formats

Casnos : 2050 nouveaux immatriculés à Oran

Publié le 25/08/2017, par dans Non classé.

Plus 2050 commerçants et artisans activant dans l’informel à Oran ont été nouvellement immatriculés à la Caisse d’assurance des non-salariés (Casnos) depuis le lancement de l’opération de sensibilisation en juillet 2015, a-t-on appris hier de la directrice de l’agence de wilaya, Karima Benhadjar.
Il s’agit notamment de marchants ambulants, de vendeurs de friperie et de certaines catégories d’artisans (coiffeurs, maçons, entre autres) qui n’ont pas de registre de commerce ni de carte d’artisan et qui ont décidé de franchir le pas et de s’affilier à la Sécurité sociale, a-t-elle indiqué à l’APS. La date butoir pour le paiement des cotisations a été fixée pour le mois de décembre 2017, a signalé Mme Benhadjar, ajoutant que les nouveaux affiliés peuvent bénéficier d’un échéancier de paiement pour les années antérieures, avec la possibilité d’exonération des pénalités de retard allant de 50 à 100%. La même responsable a fait savoir que la Casnos d’Oran compte quelque 73 000 actifs dont 37 000 cotisants, ce qui correspond à 51% seulement, un taux jugé « faible», appelant à se rapprocher des caisses de la Casnos pour payer les cotisations avant la fin des délais fixés.

Les facilitations concernant les nouveaux immatriculés ont été introduites par la loi de finances 2015. L’article 60 de la LFC 2015 stipule que toute personne active occupée, non assujettie à la Sécurité sociale, peut s’affilier volontairement à la Sécurité sociale auprès du régime des salariés pour le bénéfice des prestations en nature de l’assurance maladie et maternité, moyennant le versement mensuel d’une cotisation à sa charge au taux fixé à 12%, assise sur une assiette dont le montant est égal au salaire national minimum garanti (SNMG), a-t-on rappelé. Les commerçants ambulants, femmes au foyer, paysans et tout autre travailleur de l’informel peuvent prétendre, grâce à ce dispositif, à la carte Chifa, au remboursement des frais médicaux, au congé de maladie et à une cotisation pour la retraite. Les adhérents âgés de moins de 55 ans peuvent également régulariser leur situation depuis le début de leur activité et bénéficier des mêmes mesures. De même, un assuré peut bénéficier du rachat de cotisations à l’âge de la retraite s’il ne réunit pas 15 années de cotisations. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Casnos : 2050 nouveaux immatriculés à Oran
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair