formats

Cital risque la fermeture dès l’an prochain

Publié le 15/02/2017, par dans Non classé.

Née en 2013 d’une collaboration entre la société française Alstom et l’algérienne Ferrovial, la société Cital, spécialisée entre autres dans l’assemblage des rames de tramway, risque de fermer d’ici à une année faute de carnet de commandes.
C’est ce qu’a confirmé, hier à la Radio nationale, Brahim Bouchrit, le directeur du projet tramways et câbles de Cital. Selon le responsable, le chiffre d’affaires de la compagnie algéro-française va chuter de près de 80% d’ici à l’année prochaine. Il a confirmé que ce chiffre d’affaires chutera de 17 à 4 milliards de dinars seulement en 2018.

Car, d’un plan de charge de montage de 213 rames par an, la société est descendue à 160 l’an dernier et n’aura plus aucune commande en 2018 à cause, notamment, de l’arrêt total des projets ferroviaires lancés par l’Etat. « On n’aura plus de plan de charge à l’horizon 2018 et notre chiffre d’affaires va baisser de 80%», a indiqué en substance Brahim Bouchrit qui a refusé d’évoquer un « scénario catastrophe».

Cette baisse du plan de charge est due essentiellement à l’arrêt de tous les projets de construction de tramways à cause de la crise financière que vit le pays depuis 2014. « Cital est un outil très performant, nous ferons tout pour qu’il survive et qu’il se redéploie vers d’autres secteurs», estime le responsable, optimiste. Il évoque notamment la possibilité pour Cital de faire dans la maintenance des tramways qui sont actuellement en réalisation. Il s’agit de ceux d’Alger, Constantine – qui connaîtront une extension – d’Oran, de Sétif, Ouargla, Sidi Bel Abbès et Mostaganem qui seront livrés au cours de cette année.

L’autre porte de sortie pour la société est l’export. Brahim Bouchrit souhaite que Cital se tourne vers d’autres pays, notamment africains, où elle exportera les véhicules montés à Annaba et leur fera bénéficier de l’expertise de son service de maintenance. Le marché le plus proche pour cette société est la Tunisie, qui dispose déjà d’un réseau de tramways relativement ancien. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Cital risque la fermeture dès l’an prochain
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair