formats

USMA : Finaliste de la Ligue des champions

Publié le 27/12/2015, par dans Non classé.

Le 8 novembre dernier, l’USM Alger a disputé, à Lubumbashi, en RD Congo, la finale « retour» face au TP Mazembe. C’est ce dernier qui s’est imposé lors de ce match, sur le score de 2 buts à 0 et par conséquent a remporté le trophée.
A l’aller, joué le 31 octobre au stade de Bologhine, à Alger, les Congolais avaient également remporté le match (1 – 2). Le club algérien a perdu sa finale tant attendue face à un adversaire, il faut le dire, qui est, ces dernières années, l’un des ogres du football africain. Mais, les poulains du coach franco-algérien Miloud Hamdi ont réussi le pari d’arriver jusqu’à l’ultime marche de la plus prestigieuse compétition africaine. Une performance qui a été saluée, même si l’USMA avait raté sa finale.

Pourtant, l’entame de la compétition a été difficile pour les Algérois qui étaient présent à cette édition avec deux autres clubs algériens, en l’occurrence l’ES Sétif, tenant du titre, et le MC El Eulma (les trois clubs algériens se sont retrouvés dans le même groupe lors de la phase des poules). Ainsi, au tour préliminaire, l’équipe de Soustara a gagné par 3 à 0 face au club tchadien de Foullah Edifice, mais lors de la rencontre retour, elle s’est inclinée sur le score de 3 buts à 1. Il aurait suffi de peu pour que les algériens se fassent éliminer.

La suite a été extraordinaire. En dehors des deux matchs de la finale face au TP Mazembé, l’USMA n’a perdu que deux rencontres, le match face à Foullah, et un autre face à Al Merreikh, un autre qualifié du même groupe de la phase des poules. L’USMA a maintenu le suspense jusqu’à la dernière étape. La prochaine fois sera peut-être la bonne. Lire la suite

formats

«La vacance du pouvoir n’est pas propice à la révision de la Constitution»

Publié le 27/12/2015, par dans Non classé.

Le leader de Talaie El Houriat estime que le moment est mal choisi pour soumettre le texte fondamental du pays à la révision.
Une conjoncture de vacance du pouvoir en Algérie ne peut être propice à quelque révision constitutionnelle que ce soit. Elle donne immanquablement lieu à des questionnements, sinon à des inquiétudes quant aux auteurs véritables d’une telle révision constitutionnelle, quant à la réalité des intérêts qu’ils défendent à travers elle et aux desseins inavouables qu’ils lui assignent», a estimé hier Ali Benflis, le président de Talaie El Houriat, à partir de Annaba où il a animé une rencontre régionale avec ses cadres et autres sympathisants de son parti, notamment les retraités et blessés de l’ANP.

Devant une assistance nombreuse, il a soutenu que « la Constitution n’est que l’autre nom du pacte social de la nation. Pour être irrécusable, elle doit être l’œuvre de forces politiques, légitimes et représentatives ; elle doit emporter l’adhésion de la collectivité nationale ; elle doit être le reflet d’un consensus ou d’un accord national plus large».

Ali Benflis, qui a rendu hommage à Hocine Aït Ahmed et à l’ancien président Houari Boumediène, s’est interrogé sur la longue période ayant marqué l’élaboration de la nouvelle Constitution : « Ou bien cette révision constitutionnelle était vitale pour le pays et cela exigeait de la célérité et de la diligence pour la mener à bien ; sinon elle n’avait rien d’urgent comme semble l’indiquer le délai de cinq ans qui s’est écoulé sans qu’elle voit le jour et cela rend incompréhensible la volonté actuelle de la faire passer en force.»

A côté de son représentant à Annaba, le professeur Abdelaziz Ayadi, et de l’ancien ministre Taleb Noureddine, le président de Talaie El Houriat s’est longuement attardé sur les lacunes caractérisant la loi de finances 2016. Avec force arguments, il a critiqué son contenu, qu’il a qualifié d' »inéquitable». « Nous constatons que le fardeau des ajustements financiers est inéquitablement réparti et que son poids pèse quasi exclusivement sur les couches les plus vulnérables et les plus défavorisées de la société. L’argent douteux et les grosses fortunes indûment constituées ne sont-ils pas quant à eux généreusement à l’abri de la rigueur de ces ajustements ?

La TAP n’a-t-elle pas été ramenée de 3% à 1% et 1,5% ? L’obligation de réinvestissement des bénéfices équivalents aux avantages fiscaux reçus ne vient-elle pas d’être levée ? Le seuil de l’impôt sur la fortune ne vient-il pas d’être porté à 100 millions de dinars contre 50 millions auparavant», s’est-il interrogé, sous les applaudissements de l’assistance. Avant de quitter le théâtre de Annaba, Ali Benflis a organisé un point de presse où il a répondu aux questions des journalistes liées à l’actualité nationale. Lire la suite

formats

Répertoriage des manuscrits des wilayas de Mascara, Tiaret et Ghardaia en 2016

Publié le 26/12/2015, par dans Non classé.
Répertoriage des manuscrits des wilayas de Mascara, Tiaret et Ghardaia en 2016
ORAN – Le laboratoire de manuscrits de civilisation musulmane en Afrique du nord, dont le siège est à Oran, entreprendra en 2016 le répertoriage des manuscrits des wilayas de Mascara, Tiaret et Ghardaïa, a-t-on appris de son responsable. Dr. Bennaimia Abdelmadjid a indiqué, à l’APS, qu’en plus de cette oeuvre,…

Lire la suite

formats

L’inflation et la LF 2016 vont davantage accabler le pouvoir d’achat des Algériens selon la LADDH

Publié le 26/12/2015, par dans Non classé.

La LADDH met en cause la politique économique du gouvernement et pointe de doigt la loi de finances 2016 qui selon la ligue des droits de l’homme impactera davantage le pouvoir d’achat des Algériens.
La politique économique du gouvernement est quasi absente et si elle existe elle ne s’inscrit pas dans la durée. La LADDH constate qu’il y a  » dysfonctionnement en ce qui concerne l’inflation qui connaît des augmentations et des baisses vertigineuses.

Par ailleurs, les  » tendances monopolistiques » du marché font que les circuits entre le producteur et le consommateur (les grossistes informels)  » ont tendance à se rallonger, ce qui fait que la marge commerciale représente 2 à 3 fois le prix de production (surtout dans le domaine agricole) » déplore la LADDH.

La ligue met en cause l’encadrement des prix et considère qu’ils ne sont pas efficacement contrôlés. Même si on mobilise des milliers de contrôleurs les prix ne seront pas pour autant régulés selon la LADDH. Car au final c’est le détaillant qui décide des prix qui  » souvent ne fait que répercuter ses surcoûts de distribution ».

Dans son communiqué rendu public ce samedi, la LADDH constate que l’Algérie enregistre une hausse des prix de 15% malgré la baisse de 19 % des prix dans les marchés mondiaux des produits alimentaires que l’Algérie importe.

Pour la ligue, cette situation est aggravée par  » des lobbies de l’importation agroalimentaire et les hausses intempestives (spéculatives à souhait) des prix » qui mettent à rude épreuve le pouvoir d’achat des couches populaire et moyenne et augurent de lendemains plus qu’incertains s’alarme la LADDH dans son communiqué.

Pour sortir de cette impasse économique la lADDH propose dans son communiqué un certain nombre de solutions. Parmi elles : le lancement de projets d’investissement dans les industries agroalimentaires pour réduire la facture des importations, le relèvement d’un salaire minimum mieux adapté aux réalités locales, l’Etat de continuer à être acteur dans certains secteurs sensibles comme le transport, la santé et l’enseignement et à soutenir les entreprises productrices des produits de large consommation et d’imposer des taxes sur les marchandises importées afin de préserver l’économie nationale, un système fiscal transparent impartial, moderne et indépendant… Lire la suite

formats

1.200 jeunes participent à la manifestation « l’Algérie au coeur de son Sahara » à Taghit (Bechar)

Publié le 26/12/2015, par dans Non classé.
1.200 jeunes participent à la manifestation
BECHAR – Quelque 1.200 jeunes issus des 48 wilayas du pays prennent part à la manifestation touristique et culturelle « l’Algérie au coeur de son Sahara », organisée à partir de samedi à Taghit dans la wilaya de Bechar. Cet événement touristique de jeunes initiés par le ministère de la jeunesse et…

Lire la suite

formats

Batna : 12 casemates aménagées détruites par l’ANP

Publié le 26/12/2015, par dans Non classé.

Douze casemates aménagées et une bombe de confection artisanale ont été découvertes et détruites jeudi par un détachement de l’Armée nationale populaire (ANP) relevant du secteur opérationnel de Batna, indiquait, hier, un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).
« Dans le cadre de la lutte antiterroriste, un détachement de l’ANP relevant du secteur opérationnel de Batna (5e Région militaire) a découvert et détruit, le 24 décembre 2015, 12 casemates aménagées et une bombe de confection artisanale», relève la même source. D’autre part, des éléments de la Gendarmerie nationale et des garde-frontières de Tlemcen (2e Région militaire) « ont déjoué une tentative de colportage d’une grande quantité de kif traité s’élevant à dix (10) quintaux et quarante (40) kilogrammes».

Au niveau de la 5e Région militaire, des éléments des garde-frontières relevant respectivement des secteurs opérationnels de Souk Ahras, Tébessa et El-Taref « ont mis en échec des tentatives de contrebande d’importantes quantités de carburant s’élevant à 23 697 litres». De même, un détachement relevant du secteur opérationnel d’In Guezzam (6e Région militaire) « a appréhendé trois (3) contrebandiers et saisi 2350 litres de carburant».
Lire la suite

Home Archive for category "Non classé" (Page 2772)
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair