formats

Le crédit à la consommation relancé en 2016

Publié le 12/12/2015, par dans Non classé.

Le crédit à la consommation sera officiellement lancé début 2016. C’est ce qu’a déclaré, jeudi, Abdessalem Bouchouareb, ministre de l’Industrie et des Mines, suite à une réunion de travail qu’il a tenue avec le ministre du Commerce, Bekhti Belaïb, et le secrétaire général de l’UGTA, Abdelmadjid Sidi Saïd.
Dans le souci de coordonner la relance de ce crédit tant attendu par les ménages, et dont le processus de mise en œuvre sera effectué dès cette semaine, cette réunion avait aussi pour but essentiel de fixer le mode opératoire permettant de définir les produits concernés par ce crédit. De ce fait, il a été décidé que seuls les produits fabriqués ou assemblés localement et destinés à la vente aux particuliers seront éligibles. Le champ a été ouvert à toutes les entreprises productrices en Algérie dans le souci d’encourager le produit « Made in Algeria» et réduire un tant soit peu la facture de l’importation.

Pour rappel, le retour de ce crédit, gelé en 2009 au profit du crédit immobilier, a été décidé par la tripartite de février 2014. Toutefois, il a connu, comme tous les projets et décisions prises par les autorités algériennes, d’énormes retards liés à la lenteur des procédures et aussi à la contestation de certaines associations de défense des droits de consommateurs quant au taux d’intérêt jugé trop élevé. Malgré les appels de ces associations au taux d’intérêt zéro sur ces crédits, ces derniers restent tout de même fixés entre 5 et 8%.

Après cette déclaration, les ménages algériens pourront « enfin» s’endetter. Avec le pouvoir d’achat déjà érodé qui sera mis encore une fois à rude épreuve après l’application de la loi de finances 2016, la classe moyenne sera, selon des spécialistes, encore plus appauvrie. Dans ce sens, et pour s’assurer que l’emprunteur sera capable de payer tout son dû, une centrale des risques a été mise en place par la Banque d’Algérie.

Ainsi, tout emprunteur sera automatiquement inscrit dans ce fichier mis à la disposition de toutes les banques partie prenante de ce dispositif. Ces dernières sont, selon la loi, obligées de consulter ce fichier avant d’accorder tout crédit pour éviter tout surendettement des ménages. Pour le délai de remboursement, il a été fixé de 3 jusqu’à 60 mois. En 2009, rappelons-le, 80% des ménages algériens qui avaient opté pour ce crédit à la consommation s’étaient achetés des voitures. Les 20% restants se sont rués vers l’ameublement et les produits électroménagers. Lire la suite

formats

Le terroriste reste introuvable

Publié le 12/12/2015, par dans Non classé.

Le terroriste qui aurait menacé, mercredi matin, de faire sauter la basilique Saint-Augustin de Annaba reste introuvable. En effet, l’important dispositif des forces combinées mis en place pour sécuriser les lieux n’a pas réussi, jusqu’à hier soir, à le mettre hors d’état de nuire.
En dépit d’un important ratissage et l’interrogatoire poussé de quelques habitants de la cité Tabacoop de Sidi Brahim, on n’a enregistré aucune avancée. Ce qui, vraisemblablement, confirme la fuite de cet homme armé qui a attaqué, avec une grenade non dégoupillée, les éléments de la police en faction à la gare routière de Sidi Brahim, avant de se réfugier dans les buissons près de la basilique Saint-Augustin. Cet incident a poussé le conseil de sécurité de la wilaya de Annaba à « décréter» l’alerte maximale au niveau de tous les édifices publics et étrangers.

Du côté des structures économiques, un contingent de la caserne de Laâlalik assure actuellement la sécurité des lieux. Au niveau de la basilique, les services de sécurité algériens et ceux, français, qui sont en service au niveau du consulat général de France, assurent la sécurisation de ce lieu religieux. A l’Institut français, la sécurité est également renforcée et le contrôle d’identité des invités et même des habitués est obligatoire.

Force est de souligner que cet incident a généré une véritable psychose au sein de la population locale, où le black-out des autorités locales a donné lieu à une folle rumeur. D’autant plus qu’il a coïncidé avec les festivités de la clôture du Festival du film méditerranéen pour lequel plusieurs artistes européens, asiatiques et arabes étaient présents à Annaba. L’annulation du spectacle de Cheb Khaled, convié à animer la clôture de cette manifestation culturelle méditerranéenne, n’a fait qu’accentuer les appréhensions des uns et des autres. A cela, il faut ajouter l’intervention immédiate des services de sécurité à l’effet de prendre en charge toute l’organisation de cet événement.

Rappelons que le terroriste est arrivé mercredi matin à bord d’un bus dont on ignore la provenance. La tête cachée sous une capuche noire, il a été soupçonné par les policiers qui l’ont sommé de s’arrêter pour contrôler son identité. Selon des témoignages recueillis sur les lieux, « l’homme armé n’a pas obtempéré à leur ordre.

Pour dissuader toute poursuite, il a brandi une arme de poing avant de prendre la fuite en jetant derrière lui une grenade antipersonnel qui, heureusement, n’a pas explosé». Alertés, les services de sécurité se sont lancés dans une course-poursuite. Ayant pris de la distance, le terroriste s’est engouffré dans les buissons à l’orée de la forêt qui se trouve derrière la basilique Saint-Augustin, près de la cité Sidi Brahim, à l’entrée est de la ville. Appuyées par des hélicoptères, les forces combinées ont encerclé les lieux avant d’installer un double cordon sécuritaire et ratisser les buissons. Lire la suite

formats

On vous le dit

Publié le 12/12/2015, par dans Non classé.

– Démantèlement d’un réseau de trafiquants de cocaïne à Jijel

Deux individus, D. M. et B. B., pris en flagrant délit de trafic de drogue dure, ont été arrêtés cette semaine dans la localité de Bazoul, à 15 km à l’est de Jijel. Cette opération a été rendue possible grâce aux informations parvenues aux services de la Gendarmerie nationale, faisant état de deux personnes se déplaçant sur une moto et s’adonnant au trafic de cocaïne. Très vite un plan impliquant l’ensemble des unités du groupement territorial de la gendarmerie de Jijel a été mis en place.

Opposant une vive résistance aux gendarmes, les mis en cause ont fini par être maîtrisés. Leur fouille a permis de découvrir un kilogramme d’une poudre blanche que les analyses effectuées à l’Institut national de criminologie de Bouchaoui, à Alger, ont identifié comme étant de la cocaïne. La poursuite des investigations a permis d’arrêter trois autres individus impliqués dans la vente de cette drogue à travers le territoire de la wilaya. Présentés devant le parquet de Taher, tous les membres de ce réseau ont été écroués.

– Un mari étrangle sa femme enceinte à Chlef

La population de la commune rurale d’Abou El Hassen, au nord-ouest de Chlef, est sous le choc après le crime crapuleux commis, jeudi à 5h, dans un domicile familial au centre-ville. En effet, un mari a étranglé froidement son épouse enceinte de huit mois, a-t-on appris auprès du service de communication de la sûreté de wilaya.

La victime, âgée de 27 ans et mère d’une fillette, est morte par suffocation et a été transportée à la morgue de l’hôpital de Ténès pour autopsie. Quant à l’auteur du crime, il a été immédiatement arrêté par les éléments de la police de la sûreté urbaine d’Abou El Hassen, où il a été entendu par les enquêteurs avant d’être présenté au procureur de la République du tribunal de Ténès. Selon la même source, l’assassin présumé souffrirait de troubles mentaux.

– Tamanrasset : 294 Nigériens rapatriés

Hier matin, 294 ressortissants nigériens, en situation irrégulière en Algérie, ont quitté le centre d’accueil de Tamanrasset, dans le cadre de leur rapatriement vers leur pays d’origine. Ces Nigériens étaient arrivés mercredi à Tamanrasset, en provenance d’Alger, a indiqué le président du comité du Croissant-Rouge algérien (CRA) de Tamanrasset, en précisant qu’ils ont été acheminés à bord de huit bus accompagnés de quatre camions pour le transport de leurs affaires.

L’opération a été encadrée par le CRA qui, en coordination avec divers secteurs partenaires, a mobilisé les moyens matériels nécessaires pour assurer leur acheminement et leur prise en charge au centre d’accueil et leur rapatriement dans de bonnes conditions au terme de l’accomplissement des procédures administratives liées à leur voyage par les services consulaires de leur pays, a souligné Moulay Cheikh.

Un autre groupe de 226 Nigériens en situation irrégulière, ramenés de la wilaya de Ouargla, a été rapatrié il y a trois jours via la ville frontalière d’In Guezzam (Tamanrasset), en attendant l’arrivée d’un troisième groupe en provenance de Sétif, dans les tout prochains jours, selon la même source.

– Effondrement d’un château d’eau à Khenchela

Un château d’eau, d’une capacité de 5000 m3, situé au mont Ras Serdoun, construit dans les années 1980, s’est effondré hier vers 10h30. Heureusement, l’incident n’a fait aucune victime, mais de nombreux citoyens, présents dans les environs, ont eu très peur. Des maisons et certaines administrations situées à proximité de l’ouvrage ont été inondées. Un mur de 10 m de long situé près du siège de la wilaya s’est également effondré sous la force de l’eau, mais sans faire de dégâts.

L’effondrement du château d’eau a provoqué une coulée de boue qui a ravagé le centre-ville de Khenchela. Le système d’évacuation et de drainage a montré ses limites : l’ensemble des avaloirs a été bouché par la boue et les détritus charriés par les eaux qui ont atteint le haut des trottoirs. Lire la suite

formats

Makri à Saadani : « Si vous êtes fehal, venez nous affronter …»

Publié le 11/12/2015, par dans Non classé.

La scène politique algérienne vit au rythme des déclarations virulentes.
 » Si vous êtes fehal (homme intègre), si vous avez de la confiance en vous-même, venez nous affronter dans des élections libres (…). M. Saadani, si c’est vrai, comme vous dites, le peuple est avec vous ; si c’est vrai vous avez du poids dans la prise de décision, venez nous affronter dans des élections transparentes », a déclaré le président du MSP, Abderrazak Makri, aujourd’hui vendredi, devant les jeunes militants de son parti, réunis dans une salle du Palais des expositions à Alger.

 » Dans tous les pays qui se respectent, plus de 40 pays démocratiques, les élections sont organisées par une commission indépendante. Nous serons présents dans la cellule informatique des wilayas qui coordonnent avec le ministère de l’Intérieur… », a ajouté Makri.

Outre le général Touflik, le SG du FLN est entré en conflit avec plusieurs acteurs politiques, y compris les anciennes fidèles de Bouteflika, Louisa Hanoune et Khalida Toumi. Ces dernières, réunies dans le cadre du groupe des 15, n’ont pas échapées aux foudres des membres de la CLTD, notamment le RCD et le MSP.

Le paysage politique algérien s’agite et devient de plus en plus flou, sur fonds de la guerre de succession au président Bouteflika.
Lire la suite

formats

Une bande spécialisée dans le vol de véhicules démantelée à Tipasa

Publié le 11/12/2015, par dans Non classé.

Les services de la gendarmerie nationale de la wilaya de Tipasa ont réussi à démanteler un réseau criminel spécialisé dans le vol de véhicules et à récupérer 13 véhicules touristiques, a-t-on appris vendredi auprès du Groupement territorial de la gendarmerie nationale.
Il s’agit d’un réseau « dangereux » composé de cinq individus, âgés entre 30 et 40 ans, activant au niveau de sept wilayas et poursuivis pour les chefs d’inculpation suivants: « faux et usage de faux de cartes grises et de numéros de série de véhicules », a précisé la cellule de communication du groupement.

Le procureur de la République près la cour de Tipasa a ordonné la mise des membres de ce réseau en détention provisoire.

Pour faire diversion, les malfaiteurs dissimulaient leurs activités illicites dans des garages situés à Chouaiba (Tipasa) et aux Issers (Boumerdes), a précisé la même source. Les services de gendarmerie ont ouvert une enquête après avoir reçu des informations, pour s’assurer de l’inexistence de fichiers de base sur les véhicules volés au niveau des services administratifs des wilayas d’Alger, de Tipasa et de Batna.

Le réseau sévissait dans les wilayas de Tipasa, Alger, Blida, Chlef, Tizi Ouzou et Batna, où 13 véhicules volés ont été récupérés, outre la saisie de 13 clés de véhicules, 31 cartes grises, des récépissés de dépôts de dossiers administratifs, de fausses polices d’assurances et des plaques d’immatriculation.

Le réseau achetait des cartes grises de véhicules accidentés et interdits à la circulation puis remplacer les numéros de série des véhicules volés par ceux des véhicules accidentés et interdits de circulation.
Lire la suite

formats

Ouverture du 7e Festival de l’art contemporain

Publié le 11/12/2015, par dans Non classé.
Ouverture du 7e Festival de l'art contemporain
ALGER – La matérialisation de la souffrance et de la mémoire à travers la peinture ou la sculpture était au cœur de l’exposition intitulée « Parenthèse » constituant le 7e Festival international de l’art contemporain (FIAC) inauguré jeudi à Alger. Ce festival qui sera ouvert vendredi au public du Musée d’ Art…

Lire la suite

Home Archive for category "Non classé" (Page 2767)
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair