formats

Cafouillage autour de la date de sa présentation

Publié le 13/06/2017, par dans Non classé.

Annoncé pour le 18 juin devant l’APN, le plan d’action du nouveau gouvernement ne sera pas présenté aux députés.
Le nouveau chef de l’Exécutif, Abdelmadjid Tebboune, ne présentera pas le plan d’action du gouvernement le 18 juin, comme cela avait été annoncé. Cette date n’est inscrite ni dans l’agenda du Premier ministre et encore moins dans celle de l’Assemblée populaire nationale (APN). Les parlementaires sont dans l’expectative et doutent que la copie du Premier ministre ne soit finalisée. Ils craignent aussi le non-respect de procédures afférentes à l’examen du document et puis son adoption par les deux Chambres du Parlement, en raison du facteur temps.

« La session parlementaire devra normalement être clôturée début juillet, ceci laisse peu de temps au gouvernement et aux parlementaires pour l’examen et le débat et enfin l’approbation du plan d’action du gouvernement. Sauf si l’on décide de proroger la session !» explique un député. Le texte du gouvernement doit être validé d’abord par le Conseil des ministres et selon nos sources, ce dernier devrait se réunir, probablement, demain pour donner son quitus à la feuille de route de l’Exécutif.

Par ailleurs, un autre problème se pose et a trait au fonctionnement de l’APN. Plus de 15 jours après son installation, la Chambre basse du Parlement n’est pas encore dotée de ses différentes structures de base. Elle n’a pas installé son bureau, seule instance habilitée à réceptionner les projets de textes établis par l’Exécutif, ni de commissions parlementaires. Les députés n’ont pas encore désigné les présidents des commissions ni les rapporteurs. A cet effet, une plénière est prévue pour l’adoption de la composante des instances de l’Assemblée, mais il y a cafouillage autour de la date de sa tenue.

Certains parlementaires pensent qu’elle sera programmée le même jour que la présentation du plan d’action du gouvernement, alors que le chef du groupe parlementaire FLN affirme qu’elle se tiendra avant la fin de la semaine en cours. Le FLN et le RND, par la voix de leurs présidents de groupe parlementaire, estiment que l’Assemblée n’est pas encore prête pour débattre de la déclaration politique générale gouvernementale, et ce, tant que son bureau n’est pas encore installé.

Saïd Lakhdari du FLN tient à préciser que la date de la soumission du plan d’action du gouvernement au Parlement doit être arrêtée en coordination entre l’Exécutif et le Parlement. Il a rappelé qu’en vertu du règlement intérieur de l’APN, les députés ont le droit à sept jours pour étudier ce plan d’action avant l’entame des débats.

« La session parlementaire prendra fin début juillet, pour être dans les délais, il faut accélérer la cadence ou opter pour le prolongement de la session de quelques jours en vue de pouvoir finaliser cette démarche, comme le permet la Constitution», analyse Lakhdari. Seddik Chiheb, porte-parole du RND, ainsi que d’autres députés de plusieurs formations partagent le même avis.

Ils estiment qu’il faut donner le temps nécessaire aux députés pour étudier le contenu de ce plan d’action gouvernemental. Notons que si le FLN a déjà désigné ses représentants au bureau (Hadjoudj, Hadj Laïb, Bouras et Moussa Djouaz) et à la présidence des 4 commissions qui lui reviennent, le RND procédera à l’élection de ses délégués aux instances aujourd’hui et suivront les autres partis. Il faut au moins quinze jours pour que le plan d’action du gouvernement soit approuvé aussi bien par l’APN que par le Conseil de la nation. La rupture marquée par la période de l’Aïd complique les échéances. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Cafouillage autour de la date de sa présentation
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair