formats

Ce jeu qui tue les enfants algériens

Publié le 26/12/2017, par dans Non classé.

Blue Whale Challenge, ou « le défi de la baleine bleue», est l’application qui a fait découvrir aux Algériens les risques les plus périlleux d’internet.
Plus qu’un simple jeu, c’est une application qui pousse les adolescents au suicide. Créé en 2016 par de jeunes Russes pour « purifier le monde», Blue Whale Challenge est téléchargeable en quelques clics sur Play Store. Ce jeu consiste à soumettre des adolescents, dont l’âge oscille entre 10 et 16 ans, à 50 défis, le dernier devant se solder par un suicide.

Les enfants qui y participent sont fragilisés et finissent par être menacés s’ils décident de quitter le défi. Les administrateurs les menacent d’utiliser leurs données personnelles, des photos ou des discussions gênantes. En Algérie, c’est à la fin de cette année 2017 que cette application a fait parler d’elle.

On a recensé 5 suicides parmi les adolescents, en rapport avec cette application, enregistrés dans les wilayas de Sétif et Béjaïa. Plusieurs autres enfants ont été sauvés grâce à la campagne de sensibilisation ayant alerté sur les dangers de cette application « impossible à bloquer techniquement». Le drame des familles endeuillées a levé le voile sur les risques d’internet.

La campagne de sensibilisation, menée par des experts de plusieurs secteurs (télécoms, sécurité, défense…) à travers les différents médias et ciblant les familles, a mis l’accent sur le rôle de contrôle que doivent exercer les parents pour sécuriser les navigations web de leurs enfants. Le professeur universitaire en informatique Malik Si Mohammed s’exprimant, dans le cadre de ces campagnes de sensibilisation, sur les dangers du « défi de la baleine bleue», a d’ailleurs reconnu « la difficulté de traquer instantanément et efficacement ces hackers et ces criminels de la Toile.

Pour se prémunir contre les dangers de la Toile, il faut prendre les mêmes précautions que dans la vie réelle». Loin d’être un simple jeu, « la baleine bleue» est une application ayant les mêmes impacts que ceux mis en place à des fins de radicalisation, de création de sectes, manipulation psychologique de masse « qui font faire aux gens tout ce qu’ils veulent après avoir dressé leur profil et copié leurs données personnelles», et que « se prémunir est la seule manière de limiter les dégâts».
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Ce jeu qui tue les enfants algériens
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair