formats

Collectivités locales : Bedoui met la pression sur les walis

Publié le 16/10/2016, par dans Non classé.

Une fois n’est pas coutume, le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, a décidé d’installer « collectivement» les nouveaux walis nommés il y a deux semaines.
Le ministre veut probablement réduire les dépenses de ses déplacements à l’intérieur du pays ? Possible. C’est en tout cas autour de la crise économique qu’a tourné le discours du ministre de l’Intérieur, hier, devant les nouveaux walis. Le représentant du gouvernement a exhorté les responsables locaux à donner de l’importance aux zones d’activité afin de booster les investissements. « Parallèlement à la démarche du gouvernement de créer 50 grands parcs industriels, il a été décidé la création de microzones d’activité au niveau local», a précisé M. Bedoui, selon les propos rapportés par l’APS.

Le ministre a insisté sur le fait de « choisir des sites bien situés pour l’implantation de ces zones et veiller à la maîtrise des coûts de réalisation et à la réussite des projets». Il a également rappelé que le mouvement des walis opéré par le président Bouteflika s’inscrit dans un contexte économique mondial qui « a amené l’Algérie à adopter un nouveau mode de développement qui préserve les acquis, crée de la richesse et fait d’elle un pays plus attrayant pour les investisseurs étrangers et nationaux».
Ce discours s’inscrit dans la même logique que celui que le ministre a prononcé en juin dernier. Devant des walis réunis à Oran, Noureddine Bedoui avait indiqué que « l’ère des dotations financières centralisées pour faire face aux dépenses de fonctionnement est révolue». Il a appelé l’assistance à chercher des ressources financières pour faire face aux dépenses de manière voulue. « Les interventions de l’Etat au profit des collectivités locales se limiteront désormais aux seuls projets créateurs de richesses», a insisté le ministre. « Chaque wilaya et chaque commune disposent de potentialités de développement importantes qui n’attendent que des idées et des initiatives capables de les rentabiliser et de les développer», a-t-il ajouté.

Pour concrétiser ce « compter sur soi», le ministre de l’Intérieur vient d’indiquer qu’il mettra à la disposition des communes les locaux commerciaux construits dans le plan « 100 locaux par commune». Le projet est destiné aux jeunes chômeurs. Mais beaucoup de ces locaux sont laissés à l’abandon. Les communes sont donc censées louer ces locaux pour leur propre compte.
Un récent recensement a prouvé que sur les 1541 communes que compte le pays, les deux tiers (63%) sont classés comme étant « pauvres». Elles ne comptent que sur les subventions de l’Etat pour fonctionner. Seules 7% des collectivités locales sont « riches», donc capables de prendre en charge leurs dépenses. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Collectivités locales : Bedoui met la pression sur les walis
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair