formats

Cevital signe un accord avec l’indien JSW

Publié le 04/03/2018, par dans Non classé.

Le groupe Cevital a signé, jeudi, un protocole d’accord pour la vente de ses aciéries Lucchini di Piombino au groupe indien JSW de Saijan Jindal.
La finalisation de ce protocole d’accord interviendra dans un mois et demi, selon des sources proches du dossier, contactées par El Watan. Figurant parmi les leaders mondiaux de production d’acier, JSW connaît très bien le secteur.

Ce nouveau changement de main pour les aciéries de Piombino intervient après de longues négociations menées par Cevital à travers sa filiale Aferpi. Cevital était en négociations ces derniers mois avec des partenaires en vue d’une fusion qui permettait aux plus vieilles aciéries italiennes de rallumer leurs fourneaux.

Le groupe d’Issad Rebrab a finalement conclu avec le géant indien JSW, le plus grand producteur d’acier privé dans son pays. Le veto de la réglementation algérienne interdisant le transfert de devises à l’étranger pour les besoins d’investissement avait marqué un tournant dans les investissements de Cevital en Italie. Le groupe Cevital et l’indien JSW comptent maintenant boucler leur opération dans un délai de 45 jours.

Le premier accord, conclu jeudi, a été annoncé par le ministre italien du Développement économique, Carlo Calenda, et le président de la région Toscane, Enrico Rossi.

Les choses évoluaient très vite ces dernières semaines ; les autorités italiennes subissaient la pression des aciéristes de Piombino, laquelle pression s’est révélée une contrainte pour la filiale de Cevital qui était déjà en négociations avec des partenaires en vue d’une prise de participation, avons-nous appris desdites sources.

Le groupe d’Issad Rebrab a fini par opter pour une cession d’actifs au profit de l’indien JSW, propriété de l’entrepreneur Saijan Jindal. Ce dernier dispose désormais de six semaines pour effectuer les vérifications nécessaires à Piombino et présenter un plan industriel et financier avant la signature de l’acte d’achat définitif.

Les autorités italiennes imposent à l’aciériste indien de reprendre l’ensemble des 2200 travailleurs de Piombino, mais aussi de réaliser les investissements nécessaires qu’exige le nouveau port. Elles puisent ainsi dans le projet présenté par Cevital en 2014, alors en lice pour la reprise des aciéries contre la candidature du groupe JSW, dont l’investissement prévu était déclaré moins intéressant que celui de Cevital.

Depuis, le projet de Cevital pour Piombino butait sur des problèmes de financement, liés essentiellement à la réglementation algérienne qui interdit aux entreprises le transfert de devises à l’étranger pour les besoins de l’investissement.

A l’heure où se multiplient les cessions-acquisitions dans le monde des industries lourdes, Cevital a décidé de jouer sa carte. Le contrat avec le géant indien JSW devrait lui rapporter une cagnotte de 75 millions d’euros. Un cash-flow qui permettra au groupe d’Issad Rebrab de soutenir nombre d’investissements prévus à l’étranger, dont deux qui consistent en la production de l’eau ultra pure et le traitement des eaux de l’industrie du schiste.

Le patron du groupe, Issad Rebrab, a annoncé récemment que les quatre centres de recherche et développement dont dispose Cevital en Algérie, en France et en Allemagne ont mis au point des brevets pour produire des membranes et des stations de production d’eau ultra pure pour l’industrie pharmaceutique, l’industrie des semi-conducteurs, pour l’agroalimentaire ainsi que pour l’industrie chimique et l’industrie du schiste. Il s’agit là d’un positionnement stratégique du groupe Cevital à l’international. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Cevital signe un accord avec l’indien JSW
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair