formats

Carburants : La hausse des prix fait peu infléchir la consommation

Publié le 04/08/2016, par dans Non classé.

Depuis le relèvement des taxes sur les carburants en application de la loi de finances 2016, la consommation des Algériens est en baisse.
Selon les chiffres publiés par la société nationale de commercialisation et de distribution de produits pétroliers Naftal, rapportés par l’APS, la consommation en carburants ordinaires a connu une tendance baissière durant les premiers mois de l’année en cours par rapport à la même période l’année dernière.

La vente d’essence normale a baissé de 2% et le super de 11%, alors que celle de l’essence sans plomb a augmenté de 11%. Naftal explique cette croissance pour le sans plomb par le rajeunissement du parc automobile national, qui compte un certain nombre de véhicules haut de gamme dont les moteurs nécessitent ce type de carburant. Toutefois, selon la même source, les ventes cumulées de ces trois catégories d’essence se sont réduites de 2% contre une légère hausse de 2% de la consommation de gasoil.

Ainsi, la consommation globale des carburants a connu une quasi-stagnation entre janvier et mai 2016, enregistrant une petite hausse de 0,3% par rapport à la même période de 2015. La consommation a connu un plus bas en avril où les ventes ont baissé de 14% pour le super, de 7% pour l’essence normale et de 8% pour le gasoil, alors que celles de l’essence sans plomb ont augmenté de 7%. Même si Naftal met cette tendance baissière sur le dos de l’augmentation des prix des carburants, pour Abdelmadjid Attar, expert et ancien PDG de Sonatrach, sollicité par El Watan, la raison est tout autre.  » Il n’y a pas lieu de parler d’inversion de la courbe de la consommation, car cette baisse est surtout due à l’absence d’importation de véhicules neufs ces derniers mois, ce qui a fait que la consommation de carburants n’a pas progressé, alors que la hausse des taxes ne semble avoir produit aucun effet sur la demande», déclare-t-il.

Le GPL/C séduit les Algériens

Parallèlement, les Algériens semblent se tourner vers le GPL/C, non touché par la revalorisation des taxes de la LFC 2016. C’est le constat relevé par les services de Naftal, qui annoncent une hausse de 14% en matière de quantités commercialisées durant cette même période. Ce regain d’intérêt est justifié par la hausse du nombre de conversions de véhicules vers ce carburant propre. Pour répondre à cette demande, de nouveaux centres de conversion ont été ouverts et de nouveaux points de ventes mis en place. Une hausse de consommation qui va avec la politique engagée par Naftal visant la vulgarisation et la promotion de l’utilisation de ce type de carburant. Naftal prévoit, dans sa feuille de route qui s’étale jusqu’en 2030, l’augmentation de la couverture nationale du réseau des pompes à essence équipées pour le GPL/C de 27% actuellement à 73%.

Cela se fera graduellement par l’implantation du GPL/C dans 1000 stations-service sur le territoire national qui s’ajouteront aux 600 déjà existantes. Quelque 30 nouveaux centres de conversion seront également réalisés pour atteindre l’objectif de conversion de 20 000 véhicules par an. Les objectifs de Naftal vont également jusqu’à la conversion de 340 000 véhicules, la commercialisation de 3 millions de tonnes de GPL/C, économiser 2,1 millions de tonnes d’essence et la réalisation d’un gain de 300 milliards de dinars pour l’économie nationale d’ici 2020. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Carburants : La hausse des prix fait peu infléchir la consommation
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair