formats

Mouloud Mammeri: un stand du SILA 2017 consacré au centenaire de la naissance de l’écrivain

Publié le 19/10/2017, par dans Non classé.
Mouloud Mammeri: un stand du SILA 2017 consacré au centenaire de la naissance de l'écrivain

ALGER – Le Haut-Commissariat à l’Amazighité (HCA) a réservé un stand au 22e Salon international du livre d’Alger (SILA 2017) pour la célébration du centenaire de la naissance de Mouloud Mammeri (1917-2017), à travers un riche programme consacré aux œuvres littéraires et aux recherches anthologiques de l’écrivain algérien, a indiqué mercredi le secrétaire général du HCI, Si Hachemi Assad.

A cet effet, M. Assad a annoncé l’organisation d’un séminaire international, prévu du 3 au 5 novembre prochain, au stand du HCI, sous le slogan « Amousnaw- l’érudit: point de convergence de civilisations universelles », qui évoquera la biographie de Mammeri, son parcours scientifique et culturel, ses contributions dans le domaine de la linguistique amazighe et ses études académiques dans le domaine du patrimoine immatériel amazigh, avec la participation d’universitaires et de chercheurs algériens et étrangers, outre l’émission d’un timbre postal à l’effigie du défunt à la fin du programme de célébration.


Lire aussi: Centenaire de la naissance de Mammeri, une forte réhabilitation pour ce fervent militant de Tamazight (HCA)


Le stand du HCI exposera des traductions d’ouvrages de Mammeri, réalisées en coordination avec le ministère de la culture, outre 13 nouveaux titres publiés par le HCI.

Le SG du HCI a évoqué le Festival national de la poésie amazighe, prévu du 20 au 24 octobre, à Illizi, ajoutant que cet évènement est le dixième organisé dans le cadre du programme de célébration, précisant que l’objectif étant l’accompagnement des associations et de la jeunesse locale dans l’organisation d’un concours de poésie amazighe, tout dialecte confondu.

Une formation d’initiation à la langue amazighe sera dispensée à des guides touristiques, première expérience dans le genre, organisée en coordination avec le ministère du tourisme et de l’artisanat, a-t-il précisé.


Lire aussi: La célébration du centenaire de la naissance de Mouloud Mammeri, 2017 s’annonce exceptionnelle


Il y a une forte demande sur l’apprentissage de l’amazighité, a-t-il dit, ajoutant que son enseignement dans les écoles a connu une « dynamique » durant les quatre dernières années, mais la langue amazighe reste « facultative », d’où la nécessité d’une « révision » de certains articles de « la loi sur l’orientation scolaire » et le coefficient de la matière, rappelant que cette matière n’était pas enseignée à tous les niveaux.

M. Assad a appelé à la création de davantage d’instituts supérieurs pour l’enseignement de Tamazight, afin de former des enseignants assurant un enseignement de qualité, évoquant l’insertion des oeuvres de Mammeri dans l’anthologie scolaire et l’utilisation de la langue amazighe dans les médias électroniques, insistant sur la nécessité de réaliser des glossaires et des dictionnaires amazighs.

Le SG du HCI a indiqué qu’il n’était pas pour la distribution, à titre gracieux, des publications du HCI, rappelant le partenariat entre le HCI et les maisons d’éditions publiques depuis 2016 et le projet de partenariat avec une maison d’édition privée, pour une meilleure édition du livre amazigh.

Lire la suite

formats

Avant-première de l’opérette « El Fadjr oua El Miksala » le 31 octobre au TR Oran

Publié le 19/10/2017, par dans Non classé.
Avant-première de l'opérette

ORAN – L’opérette « El Fadjr oua El Miksala » (L’aube et la guillotine) sera présentée en avant-première au Théâtre régional d’Oran « Abdelkader Alloula » le 31 octobre en soirée à l’occasion de la célébration du 63ème anniversaire du déclenchement de la glorieuse guerre de libération nationale, a-t-on appris mercredi du directeur de wilaya de la culture.

Ecrite par l’écrivain et romancier Azzeddine Mihoubi, accompagnée d’une composition musicale du regretté Blaoui Houari et mise en scène par la direction de la culture d’Oran, cette opérette est interprétée par une vingtaine de chanteurs, de comédiens et de chorégraphes de la ville d’El Bahia, a indiqué Kouider Bouziane à l’APS.

Cette production artistique d’une heure 30 minutes aborde le procès du martyr de la guillotine Ahmed Zahana connu sous l’appellation « Zabana » et son exécution par le colonisateur français.

Les répétitions et les dernières retouches de cette £uvre culturelle se déroulent actuellement sur la scène du TRO, a-t-il signalé.

L’opérette « El Fadjr oua El Miksala » sera présentée, après la générale, à travers le pays et à l’étranger, a ajouté Kouider Bouziane.

Lire la suite

formats

Ghardaïa : un jeune policier se suicide avec son arme de service

Publié le 18/10/2017, par dans Non classé.

C’est vers 4 heures du matin qu’une détonation a retenti, aujourd’hui mercredi, du côté de la palmeraie de l’Oasis nord, communément appelé El Ghaba.
Accourues rapidement vers le lieu de la détonation, les éléments des unités d’intervention de la police nationale, déployés depuis plus de deux ans à Ghardaïa, découvrirent un des leurs étendus par terre. Il venait, selon les premières constations, et les bribes d’informations que nous avons pu récolter des uns et autres, mis fin à ses jours en se tirant une balle dans la tête avec son pistolet mitrailleur Kalachnikov.

La trentaine, originaire de Chlef, sa dépouille a été évacuée par la protection civile et déposée à la morgue de l’hôpital Dr Brahim Tirichine de Sidi Abbaz, pour l’autopsie d’usage.

Une enquête a été ouverte par les services de la police judiciaire de la sûreté de wilaya de Ghardaïa pour élucider les raisons ayant conduit cet élément de ce corps constitué à ce geste extrême. Lire la suite

formats

En conflit avec Air Algérie, les patrons du canadien SM International accusés de corruption au Canada

Publié le 18/10/2017, par dans Non classé.

Le procès pour corruption de deux dirigeants du groupe canadien SM international, commencera le 8 novembre prochain au Palais de justice de Montréal, selon ce qu’a appris El Watan.

Le groupe SMi qui vient de remporter un arbitrage contre Air Algérie dans l’affaire de la construction du siège social de la compagnie nationale à Bab Ezzouar (Alger) se trouve ainsi décapité d’une partie de sa direction.

Son président fondateur Bernard Poulin, 66 ans, et son vice-président infrastructures Dany Moreau qui ont été arrêtés le 19 septembre dernier par l’Unité permanente anticorruption du Québec (UPAC) se présenteront avec six autres accusés pour une audience préliminaire.

Ils sont accusés  » de fraude, de corruption dans les affaires municipales, d’abus de confiance et de complot, et ce, en lien avec un système de partage de contrats publics octroyés par la Ville de Montréal, entre 2001 et 2009.

Selon l’UPAC, l’enquête a démontré qu’  » il existait un réseau de firmes de génie-conseil, de fonctionnaires municipaux ainsi que d’un élu qui, entre eux, avaient élaboré un système de partage de contrats en échange de financement politique, de ristournes sur la valeur des contrats mis en cause (160 millions de dollars) ou d’autres avantages personnels.

Le groupe SMI pourrait être blacklisté au Québec

Les conséquences de ces accusations ne s’arrêteront pas aux seuls accusés. Le groupe SM international pourrait être mis dans le Registre des entreprises non admissibles aux contrats publics au Québec, une Blacklist qui a déjà accueilli SNC Lavalin accusé de fraude dans diverses affaires au Canada et à l’international.

Selon différentes médias locaux,  » le gouvernement québécois  » a entrepris des vérifications pour déterminer si le Groupe SM international (SMi) et ses filiales pourront continuer de faire affaire avec le gouvernement et les villes. La décision pourrait prendre quelques semaines à quelques mois.

Fondé par Bernard Poulin en 1972, le groupe SM international est actif dans 35 pays. Il dispose de 8 bureaux à l’international dont un en Algérie. Il emploie 1000 employés.

Lire la suite

formats

Une excellente lycéenne d’In Amenas exclue du lycée de mathématique de Kouba

Publié le 18/10/2017, par dans Non classé.

Une excellente lycéenne a été exclue du lycée d’excellence spécialisé dans l’enseignement de mathématique de Kouba (Alger). La ministre de l’Education nationale est interpellée pour la rétablir dans ses droits.
La brillante fille, Hiba Khaouid, lauréate du brevet de l’enseignement moyen BEM de l’année scolaire 2017, au CEM Brahim Beketta d’In Amenas, avec une moyenne astronomique en mathématique de 20, pleure chaque nuit, car tout simplement la direction de l’éducation de la wilaya d’Illizi vient tout simplement de la remplacer par une autre.

Son père, Abderrahmane, nous déclare :  » On n’a jamais reçu une convocation ni de la part de son établissement, moins encore de la direction de l’éducation, et je viens de découvrir que ma fille a été remplacée par une autre. Même les responsables du CEM d’In Amenas m’ont confirmé qu’ils n’ont rien reçu auparavant pour inviter ma fille à rejoindre le lycée. Ces jours, on a reçu uniquement la notification de son remplacement !» Et d’ajouter :  » Hier, j’ai toutexpliqué au directeur de l’éducation de la wilaya d’Illizi pour la rétablir dans ses droits, mais sans résultat à ce jour. Vraiment, je suis impuissant devant les larmes de ma fille !»lâche-t-il.

Toutes nos tentatives de rejoindre le directeur de l’éducation d’Illizi durant les journées du mardi et mercredi sont restées vaines. Lire la suite

formats

Festival de musique symphonique: le chant lyrique d’opéra à l’honneur à l’Opéra d’Alger

Publié le 18/10/2017, par dans Non classé.
Festival de musique symphonique: le chant lyrique d'opéra à l'honneur à l'Opéra d'Alger

ALGER – Deux trio lyriques mexicain et allemand japonais, un quatuor japonais et un ensemble sud-africain ont animé, mardi à l’Opéra d’Alger Boualem-Bessaih, la quatrième soirée du 9e Festival international de musique symphonique mettant en avant le chant lyrique d’opéra et la musique de chambre.

Accompagnés par le pianiste Juan Pablo Horcasitas, la mezzo-soprano Carla Lopez-Speziale et le chanteur lyrique Mauricio Trejo, ont revisité des classiques de l’opéra européen et des œuvres de la musique latino-américaine.

En solo ou en duo, les deux chanteurs lyriques ont remis au goût du jour de célèbres œuvres, entre autres, du compositeur italien Gioachino Rossini (Cruda Sorte) et « C’est toi, c’est moi » du français Georges Bizet, compositeur de Carmen, opéra-comique très connu dans le monde.

Le trio mexicain a également gratifié le public de l’opéra d’Alger de chants lyrique comme « L’invitation au voyage » du compositeur français Henri Duparc et « Amor » du pianiste américain William Bolcolm.

D’autres chansons tirées de la musique mexicaine dont « Granada » de Agustin Lara et « Intima » de Tata Nacho ont été également interprétées lors de cette soirée qui a drainé un public nombreux.

En deuxième partie de cette soirée, le quatuor japonais a gratifié le public d’œuvres symphoniques puisés dans l’opéra classique et du patrimoine musical nippon, notamment « Song of the birds » du compositeur japonais Akira Nishimura et « Bassoon Sonanta » du pianiste français Camille Saint-Saens.


Lire aussi: Festival de musique symphonique: soirée européenne avec la République Tchèque, la France et l’Italie


Composé du pianiste Toshiki Usui, des violonistes Akinobu Yoda et Kohhei Sakaguchi, la chanteuse lyrique Fujiko Hirai, le quatuor a offert une « parade » musicale à travers des morceaux exécutés en solo.

Le trio allemand « Vivi Vassileva » du nom de la percussionniste de cet ensemble dont fait partie le guitariste Lucas Campara Diniz et la pianiste Carina Madisius a, à son tour, revisité des œuvres du chef d’orchestre et percussionniste français Thierry Deleruyelle, du compositeur argentin Astor Piazzola et du Danois Anders Koppel.

En dernière partie de cette soirée, un ensemble sud-africain composé, outre le chanteur lyrique Mzoxolo Stokwe, de violoncelliste, violonistes et d’un pianiste, ont enchanté le public d’une de chansons traditionnelles accompagnées de « pas de danse » très envoutantes.

Outre l’Algérie, treize pays dont la Syrie, l’Afrique du Sud, la Russie, le Japon et le Mexique participent à ce festival, organisé sous l’égide du ministère de la Culture en collaboration avec l’Office national des droits d’auteur et droits voisins (Onda) et l’Opéra d’Alger.

Le 9e festival international de musique symphonique se poursuit mercredi l’Opéra d’Alger, avec au programme de la soirée de clôture le « Trio Fortuny » d’Espagne, une chorale de chambre de Syrie, et l’Ensemble de chambre « Les solistes de Saint-Petersbourg » de Russie.

Organisé depuis 2009, le Festival international de musique symphonique est un rendez-vous annuel qui se déroule depuis 2016 à l’Opéra d’Alger Boualem-Bessaih, réunit de grands compositeurs de la musique universelle et orchestres symphoniques.

Lire la suite

Home Archive for category "Non classé" (Page 4)
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair