formats

Préservation du patrimoine: signature d’un mémorandum d’entente entre l’Algérie et les USA

Publié le 16/08/2019, par dans Non classé.
Préservation du patrimoine: signature d'un mémorandum d'entente entre l'Algérie et les USA

ALGER – La ministre de la Culture, Meriem Merdaci et l’Assistante du Secrétaire d’Etat américain, chargée de l’éducation et de la culture, Marie Royce ont signé jeudi un mémorandum d’entente entre l’Algérie et les Etats Unis, visant à « restreindre l’importation de biens culturels algériens », indique un communiqué du ministère de la Culture.

Le mémorandum a pour objectif de « restreindre l’importation des biens culturels de l’Algérie vers les Etats Unis (…) et mettre fin au pillage et au trafic illicite des biens culturels qui représentent le patrimoine culturel algérien », précise le communiqué.

Ce document ouvrira « de nouveaux horizons pour la coopération dans le domaine de la lutte contre le vol et le trafic illicite des objets culturels … ».

Il intervient conformément à la convention de l’UNESCO signée en 1970, relative aux mesures à prendre pour interdire et empêcher l`importation et le transfert illicites des biens culturels, ajoute la même source.

Etaient présents à la cérémonie de signature, la vice-secrétaire d’Etat adjointe chargée de l’éducation et de la culture, Aleisha Woodward, l’ambassadeur d’Algérie à Washington Madjid Bouguerra et d’autres responsables algériens et américains.


Lire aussi: Programme d’appui à la protection et valorisation du patrimoine culturel en Algérie : 70% des objectifs atteints


La ministre a estimé que la signature de ce mémorandum se veut « un couronnement à un long et riche parcours de la coopération bilatérale dans le domaine de la protection et la préservation du patrimoine ».

Mme Merdaci s’est félicitée de la coopération liant les deux pays dans ce domaine et du niveau d’échange culturel entre eux qui, a-t-elle dit » n’a de cesse de se renforcer et d’élargir durant les dernières années … ».

Avant la cérémonie de signature, la ministre de la Culture s’est entretenue avec Mme Royce sur la coopération et l’échange culturels entre les deux pays ainsi que les voies et moyens de les renforcer.

Mme Merdaci effectuait depuis mercredi une visite de deux jours aux Etats-Unis.

Lire la suite

formats

Le plasticien Mohammed Bakli expose à Alger jusqu’au 5 septembre

Publié le 16/08/2019, par dans Non classé.

ALGER – Une exposition de peinture célébrant les grands espaces et la nature brute avec une vision abstraite qui explore l’énergie des éléments a été inaugurée jeudi à Alger par le plasticien Mohammed Bakli.

Organisée à la villa Dar Abdeltif par l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (Aarc), cette exposition rassemble une quinzaine de peintures abstraites où la nature et l’énergie vitale restent les principaux thèmes.

L’espace se traduit dans les oeuvres de Mohammed Bakli par la mer -mer de sable, de verdure ou océan la perspective d’ouverture- très souvent présente dans des huiles sur toiles comme « A travers sables et continent », « Mer mouvante », « Fond marin » ou encore « Béatitude ».

L’étendue est également le parfait prétexte pour explorer cette énergie souvent sous formes d’ondes perturbant la platitude dans des toiles comme « Connexion nerveuse », « Résonance à des fréquences ». Elle offre un alibi pour exprimer une sorte de lutte pour prendre l’ascendant entre deux couleurs sur une seule oeuvre comme dans « Rouge sur blanc » ou « Abstraction pure ».

L’artiste porte également un intérêt particulier au mouvement, à l’évolution des corps et à la transformation de la matière, traduits dans des peintures intitulées « Au clair de lune », Descente vers l’état ondulatoire », et autres « Transition ».

Quelques signes, éléments calligraphiques arabes ou amazigh se retrouvent également comme matière première dans toiles de Mohammed Bakli.

Né en 1957 à Ghardaïa, Mohammed Bakli a décroché diplômé de l’Ecole des Beaux-arts de Constantine, avant de poursuivre ses études à Alger puis à l’Académie royale des Beaux-arts de Bruxelles (Belgique).

Il expose ses oeuvres en Algérie à partir de 1981 et prend part à plusieurs expositions en France, en Italie, ou encore en Tunisie.

Mohammed Bakli a également travaillé en tant que scénographe, enseignant et formateur.

L’exposition de Mohammed Bakli est visible jusqu’au 5 septembre prochain à Dar Abdeltif.

Lire la suite

formats

Sidi Bel-Abbes: plus d’une trentaine d’artistes attendus au Festival national du Raï

Publié le 15/08/2019, par dans Non classé.
Sidi Bel-Abbes: plus d'une trentaine d'artistes attendus au Festival national du Raï

SIDI-BEL-ABBES – La 11 eme édition du Festival national de la chanson Raï , dont le coup d’envoi aura lieu jeudi soir à Sidi Bel-Abbes, prévoit la participation de plus de 30 artistes, a-t-on appris de son commissaire, l’artiste Mohamed Bousmaha.

Le même interlocuteur a indiqué, dans une déclaration à l’APS, que les préparatifs ont été entièrement parachevés notamment ceux ayant trait à la logistique, aux côtés techniques et artistiques, et administratifs, et ce, en coordination avec l’Office national des droits d’auteurs et droits voisins (ONDA), pour assurer une meilleure gestion de cette manifestation qu’abritera la maison de la culture « Kateb Yacine ».

Le ton de la cérémonie d’ouverture sera donné par un groupe d’artistes, à l’instar de la troupe « Raïna Raï », Djamel Milano, Cheb Mahfoud, Mohamed El Abbassi, Cheb Hassan, Chebba Fati, Cheb Amine et Cheikh Naam, a-t-il souligné.

L’évènement sera marqué par la tenue d’une série de conférences et rencontres portant sur la musique et la chanson Raï tandis que la soirée de clôture se distinguera, au grand bonheur du public, par de jeunes chanteurs, issus des quatre coins du pays, a-t-il fait savoir.

Il est prévu, en marge de cette manifestation de 4 jours, l’organisation d’une journée d’études sur la musique et la chanson Raï, qui se tiendra, demain vendredi, à la salle de Cinéma « Amarna » pour faire connaitre le Raï, depuis ses débuts, et son évolution.

Le festival national de la chanson Raï est organisé sous la l’égide du ministère de la Culture, en collaboration avec l’Office national des droits d’auteurs et droits voisins.

Lire la suite

formats

« Abou Leïla » de Amine Sidi Boumediene au 25e Festival du cinéma de Sarajevo

Publié le 14/08/2019, par dans Non classé.

ALGER – Le long métrage de fiction, « Abou Leïla » de Amine Sidi Boumediene a été programmé hors compétition au 25e Festival du cinéma de Sarajevo (Bosnie Herzégovine) prévu du 16 au 23 août, annoncent les organisateurs.

Coproduction, algéro-franco-qatarie de 140 mn, « Abou Leïla » revient sur les évènements tragiques des années 1990, à travers l’histoire des jeunes Samir et Lotfi qui traquent dans le désert algérien, Abou Leïla, un dangereux terroriste.

Programmé le mois de mai dernier au 72e Festival de Cannes dans la section « Semaine de la critique », « Abou Leïla » est le premier long métrage de Amine Sidi Boumediene, après ses deux courts métrages, « Demain l’Algérie » et « El Daïra ».

53 films, entre longs métrages et documentaires, sont en compétition au 25e festival de Sarajevo auquel prennent part des réalisateurs et des acteurs de renommée mondiale.

Fondé en 1995 pour briser l’embargo des forces serbes sur la ville de Sarajevo, le Festival du cinéma de Sarajevo, considéré parmi les plus importants dans les pays des Balkans vise à promouvoir le 7e Art dans la régions du sud-est de l’Europe, de la Turquie et du Caucase.

Lire la suite

formats

Appel à participation pour le 5e Grand prix El-Hachemi-Guerouabi

Publié le 14/08/2019, par dans Non classé.

ALGER- Un appel à candidature a été lancé récemment par l’Association culturelle El-Hachemi-Guerouabi à l’adresse des jeunes talents de la chanson châabi pour prendre part au 5e Grand prix national El-Hachemi-Guerouabi, annonce l’association.

Les souscriptions à ce grand prix visant à dénicher et promouvoir de jeunes talents et de nouvelles voix dans la chanson châabi est ouvert aux jeunes chanteurs et chanteuses algériens jusqu’au 30 septembre prochain, sans conditions d’âge.

Les participants doivent envoyer un enregistrement d’un istikhbar ou d’une introduction de chanson mettant en avant la voix du chanteur à l’adresse de l’association. Les modalités de participations à ce concours sont disponibles sur la page Facebook de l’association.

Après une première sélection, une vingtaine de candidats retenus se produiront sur scène devant un jury.

Créée pour préserver et perpétrer l’héritage d’El Hachemi Guerouabi, disparu en 2006, cette association organise chaque année un hommage ce monstre sacré de la chanson châabi qui réunit les lauréats de ce concours sur scène en plus de figures de la chanson algérienne et maghrébine.

Icône de la chanson châabi, El Hachemi Guerouabi s’était toujours distingué par sa voix puissante, d’une rare intensité, et son interprétation atypique de chansonnettes écrites par le regretté Mahboub Bati ou de qcid. Après une carrière de plus de cinquante ans il laisse un héritage très riche et un mode d’interprétation propre à lui.

Lire la suite

formats

Un astronaute se fait DJ de l’espace le temps d’une première mondiale

Publié le 13/08/2019, par dans Non classé.

ALGER – L’astronaute italien Luca Parmitano se transformera mardi en DJ de l’espace, le temps d’un court set qui sera diffusé en direct depuis la Station spatiale internationale (Iss) au Festival de la culture de Stockholm (Suède) et à une nuit électro organisée sur un bateau de croisière à Ibiza (Baléares), annoncent des médias.

Ce sera une première mondiale retransmise en direct sur le bateau, où devraient se trouver environ 3.000 personnes, et dans plusieurs sites où se déroule le festival de Stockholm, dans le but de rapprocher le grand public des activités de l’Agence spatiale européenne (Esa).

Il sera également possible d’aller sur la page Facebook de l’événement pour suivre l’événement en direct.

Luca Parmitano, 42 ans, a quitté la Terre le 20 juillet à bord d’une capsule Soyouz avant de rejoindre l’ISS pour une mission de six mois. Il a déjà effectué un premier séjour dans l’ISS en 2013.

Il s’est donc entraîné à mixer auprès d’un DJ allemand Le Shuuk. Celui-ci a sélectionné divers morceaux qui seront à la disposition de l’astronaute pour son set. Pour mixer, Luca Parmitano utilisera une tablette de l’ISS sur laquelle a été chargé un logiciel spécial DJ.

Cette opération atypique de l’Esa, réalisée en partenariat avec des organisateurs de festivals de musique et de croisières électro vise à toucher toute une communauté de jeunes dont la plupart ne vont pas faire la démarche d’aller s’intéresser à l’espace par eux-mêmes.

Lire la suite

Home Archive for category "Non classé" (Page 3)
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair