formats

Ce que révèlent les e-mails de Mme Clinton

Publié le 19/03/2016, par dans Non classé.

Parmi les e-mails que l’ancienne secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, certains se rapportent à l’Algérie.
Parmi les échanges que l’ancienne première dame des Etats-Unis a eus avec ses collaborateurs (e-mails rendus publics par le site WikiLeaks), certains révèlent des informations plus ou moins sensibles.

C’est le cas de ce rapport envoyé le 18 janvier 2013 par Sidney Blumenthal, ancien conseiller de Bill Clinton, devenu collaborateur d’Hillary Clinton lorsqu’elle a été nommée, en 2008, secrétaire d’Etat. Le rapport, qui semble marqué par de la légèreté, fait état d’un « accord secret» entre le gouvernement algérien et le terroriste Mokhtar Belmokhtar. « Selon des sources qui ont accès à la DGSE algérienne, le gouvernement Bouteflika est parvenu à un accord très secret avec Belmokhtar après l’enlèvement, en avril 2012 du consul d’Algérie à Gao (Mali). En vertu de cet accord, Belmokhtar a concentré ses opérations au Mali et à l’occasion, avec l’encouragement de la DGSE algérienne, a attaqué des intérêts marocains au Sahara occidental, où les Algériens ont des revendications territoriales.» Un acte qui a « surpris» les autorités algériennes. Le rapport américain se base sur des « témoignages» en « privé» de membres des Services secrets français.

Ce qui montre que les témoignages manquent de preuves.
Pis, Sindey Blumenthal rapporte cet « accord» sans dire vraiment pourquoi le chef terroriste s’était pris, la veille, au site gazier de Tiguentourine. Puis, le temps a démontré qu’aucun intérêt marocain n’a été attaqué par le groupe de Belmokhtar.

Pour le reste, les correspondances, qui transitaient par la boîte mail personnelle de Mme Clinton, portaient sur la situation sécuritaire dans la région. En témoigne ce passage relatif à un accord signé entre la Mauritanie et Belmokhtar : « Plus récemment, le gouvernement de la Mauritanie, avec l’encouragement du Maroc, a tenté de négocier un règlement avec Belmokhtar qui aurait permis à ses disciples de réintégrer la société normale. Ces négociations ont cependant été rompues durant l’été 2010 et le groupe Belmokhtar a poursuivi son soutien opérationnel à AQMI dans la région.»
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Ce que révèlent les e-mails de Mme Clinton
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair