formats

La culture génère plus de revenus que les télécommunications dans le monde

Publié le 03/12/2015, par dans Non classé.
La culture génère plus de revenus que les télécommunications dans le monde
PARIS – Les secteurs culturels et créatifs représentent 3% du PIB mondial et emploient 29,5 millions de personnes dans le monde, soit plus que l’automobile en Europe, au Japon et aux Etats-Unis, selon le premier panorama culturel mondial publié jeudi par l’Unesco. Les revenus des industries culturelles et créatives (publicité,…

Lire la suite

formats

Bouteflika en France pour des « contrôles médicaux »

Publié le 03/12/2015, par dans Non classé.

Le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, s’est rendu jeudi en France pour une « courte visite privée » au cours de laquelle il effectuera ses « contrôles médicaux périodiques », a annoncé la présidence de la République dans un communiqué.
Voici le texte intégral du communiqué: « Son Excellence M. Abdelaziz Bouteflika, président de la République, a quitté le pays ce jour, jeudi 3 décembre 2015, pour une courte visite privée en France, durant laquelle il effectuera ses contrôles médicaux périodiques, sous la direction de ses médecins traitants ». Lire la suite

formats

Mobilis : Saad Dama limogé

Publié le 03/12/2015, par dans Non classé.

M. Saad Dama a été démis de ses fonctions en tant que PDG de l’entreprise publique de téléphonie mobile (Mobilis), a annoncé jeudi le ministère de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication dans un communiqué.
« Le ministère de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication vient de procéder à un changement à la tête de l’opérateur public de télécommunication mobile Algérie Télécom Mobile (Mobilis) », lit-on dans le communiqué.

« En effet, il a été mis fin aux fonctions de M. Saad Dama en tant que président directeur général de Mobilis », indique la même source. Le Conseil d’administration de l’opérateur se réunit ce jeudi « à l’effet de confier la gestion de l’opérateur à l’entreprise mère Algérie Télécom qui désignera un directeur général par intérim en attendant l’installation d’un nouveau PDG », ajoute-t-on.

« Cette décision est dictée par la volonté des pouvoirs publics d’insuffler une nouvelle dynamique à l’entreprise dans un environnement extrêmement concurrentiel pour un secteur qui connaît des évolutions et des transformations rapides », souligne le ministère.

« Le nouveau responsable qui sera désigné sera appelé à anticiper les évolutions que connaît l’industrie des télécommunications mobile en général et y adapter dès maintenant le management de l’entreprise », conclut le communiqué.
Lire la suite

formats

Dimajazz : le batteur panaméen Billy Cobham force l’admiration du public

Publié le 03/12/2015, par dans Non classé.
Dimajazz : le batteur panaméen Billy Cobham force l'admiration du public
CONSTANTINE- Le batteur panaméen Billy Cobham et son groupe, stars mercredi de la cinquième soirée du festival Dimajazz, ont forcé l’admiration avec un jazz fusion (ou jazz rock, lancé dans les années 1970) où se sont mêlées les sonorités africaines et caribéennes. Le Batteur, qui se produit pour la première…

Lire la suite

formats

« Venezuela, une soirée musicale », spectacle de chants traditionnels et populairesprésenté à Alger

Publié le 03/12/2015, par dans Non classé.
ALGER- « Venezuela, une soirée musicale », spectacle de chants traditionnels et populaires du Venezuela, a été présenté mercredi soir à Alger par les chanteurs et musiciens vénézuéliens Carmen Zapata, José Delgado et Saturno Mangierie, dans une ambiance festive. Les artistes vénézuéliens ont présenté un répertoire varié, durant plus d’une heure, fait…

Lire la suite

formats

Les travailleurs dénoncent une volonté de casser l’Etusa

Publié le 03/12/2015, par dans Non classé.

Les travailleurs de l’Etusa ont observé un débrayage à travers les unités de la capitale.
Les travailleurs de l’Entreprise de transport urbain et suburbain d’Alger (Etusa) sont depuis hier en grève illimitée pour dénoncer « l’opacité» dans la gestion de l’entreprise après le limogeage, il y a plus d’un mois, de son directeur général, Yacine Krim. Pour les travailleurs rencontrés au niveau de la direction générale de cette entreprise, « L’Etusa va vers une destination inconnue». Selon le syndicat UGTA, la directrice par intérim ayant succédé à M. Krim a démissionné il y a une semaine. Impossible d’obtenir des informations officielles sur cette démission et les conditions de mise à l’écart de M. Krim, le ministère des Transports étant injoignable. La direction de l’Etusa a également refusé de nous recevoir.

Les travailleurs de cette entreprise ont observé un débrayage à travers les unités de la capitale. Les bus étaient à l’arrêt aux quais des différentes gares d’Alger. « Seul le service de sous-traitance fourni aux partenaires de l’Etusa (entreprises) pour le transport du personnel et des étudiants a été assuré comme service minimum», explique Nazim Aouiche, délégué syndical, rencontré hier au siège de la direction où des dizaines de travailleurs observaient un piquet de grève.

L’Etusa vit visiblement un malaise engendré par plusieurs facteurs, révèlent les travailleurs et syndicalistes interrogés hier. L’absence d’une direction à la tête de l’entreprise et les informations liées à la possible promotion du responsable du transport des étudiants à la tête de cette entreprise a enflammé la situation. « Nous connaissons le parcours de ce monsieur.

Il a imposé son fils ici, à la direction générale, qui permet plusieurs avantages», accusent des syndicalistes, excédés par « le manque de sérieux» que constitue cette décision si elle venait à se confirmer. Les syndicalistes et les travailleurs dénoncent également « une volonté de casser l’Etusa» au profit d’autres parties. M. Aouiche estime que la déstructuration de l’Etusa profitera certainement aux privés qui convoitent le créneau, rappelant la décision du wali de donner son accord à l’entreprise Tahkout de déployer 1000 bus dans la capitale.

Merimi Nacereddine, syndicaliste, a également fustigé les responsables du secteur concernant le retard accusé dans la nomination d’un directeur à la tête de cette entreprise « qui représente tout pour les travailleurs, dont beaucoup y ont passé plus de 20 ans». Le syndicat s’interroge également sur la motivation du ministère des Transports de dépouiller l’Etusa de ses actions dans la société de gestion du tramway d’Alger et de la gestion des téléphériques. L’Etusa a été dépouillé des 36% et 41% des actions détenues dans ces deux entreprises. Les travailleurs accusent « des parties travaillant au profit d’opérateurs français qui rêvent d’accaparer également du transport urbain dans la capitale».

La grève a été aussi motivée par la suspension de neuf travailleurs, dont quatre syndicalistes, suite au mouvement de protestation observé en octobre dernier en soutien à l’ancien directeur général de l’Etusa. Les travailleurs sont unanimes quant à la poursuite de ce débrayage « jusqu’à la réintégration de nos collègues et l’installation d’un directeur pour sauver notre entreprise». L’Etusa compte une flotte de 750 bus et emploie plus de 2800 agents à travers la capitale. L’entreprise projetait de se doter de 400 bus supplémentaires pour renforcer sa flotte. Lire la suite

Home Archive for category "Non classé" (Page 2783)
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair