formats

Bouteflika appelle «à préserver la paix sociale dans les entreprises»

Publié le 02/05/2017, par dans Non classé.

Le chef de l’Etat a adressé un message aux travailleurs algériens à l’occasion de la Fête internationale du travail. Ce texte a été lu par le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi.
Le président Bouteflika appelle le monde du travail à « préserver la paix sociale dans les entreprises». « L’Algérie possède les moyens des avancées qu’elle doit encore accomplir, et je l’ai souvent répété ces derniers temps. L’Algérie interpelle ses enfants pour mettre davantage en valeur ses atouts réels, et les travailleuses et les travailleurs sont de nouveau interpellés par ce nouveau défi.

Ce défi exige la préservation de la paix sociale dans les entreprises et dans tous les espaces de travail afin que les efforts investis produisent tous leurs résultats en modernisation de l’outil de production et en progrès dans les réformes de l’environnement économique», affirme le chef de l’Etat dans un message adressé aux travailleurs algériens à l’occasion de la Fête internationale du travail. Dans ce texte, lu en son nom par le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, il rappelle « les bienfaits du dialogue tripartite», auquel seul l’UGTA prend part en tant que représentant des travailleurs.

Rappelant les luttes des travailleurs algériens durant la Guerre de Libération nationale, le président Bouteflika estime que le monde du travail en Algérie n’organise plus de manifestation depuis l’indépendance. « La célébration de la Fête du travail commémore souvent, à travers le monde, les luttes des travailleurs pour leurs droits, et elle s’accompagne aujourd’hui encore, dans plusieurs pays, de manifestations ou de marches pour revendiquer des droits sociaux.

Cela ne fut jamais le cas pour nos travailleurs dans l’Algérie indépendante et cela est dû au statut de partenaires à part entière dévolu à nos travailleurs. En effet, les travailleurs se sont d’emblée mobilisés pour la reconstruction d’une patrie sinistrée par la barbarie coloniale», écrit-il. Seulement, au moment de la lecture de ce message à Tiaret, une marche ayant drainé des milliers de travailleurs se déroulait dans la ville de Béjaïa. Au même moment aussi, un rassemblement devant être organisé par des syndicalistes à Oran a été interdit. Ces deux actions ont pour but de dénoncer les atteintes aux libertés syndicales et l’érosion du pouvoir d’achat des Algériens.

Améliorer la productivité

En insistant sur la paix sociale, Abdelaziz Bouteflika précise également que le « défi exige aussi l’amélioration de notre productivité et de notre compétitivité économique, de sorte que nos entreprises résistent localement à la concurrence extérieure et que notre production parte à la conquête de marchés extérieurs». Dans ce sens, il appelle les patrons à redoubler d’efforts pour accroître l’investissement dans tous les secteurs et le déployer ainsi à travers tout le territoire national.

« L’Etat est déterminé à accompagner la promotion de l’investissement national, et en partenariat par son soutien multiforme et par l’amélioration de l’environnement économique», assure-t-il. Ce défi exige enfin, selon le même message, « que les pouvoirs publics préservent le pouvoir d’achat des citoyens par une action résolue contre toutes les formes de spéculation qui se manifestent sur le marché». Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Bouteflika appelle «à préserver la paix sociale dans les entreprises»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair