formats

Comment faire émerger les filières locales

Publié le 05/03/2018, par dans Non classé.

C’est aujourd’hui que s’ouvrent les premières Journées techniques pour le développement de la sous-traitance de véhicules (JTSV), à l’hôtel El Aurassi (Alger).
Le ministère de l’Industrie et des Mines fait de cet événement un des plus importants rassemblements de fabricants de composants et constructeurs de véhicules, afin de développer l’activité de sous-traitance. Organisé sous le thème « Pour le développement industriel intégré», cet événement international, qui se déroulera durant deux jours, accueillera plus de 500 participants, entre donneurs d’ordres, constructeurs, équipementiers, sous-traitants nationaux et internationaux de rang mondial.

En plus d’une trentaine d’exposants, présentant une offre d’équipements et composants produits en Algérie par des industriels locaux, des panels de discussions seront animés par les professionnels de la filière et les principaux acteurs en ateliers autour des conditions de réussite et d’émergence de la sous-traitance de véhicules en Algérie. Trois différents ateliers sont prévus : plasturgie et caoutchouc, tôlerie et emboutissage et électrique-électronique.

Comme objectifs ambitieux de ces journées, il s’agit de faire de cette plateforme un rendez-vous incontournable pour la création d’un écosystème de sous-traitants et constructeurs, autour des métiers de l’industrie du véhicule. L’événement sera également l’occasion de créer des relations d’affaires, notamment la signature de contrats dans le domaine de la fabrication des véhicules.

Intervenant récemment sur les ondes de la Radio nationale, le ministre de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi, avait souligné : « L’assemblage et le montage automobile sont importants, car offrant des emplois et permettant de former. Mais le plus important est la fabrication des composants automobiles, car la véritable industrie automobile démarre avec la production des composants qui permettra d’augmenter le taux d’intégration.»

« Notre objectif n’est pas le montage automobile, même s’il est nécessaire de commencer par cette phase, mais la fabrication de dizaines de milliers de composants. C’est cela l’industrie automobile», a-t-il par ailleurs indiqué dans un entretien accordé à El Moudjahid, où il a estimé que « montage et sous-traitance doivent commencer ensemble». Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Comment faire émerger les filières locales
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair