formats

« Lemma Becharia » en tournée en Europe

Publié le 09/06/2019, par dans Non classé.

ALGER – La troupe féminine « Lemma Becharia », menée par la chanteuse Souad Asla, est programmée dans plusieurs villes européennes pour une tournée qui s’étend du 9 juin au 31 août prochain, annonce la troupe sur sa page facebook.

ALGER – La troupe féminine « Lemma Becharia », menée par la chanteuse Souad Asla, est programmée dans plusieurs villes européennes pour une tournée qui s’étend du 9 juin au 31 août prochain, annonce la troupe sur sa page facebook.

Le groupe devra entamer sa tournée par un concert, prévu dimanche, à l’Institut du monde arabe (Ima) à Paris, avant de se produire sur la scène du Festival « Any where in the wind blows » dans la ville néerlandaise de La Haye puis au Festival des cinq continents en Suisse.

Cette troupe créée pour faire revivre des genres musicaux populaires féminins de la Saoura (sud-ouest algérien) est également attendue en Suède, en Pologne, aux Iles Canaries et dans plusieurs villes françaises.


Lire aussi: L’Ensemble féminin « Lemma El Becharia » enchante le public algérois


Formé en 2015 par la chanteuse Souad Asla, le groupe est constitué d’une dizaine de chanteuses et musiciennes de la région de Bechar, dont Hasna El Becharia, Zohra Kherabi, Rabea Boughazi ou encore Mabrouka Brik.

La « Ferda » féminine, le diwan mais aussi des chants traditionnels des « Zeffanates » et « Djebbaryates » (troupes musicales locales) chantés lors des fêtes familiales ou populaires, sont autant de styles exécutés sur scène par la troupe qui entend vulgariser des musiques comme le « Haidous » et le « Chellali », très rarement joué en public.

En février 2018, « Lemma Becharia » avait sorti son premier album, « Lemma », dédié à la sauvegarde du patrimoine musical de la Saoura.

Après plusieurs scènes en Algérie et en France, la troupe était invitée d’honneur du Festival international de la hadra féminine et musiques de transe d’Essaouira (Maroc) de 2016, avant une tournée en France et en Belgique en novembre 2018.

Lire la suite

formats

L’Algérie participe au Festival « Cinéma Vert » à Redeyef

Publié le 07/06/2019, par dans Non classé.
L'Algérie participe au Festival

TUNIS – Une quinzaine de films issus de onze pays dont l’Algérie sont au programme de la première édition du Festival environnemental « Cinéma Vert », prévue du 12 au 16 juin dans la ville tunisienne Redeyef, rapporte la presse locale.

Des longs et courts métrages documentaires de Tunisie, de France, d’Espagne, d’Allemagne, d’Indonésie ou encore du Canada, traitant de thématiques écologiques comme le réchauffement et la pollution, sont au menu de cette première édition qui s’ouvrira par la projection de deux documentaires tunisiens consacrés à la pénurie d’eau.

Organisé par la Fédération tunisienne des ciné-clubs (FTCC) et la Maison de culture Youssef Ben Ahmed, le Festival environnemental « Cinéma Vert » se veut un lieu de diffusion de la culture environnementale et d’échange sur les questions écologiques, selon ses promoteurs.

Lire la suite

formats

Affluence « record » aux soirées de ramadhan du Théâtre d’Oran

Publié le 06/06/2019, par dans Non classé.
Affluence

ORAN – Plus de 5.000 spectateurs ont assisté aux soirées animées durant le mois de ramadhan écoulé au Théâtre régional « Abdelkader Alloula » d’Oran (TRO), a-t-on appris jeudi du directeur de cette structure culturelle qui fait état d’un « bilan record ».

« Il s’agit d’une affluence record, quatre fois plus importante que celle enregistrée à la même période de l’année précédente », a précisé à l’APS Mourad Senouci qui attribue ce résultat à « la diversité des activités qui a permis de satisfaire les goûts de tout un chacun ».

Avec 19 représentations théâtrales données, le 4ème Art s’est taillé la part du lion dans le programme ramadhanesque du TRO, également marqué par des concerts de musique andalouse à l’instar de celui donné par l’interprète de ce genre Lila Borsali, intitulé « Si Grenade m’était contée ».

Les mélomanes ont eu droit, en outre, à un spectacle musical et chorégraphique inspiré de « La Flûte enchantée », chef-d’oeuvre du célèbre compositeur allemand Mozart (1756-1791), proposé par l’Institut culturel italien d’Alger dans le cadre du 20ème Festival culturel européen en Algérie (10-27 mai).

La dimension internationale du programme du TRO a été aussi consolidée par la participation d’une troupe théâtrale venue du Canada à l’invitation du Haut commissariat à l’amazighité (HCA) pour présenter une comédie en tamazight intitulée « Tidak N Nna Fa ».

La production nationale a été mise à l’honneur avec de fraîches créations comme la pièce « Galoufa » de l’association des « Amis du Théâtre » de Chlef, et « Ya Lil » du Théâtre régional « Mohamed Tahar Fergani » de Constantine (TRC) qui ne s’était pas produit à Oran depuis 18 ans.

La troupe du TRO a, quant à elle, mis à l’affiche « El-Fahla » d’Ali Nacer et le spectacle de rue « El-Harraz » de Leila Touchi, et s’est également déplacée aux Théâtres d’Alger, de Constantine et d’Oum El-Bouaghi pour jouer deux productions récentes, à savoir « Arlequin valet de deux maîtres » de Ziani Cherif Ayad et « Maaroud lel h’wa » de Mohamed Bakhti.

Les soirées du TRO ont aussi constitué une opportunité pour mettre en lumière de jeunes talents parmi des troupes artistiques naissantes, sous la houlette des comédiens Samir Bouanani et Mohamed Khassani dont les monologues « Adda Zine El-Adda » et « L’amour à l’algérienne » ont battu tous les records d’audience.

Lire la suite

formats

Oran : soirée en hommage au dramaturge Alloula (1939-1994)

Publié le 02/06/2019, par dans Non classé.
Oran : soirée en hommage au dramaturge Alloula (1939-1994)

ORAN, 2 juin 2019 (APS) – Une soirée culturelle en hommage à Abdelkader Alloula (1939-1994) a été organisée samedi à Oran, à l’initiative d’anciens compagnons du regretté dramaturge, venus commémorer, en ce mois de ramadhan, sa disparition survenue à la même date du mois sacré en 1994.

La rencontre s’est tenue au siège de l’association socioculturelle locale « Santé Sidi El-Houari » (SDH), organisatrice de cet événement en collaboration avec la coopérative théâtrale « 1er Mai » créée par Alloula dans les années 1980.

Des lectures de textes d’Alloula ont été proposées à cette occasion en présence du dramaturge et ex-directeur du Théâtre régional d’Oran (TRO) Azri Ghaouti, et des comédiens Abdelkader Belkaïd, Fadéla et Brahim Hachemaoui, tous membres de la coopérative « 1er Mai ».

La soirée-hommage a notamment permis d’évoquer le génie créatif du regretté dramaturge, et ce, à travers la lecture de certains de ses textes adaptés de nouvelles du romancier turc Aziz Nesin (1915-1995).

« La trame est structurée par un montage d’histoires abordant divers thèmes tels ceux de la liberté d’expression et du pouvoir », a déclaré Azri Ghaouti qui avait assuré la mise en scène de « Nesin oua Salatin » basée sur le texte d’Alloula.

Cette même pièce fut récompensée au festival international des Journées théâtrales de Carthage (Tunisie) en octobre 2003 avant d’être jouée en 2004 au « Piccolo Teatro » de Milan (Italie) dans le cadre de la participation algérienne au festival du théâtre euro-méditerranéen.

Pour rappel, la commémoration de feu Alloula a été marquée, en mars dernier, par la présentation au Théâtre d’Oran de deux productions consistant en de nouvelles versions de ses oeuvres « Arlequin valet de deux maîtres » et « El-Ajouad » (les généreux).

Ces créations sont mises en scène respectivement par Ziani Cherif Ayad et Jamil Benhamamouch, et ce, dans le cadre de deux partenariats conclus par le Théâtre d’Oran avec le Théâtre national d’Alger « Mahieddine Bachtarzi » (TNA) et la Fondation « Abdelkader Alloula ».

Alloula a été lâchement assassiné le 10 mars 1994 à Oran, au 27ème jour du ramadhan, alors qu’il se rendait à une conférence sur le théâtre au Palais de la culture.

Lire la suite

formats

L’enfant présent dans les programmes des établissements culturels

Publié le 02/06/2019, par dans Non classé.
L'enfant présent dans les programmes des établissements culturels

ALGER – La ministre de la Culture, Meriem Merdaci, a affirmé samedi à Alger que les établissements culturels consacraient une part importante de leurs activités aux programmes destinés aux enfants, à l’occasion de la journée de l’enfance célébrée le 1er juin de chaque année.

S’exprimant en marge de la célébration de la Journée internationale des droits de l’enfant, Mme Merdaci, a rappelé que « le droit à la culture est reconnu à tous les citoyens » algériens et que l’enfant bénéficiait de programmes culturels à longueur d’année, notamment pendant le ramadan.

La ministre a insisté sur l’importance d’inculquer aux enfants algériens la culture de leur pays à travers la lecture et le cinéma, soulignant que cette date était une occasion importante pour « sensibiliser les parents sur les droits de l’enfant ».

La ministre assistait à un spectacle de l’inchad animé par une troupe de Gharadia à la salle Atlas qui a tracé un programme de divertissement pour enfants à l’occasion de cette journée.

Lire la suite

formats

Clôture des « Nuits d’Alger »: le patrimoine culturel et touristique de l’Est à l’honneur

Publié le 31/05/2019, par dans Non classé.
Clôture des

ALGER – La manifestation ramadanesque « Nuits d’Alger » a été clôturée, jeudi soir, au Palais de la culture Moufdi Zakaria à Alger, par une 4e et dernière soirée dédiée au patrimoine culturel et touristique des wilayas de l’Est du pays, en présence de plusieurs ministres et ambassadeurs.

Le début de la soirée a été marqué par l’organisation d’une table traditionnelle d’Iftar dont les plats ont reflété la richesse et la diversité de la gastronomie dans l’Est algérien. Un nombre d’expositions des arts traditionnels ont été également organisés dans le cadre de cette manifestation au profit des artisans des wilayas de l’Est qui ont présenté leurs divers produits, à savoir tapis, habits traditionnels et cuivre.

Les invités ont assisté à une soirée artistique ouverte par la troupe « El Rafâa » de la wilaya de Batna, qui a présenté des chants traditionnels sous les sons de la « Kasba » (flûte) et du « Bendir » (tambour), ainsi que des chansons célèbres du regretté Aissa Djermouni, interprétées brillamment par le chanteur de la troupe Ahmed Nezzar.

L’assistance a apprécié à cette occasion le répertoire de chansons religieuses de l’artiste du Malouf constantinois Mourad Al Ayab.


Lire aussi: Soirées « Nuits d’Alger » : le patrimoine culturel des wilayas du Centre à l’honneur


La soirée s’est également distinguée par la belle performance de la troupe féminine « Fkirettes » de la chanteuse annabis Zhour qui a chanté en compagnie d’autres artistes ses nombreuses chansons dans le genre folklorique féminin propre à la ville d’Annaba, ainsi que par la conteuse Sihem Kennouche qui a présenté plusieurs de ses contes populaires.

Organisée par le ministère de la Culture en collaboration avec le ministère du Tourisme dans le cadre de l’animation des soirées ramadanesques et du Mois du Patrimoine, cette soirée a été rehaussée par la présence de la ministre de la Culture, Meriem Merdaci, le ministre de la Communication, Porte-parole du Gouvernement, Hassan Rabhi, le ministre de l’Education nationale Abdelhakim Belabed, le ministre des Relations avec le parlement, Fethi Khouil, ainsi que des ambassadeurs de Turquie, Ethiopie, Palestine, Cuba et d’un représentant de l’ambassade du Sahara Occidental.

La ministre de la Culture a indiqué que la dernière soirée de la manifestation « Nuits d’Alger », dédiée à l’Est algérien, se voulait  » une valorisation du legs culturel de cette région, se félicitant de cette manifestation qui est  » une occasion importante pour valoriser et vulgariser le patrimoine culturel et touristique algérien dans toutes les régions ».

Les jeudis du programme des Nuits d’Alger ont été consacrés respectivement aux régions du Sud, de l’Ouest, du Centre et de l’Est du pays.

Lire la suite

Home Archive for category "Non classé" (Page 4)
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair