formats

Colloque Abdelhamid Benhadouga : L’impact du roman sur la culture algérienne souligné

Publié le 20/02/2019, par dans Non classé.
Colloque Abdelhamid Benhadouga : L'impact du roman sur la culture algérienne souligné

BORDJ BOU ARRERIDJ – Les participants au 16 ème Colloque international Abdelhamid Benhadouga qui s’est ouvert, mardi, à l’université Mohamed El Bachir El Ibrahimi de Bordj Bou Arreridj, sous le thème « Le roman et les schémas culturels », ont souligné le rôle de l’impact du roman sur la dimension culturelle algérienne.

Le président du Colloque, Said Boutadjine, a indiqué, à cet effet, que le thème choisi cette année, relatif aux schémas culturels, représente l’un des nouveaux thèmes abordés dans le milieu de la critique arabe, combinant littérature et philosophie et la tentative d’aborder le récit romancé en recourant aux mécanismes littéraires de critique, mettant l’accent sur son importance majeure pour les étudiants qui entreprennent des études approfondies à ce sujet.

De son côté, le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, qui a présidé l’ouverture des travaux de ce Colloque, a affirmé que l’édition de cette année « sera plus proche des étudiants conformément aux recommandations du comité scientifique de la précédente édition, comme elle contribuera à la concrétisation des valeurs culturelles en reconnaissance de ses créateurs ».

Ce Colloque international de trois jours, organisé par la direction de la culture de la wilaya de Bordj Bou Arreridj, en coopération avec l’université Mohamed El Bachir El Ibrahimi, sous l’égide du ministère de la Culture, réunit des hommes de lettres, des critiques littéraires et des traducteurs venus de 7 pays arabes notamment la Tunisie, le Maroc, le Liban et le Sultanat d’Oman, de pays européens à l’instar de l’Espagne et l’Italie, ainsi que des hommes de lettres de plusieurs universités du pays.


Lire aussi : L’écriture, un acte qui consacre la citoyenneté et privilégie la diversité


Parallèlement à ce Colloque, le « café culturel universitaire » a été inauguré sous l’impulsion du romancier Abderrezak Boukeba, alors que la salle de conférences de l’université El Bachir El Ibrahimi a été baptisée du nom d’Abdelhamid Benhadouga.

Né à Mansoura, dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj, Abdelhamid Benhadouga (1925-1996), romancier, dramaturge, traducteur et nouvelliste est l’auteur de « Rih El Djanoub » (Vent du Sud), premier grand roman algérien écrit en langue arabe en 1971 et adapté au grand écran par Mohamed Slim Riad en 1975.

Abdelhamid Benhadouga est l’un des romanciers algériens les plus célèbres possédant à son actif plusieurs ouvrages, notamment le célèbre  » Vent du Sud », traduit dans une vingtaine de langues en plus d’autres romans tels que « Ban Essobh » et « Djazia et les Derviches « .

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Colloque Abdelhamid Benhadouga : L’impact du roman sur la culture algérienne souligné
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair