formats

«C’est une fierté pour mon pays et pour les Algériens»

Publié le 16/04/2016, par dans Non classé.

La ville de Piombino a abrité, hier, un événement d’importance : elle a célébré la survie de son économie et remercié, pour ce faire, l’homme à l’origine du sauvetage de son historique aciérie, l’Algérien Issad Rebrab.
Le président-directeur général de Cevital a reçu, en cette terre d’Italie, la reconnaissance qu’il n’a pas eue chez lui. Le patron au long parcours et aux grandes idées a été accueilli en héros et célébré en sauveur.

La reprise de l’ancienne usine de sidérurgie Lucchini, aujourd’hui Aferpi, riche de plus de 100 ans d’expérience dans le domaine, a eu pour effet de redonner vie à toute une région qui voyait se tarir une source d’emplois importante. Sous le slogan « Cevital merci», la ville de Piombino a vécu, hier, une célébration digne des grands jours.

En présence des citoyens de Piombino, du maire de la ville ainsi que de sénateurs et de députés, aux côtés de nombreux journalistes italiens et algériens, le périodique Costa Etrusca a décerné le Prix du personnage de l’année à Issad Rebrab en reconnaissance au sauvetage de l’usine symbole de Piombino.

« C’est une fierté d’abord pour mon pays, l’Algérie, une fierté pour tous les Algériens, une fierté pour ma famille et pour tous nos collaborateurs de Cevital», a déclaré Issad Rebrab, heureux de recevoir une telle distinction.

Qui ne voudrait pas être honoré par les siens», a-t-il répondu à la question de savoir s’il aimerait recevoir une reconnaissance du même type chez lui, en Algérie. « Je vous assure que les Algériens peuvent réussir partout sans aucun problème… Nous en avons vu percer aux Etats-Unis, en Asie et en Europe.

Nous sommes capables de réussir là où nous le voulons», a déclaré l’homme d’affaires qui cumule 44 ans d’expérience. « Si j’ai tenu jusqu’à ce jour, c’est parce que nous avons toujours travaillé dans la transparence. Nous sommes le premier groupe privé en Algérie pour notre contribution au budget de l’Etat, pour les exportations, la création d’emplois… Cevital est deuxième après la grande compagnie Sonatrach», souligne M. Rebrab.

Et d’ajouter : « Le groupe Cevital mettra en marche deux usines cette année ; trois autres vont entrer en construction et pas des moindres.» Avec 166 hectares en totale propriété et 500 autres en concession, l’usine-ville de Piombino, acquise par le groupe Cevital exporte déjà vers l’Amérique latine, l’Afrique et l’Asie.

Une concession sur 50 années renouvelable a été aussi attribuée au groupe sur un port doté de cinq quais. L’usine deviendra un grand complexe dédié à la sidérurgie, mais permettra aussi de développer l’industrie agroalimentaire et la logistique.

« Tous nos projets ont un sens. Notre stratégie est de toujours réinvestir dans la dernière technologie. Nous assurons une veille stratégique pour suivre l’évolution des marchés au niveau mondial. Nos maîtres-mots sont la qualité et la compétitivité», nous a confié Issad Rebrab.

Dans son discours face à une assistance acquise et admirative, M. Rebrab a évoqué ses projets au Brésil, dont une usine qui recevra l’ancien haut fourneau de Piombino.

L’orateur a salué la présence des directeurs des journaux El Watan, Liberté et El Khabar. « Le groupe Cevital a connu ces quinze dernières années une croissance de 30% par an en moyenne. C’est aussi grâce à la formation des femmes et des hommes et à la transmission des compétences», a indiqué l’homme d’affaires, en notant que Cevital n’a jamais failli à ses engagement que ce soit en Algérie ou ailleurs.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé «C’est une fierté pour mon pays et pour les Algériens»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair