formats

Cancer : Une nouvelle approche

Publié le 02/02/2018, par dans Non classé.

Le projet existe, mais il ne verra pas le jour de sitôt. Il avance à petits pas… El Watan Week-end s’intéresse, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le cancer, à cette nouvelle structure qui pourrait alléger la surcharge dans certains services : un centre d’oncologie pédiatrique. Reportage.
Se soigner tout en suivant sa scolarité et être proche de ses parents. Cela sera en principe possible dès la réception du projet du centre d’oncologie pédiatrique. La date n’est toujours pas connue, mais il s’agit bel et bien d’une structure qui verra le jour, selon les initiateurs. Les enfants atteints de cancer pourront bientôt bénéficier d’un nouveau centre pédiatrique.

Mieux encore, tout en suivant leurs soins, généralement durant de longues périodes, ils auront la possibilité d’être en contact avec leurs parents. Un espace hébergement est prévu dans cette nouvelle structure. Dans cet espace, tout est fractionné en pôle. A commencé par celui dédiée aux soins. Il est réparti sur cinq niveaux.

Chaque d’eux est spécifiquement adapté aux besoins des malades. Le sous-sol, à titre d’exemple, sera consacré à l’imagerie médicale, il abritera aussi le plateau technique de la radiothérapie, deux salles de traitement, une salle de simulation, une salle de physique… Le sous-sol comptera également une pharmacie avec une unité de préparation.

L’architecture des lieux a été adaptée spécialement afin d’assurer et coordonner la prise en charge des enfants atteints de cancer entre les déférents services : oncologie, hématologie, radiothérapie et chirurgie. Tout en assurant la continuité des soins médicaux et paramédicaux, et ce, même le week-end. Puis le pôle d’hébergement pour les parents, particulièrement ceux démunis.

On prévoit en effet la construction d’une maison dédiée à l’hébergement des malades atteints de cancer et de leurs familles, notamment les plus démunis qui suivent leur traitement au centre d’oncologie pédiatrique. La construction sera en R+2 avec sous-sol, surface construite cumulée de 1300 m2. Elle comporte 40 lits en chambre double. La maison se situe à proximité du centre d’oncologie pédiatrique, facile d’accès afin de limiter les déplacements entre les services hospitaliers et la maison des parents.

Ecole

Et la nouveauté consiste aussi à la contribution et la collaboration du ministère de l’Education nationale. Sans stress ni évidemment une évaluation quelconque des élèves malades, ces derniers pourront suivre leurs cours et scolarité sur leur lit d’hôpital. Ils pourront alors rejoindre sans décalage leur classe à la fin du traitement.

Le ministère de l’Education comme premier partenaire signera une convention permettant le détachement d’enseignants spécialisés au sein du centre d’oncologie. Ces enseignants établiront systématiquement un lien avec l’école d’origine afin de poursuivre le programme déjà entrepris par les élèves.

Pour joindre l’utile à l’agréable, un espace est naturellement dédié aux jeux et loisirs. Un éducateur de jeunes enfants au moins sera présent, il adaptera les activités en fonction de l’âge des patients et de leur programme scolaire. Par ailleurs, d’autres activités ludiques seront proposées aux enfants et aux adolescents (art-thérapie, atelier d’information, peinture…) et assurées par les bénévoles de l’association El Badr. En plus des activités libres (jeux de société, lecture, jardinage…).

La cancérologie pédiatrique concerne l’enfant et l’adolescent, jusqu’à 15 ans, atteints de tumeur solide ou d’hémopathie maligne. En Algérie, près de 1500 nouveaux cas sont enregistré par an. Ce nombre est en progression constante chez les enfants mais aussi chez les adolescents. Il s’agit de la première cause de mortalité des enfants par maladie. « Lorsqu’ils sont diagnostiqués tôt et traités avec les protocoles appropriés, environ 70% des cancers de l’enfant sont guérissables.

Cependant, aujourd’hui, seulement 20% des enfants du monde bénéficient de soins médicaux avancés», selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), sachant que la prise en charge d’un enfant ou d’un adolescent atteint du cancer exige une structure adaptée spécifiquement aux besoins de cette frange de la société. Or en Algérie, les enfants atteints de maladie cancéreuse continuent à être traités dans des services de pédiatrie et d’oncologie médicale, ce qui est inadapté et insuffisant pour garantir un taux de guérison maximal.

Cahier des charges

Le centre d’oncologie pédiatrique est réalisé par l’association El Badr d’aide aux enfants atteints de cancer. Lors d’une réunion tenue les 17 et 24 décembre 2016 à Dar, des membres de l’association, accompagnés par les médecins chefs de service des CHU de Blida et d’Alger, ainsi que des consultants experts, des architectes de l’association et les représentants du ministère de la Santé, un cahier des charges a été défini pour le projet du Centre d’oncologie pédiatrique.

Un comité de soutien constitué par un réseau de bienfaiteurs, de donateurs est tissé en vue de conforter le financement du centre. Sa construction sera réalisée grâce au concours de l’association El Badr, toutefois, l’équipement et la gestion des soins seront du ressort du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière. Le projet est soutenu et encouragé par les professeurs chefs de service du centre anticancer de Blida et les présidents des Conseils de l’Ordre des médecins, des pharmaciens et des chirurgiens-dentistes de la région de Blida. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Cancer : Une nouvelle approche
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair