au-delà des expectations dans certaines régions et en deçà du minimum dans d’autres. Exemple à l’appui, la commune de Hydra dans la wilaya d’Alger où, selon l’APS, aucun magasin n’a été ouvert, contrairement à nombre d’autres quartiers populaires, tels que Belouizdad ou Bab El Oued où les commerçants ont décidé de ne pas baisser rideau et répondre à la demande des clients en ces jours de fête.

Contrairement à ce constat, l’Association nationale des commerçants et artisans algériens (ANCA) déclare, par le biais de son président, El Hadj Tahar Boulenouar, que la permanence a été presque totalement assurée à travers le territoire national. Dans un communiqué rendu public hier, M. Boulenouar annonce qu’en plus des commerçants officiellement réquisitionnés, quelque 5000 autres ont également ouvert leurs boutiques en ces deux jours de l’Aïd faisant monter le nombre de commerçants ayant assuré la permanence à 40 000 intervenants commerciaux.

« Les 4745 boulangers mobilisés par cette disposition régie par l’article 8 de la loi 13-06 modifiant et complétant la loi 04-08 relative aux conditions d’exercice des activités commerciales ont tous répondu à l’appel et ont commercialisé pas moins de 15 millions de baguettes de pain sur le territoire national», ajoute notre interlocuteur qui tient à réexpliquer que voir un magasin fermé ne veut pas forcément dire que son propriétaire n’a pas tenu la permanence, mais peut-être qu’il n’est pas concerné.

Dans le même communiqué, l’ANCA revient également sur l’activité des transports où la plupart des taxis et bus ont travaillé, y compris dans les grandes gares routières. Il en est de même pour les différentes stations de service à travers le territoire. « Nous recevons plusieurs fois pendant la journée des rapports de nos adhérents à travers les différentes wilayas du pays, et jusqu’à présent aucun incident n’est signalé, sauf une augmentation de 30% du prix des fruits et légumes. Cette augmentation est temporaire et est due à l’arrêt de la récolte durant ces quelques jours. Tout rentrera dans l’ordre et reviendra à la normale dans les quelques jours à venir», conclut notre interlocuteur.
Pour rappel, le ministère du Commerce à mobilisé 2142 agents de contrôle pour veiller au suivi de la mise en œuvre du programme des permanences.

Tout commerçant refusant de se soumettre à ces dispositions risque des sanctions, des pénalités et bien plus. Parmi ces mesures dissuasives, figurent des amendes allant de 100 000 DA à 300 000 DA selon la nature de l’activité exercée et une fermeture d’un ou deux mois. En cas de non-paiement, le commerçant verra son dossier transféré à la justice.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Commerces durant l’Aïd : Les permanences diversement assurées
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair