formats

Cap sur les filières prioritaires

Publié le 29/02/2016, par dans Non classé.

Le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Mohamed Mebarki, a annoncé la création de pôles d’excellence à travers le territoire national en collaboration avec des partenaires leaders dans leur activité.
Le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Mohamed Mebarki, était en visite de travail, hier, dans la wilaya de Béjaïa, où il a procédé au lancement de la session de février de la rentrée professionnelle nationale 2015/2016 et à l’inauguration de plusieurs structures relevant de son secteur. S’adressant aux stagiaires et enseignants venus assister à la cérémonie d’ouverture tenue à l’INSFP de Sidi Aïch, le ministre a dévoilé sa feuille de route.

Elle est revue, selon lui, de manière à adapter la formation au monde économique, amené à se diversifier suite à la chute brutale et chronique des revenus des hydrocarbures. « Cette rentrée se distingue par le renforcement de la formation dans les filières décidées prioritaires par le gouvernement, à savoir l’agriculture, l’agroalimentaire, l’industrie et le tourisme», a déclaré le ministre. Jugées « importantes» pour le développement socioéconomique, ces quatre filières vont être prioritairement renforcées avec d’autres, telles que les énergies renouvelables, le bâtiment, les travaux publics, l’hydraulique, l’environnement…

Pour ce faire, le ministre a annoncé la création de pôles d’excellence à travers le territoire national en collaboration avec des partenaires leaders dans leur activité. « Ces pôles d’excellence s’inscrivent comme une réponse aux changements et aux avancées technologiques dans le monde, et œuvrent à l’adaptation des offres de formation aux besoins imposés par les mutations économiques du pays, par l’introduction de nouvelles méthodes et spécialités, dans des secteurs stratégiques, comme l’automatisme, l’énergie, la téléphonie, le numérique…», a déclaré le ministre.

Pour la présente session dont les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 6 mars, le secteur a mobilisé 265 000 postes pédagogiques et n’a récolté que 170 000 candidatures pour l’instant, affectées aux différentes filières disponibles à travers les centres du pays. Ces stagiaires seront encadrés par 25 000 formateurs dans les 1230 centres et structures de formation ouverts. En outre, l’offre de formation s’élève à 282 spécialités couvrant 22 branches professionnelles et plus de 112 spécialités qualifiantes de courte durée.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Cap sur les filières prioritaires
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair