formats

Collo (Skikda) : Deux blessés dans des manifestations

Publié le 10/01/2018, par dans Non classé.

La ville de Collo, à l’ouest de Skikda, a été paralysée hier par des manifestations enclenchées par des centaines de demandeurs de logement. Dès la matinée, les manifestants s’étaient déjà scindés en deux groupes.
Le premier, formé par des centaines de personnes, a occupé l’entrée principale de la ville, bloquant ainsi toute circulation, et le second s’est rassemblé devant le siège de la daïra. Ce dernier groupe a par la suite tenté de forcer l’entrée de la daïra, amenant ainsi l’impressionnant cordon sécuritaire dressé par des dizaines de policiers à réagir et à matraquer la foule occasionnant la blessure de deux personnes dont l’une a été évacuée vers l’hôpital de la ville.

En ayant eu vent de ce qui se passait devant le siège de la daïra, le groupe qui barricadait l’entrée de la ville s’est alors dirigé vers ces lieux pour commencer à jeter des projectiles sur les forces de l’ordre.

La situation a alors failli dégénérer avant que des sages n’interviennent pour ramener le calme.
Les manifestants et tout en maintenant leur rassemblement devant le siège de la daïra ont refusé de s’entretenir avec le chef de daïra, exigeant la présence du wali de Skikda.

A l’heure où nous mettons sous presse, la situation restait encore tendue dans la ville de Collo, où des renforts supplémentaires des forces de l’ordre ont été signalés.

A relever que cette colère était plus ou moins prévisible, d’autant plus que les manifestants avaient déjà eu à tenir deux sit-in, jeudi et dimanche derniers, après la circulation d’informations faisant état d’une éventuelle amputation d’un quota de 68 habitations sur le programme de 1000 logements sociaux à distribuer prochainement dans la ville de Collo. Lors de ces deux sit-in, les manifestants avaient soulevé la présence de bénéficiaires non originaires de la région.

Les assurances qui leur avaient été données lors des deux premiers sit-in ne les ont pas convaincus puisqu’ils ont eu à confirmer que ce quota existait bel et bien et qu’il a même été revu à la hausse, passant de 68 à 87 logements.

En plus de leur refus de voir les victimes du terrorisme bénéficier d’un second quota, puisqu’ils avaient déjà bénéficié d’un précédent de 68 logements, les manifestants se sont également interrogés sur les lenteurs enregistrées dans la distribution des 1000 logements, achevés depuis des mois déjà, estimant que ce retard risquait de profiter à ceux qui voudraient en détourner quelques unités.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Collo (Skikda) : Deux blessés dans des manifestations
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair