formats

FFS : «Le pouvoir en place est un danger pour l’Algérie»

Publié le 28/02/2016, par dans Non classé.

« Nous ne sommes pas demandeurs d’emploi. Nous sommes porteurs d’un projet démocratique visant la construction d’un Etat de droit.» Cette mise au point émane du premier secrétaire du FFS, Mohamed Nebbou.
Devant les cadres du parti, des députés et des militants de la wilaya d’Alger, et à l’occasion de la cérémonie de réouverture du siège de la fédération d’Alger, Nebbou est revenu sur l’initiative du FFS et sur la situation politique qui prévaut dans le pays. Il a expliqué que le changement demeure possible en Algérie. Le plus vieux parti de l’opposition est favorable à une alternative démocratique et ne s’inscrit nullement dans une alternative clanique. Nebbou invite, dans ce sens, tous les acteurs politiques, les personnalités nationales et la société civile, qui s’inscrivent dans un projet patriotique et démocratique, d’adhérer au projet du FFS. Le parti fondé par feu Hocine Aït Ahmed maintient le cap à propos de son action portant sur la reconstruction d’un consensus national.

« Notre projet pour la reconstruction d’un consensus national est de mise, nous sommes en train de peaufiner notre feuille de route et la priorité sera donnée à la société civile. Nous allons redynamiser nos activités politiques en animant des conférences-débats et en privilégiant le travail de proximité. Un plan d’action sera élaboré et rendu public dans les prochains jours», a affirmé hier Nebbou qui dresse un tableau noir de la situation qui prévaut dans le pays, et ce, dans tous les domaines et surtout les plans économique, social et politique.

Il y a, selon Nebbou, péril en la demeure. « Si le pouvoir persiste dans sa logique, nous allons droit dans le mur. La situation politique de l’Algérie n’augure rien de bon», tranche le premier responsable du parti. Pour le FFS, le danger qui guette l’Algérie ne vient pas de l’extérieur, mais beaucoup plus de l’intérieur. Ce danger c’est le pouvoir. Un pouvoir qui tourne le dos, précise Nebbou, aux propositions de sortie de crise formulées par le FFS qui est politiquement la première force dans le pays.
Lire la suite

formats

Hanoune avertit contre les marchands d’armes

Publié le 28/02/2016, par dans Non classé.

Louisa Hanoune a appelé, hier à partir de Mila, à l’adoption, au plus vite, de la loi de finances complémentaire pour amortir les retombées « catastrophiques» de la LF-2016.
Qualifiant celle-ci de facteur de récession et de fragilisation des couches sociales, Mme Hanoune, qui s’exprimait hier lors d’un meeting populaire à la Maison de la culture, appelle le gouvernement à « conforter le tissu social à travers une LFC qui consoliderait le pouvoir d’achat». Expliquant que l’austérité n’est pas une fatalité, tant que l’Etat possède d’importantes potentialités non exploitées, la secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT) plaide pour la récupération des 5 milliards de dollars prêtés au FMI, l’institution de taxes sur la fortune, la récupération de l’argent de l’évasion fiscale estimé, par la locutrice, à 9400 milliards de dinars et la lutte contre le transfert illégal de devises à l’étranger.

Dans le même ordre d’idées, elle appelle au gel de l’accord de partenariat avec l’UE : « L’accord de partenariat avec l’Union européenne est à notre désavantage. L’Algérie est déficitaire de 20% dans ses échanges commerciaux avec l’UE.» concernant le volet politique, la leader du PT dénonce « ce mariage contre nature» entre l’argent sale et les institutions de l’Etat. « Cette cohabitation mafieuse entre la politique et l’argent sale constitue une sérieuse menace pour l’Etat algérien», assène-t-elle. Evoquant la dernière sortie des jeunes chômeurs à Ouargla, qu’elle a qualifiée de conséquence directe de la gestion mafieuse des affaires du pays, Mme Hanoune demande une intervention rapide des pouvoirs publics pour trouver une solution à la situation de désespoir et de détresse que vivent des milliers de jeunes un peu partout dans le pays. « Les villes du Sud doivent bénéficier de la priorité en matière de développement.

Les populations locales vivent dans des conditions d’une fragilité intenable, notamment dans les régions frontalières où elles participent, aux côtés de l’armée, à la lutte contre les intrusions terroristes à partir de pays voisins», indique la secrétaire générale du PT. En s’exprimant sur les conflits qui secouent la région arabe, Mme Hanoune dit qu’ils ont été provoqués par des pays occidentaux afin qu’ils se créent des marchés pour leur industrie militaire. « En tête de ces puissances, on retrouve les Etats-Unis et la France, qui provoquent des foyers de tension pour écouler leurs armes, notamment en cette conjoncture marquée par une crise économique planétaire.»
Lire la suite

formats

La deuxième édition de Wadjihni se tiendra en mars

Publié le 28/02/2016, par dans Non classé.

L’association Effet papillon organisera, au cours du mois de mars à Alger, la deuxième édition de Wadjihni, « le premier camp d’orientation académique et professionnelle en Algérie», annonce un communiqué.
Wadjihni est ainsi destiné aux lycéens et aux nouveaux universitaires, âgés de 15 à 20 ans, afin de les aider à définir ou à redéfinir leurs options de carrière. Cette initiative est le fruit des membres de l’association Effet papillon, un groupe « de jeunes Algériens bénévoles, passionnés par le travail dans le domaine associatif». Même si les détails des dates et des lieux n’ont pas encore été communiqués, il est précisé dans le document que les organisateurs attendent quelque 100 participants, venus de toute l’Algérie.

« Durant ces 5 jours de camp inédit, ils bénéficieront des ateliers de découverte et d’orientation assurés par des professionnels de différents domaines, des conseillers et des formateurs en développement personnel pour leur permettre de construire une vision plus claire de leur futur», explique-t-on. Ce projet, « qui répond à un besoin très pressant», mettra ainsi à disposition des jeunes participants des ateliers de « découverte de soi, de développement personnel, des exercices de réflexion et de partage, des sessions avec des psychologues, ainsi que des sessions d’inspiration et d’orientations, tout comme il sera mis à leur disposition des introductions aux opportunités académiques et de découverte de métiers». « Wadjihni offre aux jeunes Algériens l’accès aux meilleurs services et ressources d’orientation académique et professionnelle.

Ce camp aidera les participants à faire leurs choix de carrière selon leurs compétences et motivations», précise-t-on. Par ailleurs, il est mis à la disposition de tous, via cette initiative, un réseau national d’ambassadeurs qui représentent le projet dans leurs régions respectives.

Pour plus de détails, les intéressés peuvent prendre contact avec les organisateurs via leur site web:

www.wadjihni.com, ou par mail à contact@wadjihni.com. Lire la suite

formats

L’Osn et Sergei Stadler interprètent à Alger Piotr Illich Tchaïkovski

Publié le 28/02/2016, par dans Non classé.
L'Osn et Sergei Stadler interprètent à Alger Piotr Illich Tchaïkovski
ALGER – L’Orchestre symphonique national (Osn) dirigé par le maestro Amine Kouider a gratifié samedi soir le public algérois d’un florilège de pièces du célèbre compositeur russe Piotr Illich Tchaïkovski avec la participation exceptionnelle du grand violoniste Russe Sergei Stadler. Devant un public nombreux, la soixantaine d’instrumentistes de l’Osn, présents…

Lire la suite

formats

Le chanteur-compositeur Mohand Rachid s’éteint à l’âge de 77 ans

Publié le 28/02/2016, par dans Non classé.
Le chanteur-compositeur Mohand Rachid s'éteint à l'âge de 77 ans
ALGER- L’auteur, compositeur, chanteur et interprète d’expression kabyle, Mohand Rachid, de son vrai nom Si Mohand Mohand Al Rachid, est décédé samedi à Alger l’âge de 77 ans, a-t-on appris auprès de ses proches. Né le 12 février 1939 à La Casbah d’Alger, Mohand Rachid originaire d’Azazga (Tizi Ouzou) est…

Lire la suite

formats

Le rôle de Mammeri dans la préservation de l’Ahellil du Gourara souligné à Tizi-Ouzou

Publié le 27/02/2016, par dans Non classé.
Le rôle de Mammeri dans la préservation de l'Ahellil du Gourara souligné à Tizi-Ouzou
TIZI-OUZOU – Les participants à une journée d’étude sur Mouloud Mammeri ont souligné le rôle de cet écrivain et anthropologue dans la sauvegarde de l’Ahellil du Gourara, un genre poétique et musical et un chant polyphonique emblématique des Zenètes du Gourara, dans le sud algerien. Hamid Billek, anthropologue, participant à…

Lire la suite

Home Archive for category "Non classé" (Page 2643)
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair