formats

Boubeker Hamsi dévoile son exposition « La terre est mon village »    

Publié le 27/07/2018, par dans Non classé.
Boubeker Hamsi dévoile son exposition

ALGER-Une reconstitution du mode de vie traditionnel des villages de Kabylie sublimant les costumes et les traditions populaires est proposée par l’artiste peintre algéro-belge Boubeker Hamsi dans sa nouvelle exposition, « La terre est mon village » inaugurée jeudi à Alger.

Cette exposition qui se tient à la galerie d’art Baya du Palais de la culture Moufdi-Zakaria a été organisée en collaboration avec le ministère de la Culture et l’ambassade de Belgique en Algérie.

« La terre est mon village », qui s’inscrit dans la continuité d’un travail antérieur présenté en 2013, réserve plusieurs oeuvres à la beauté des costumes traditionnelle et des bijoux des femmes de Kabylie où l’artiste peintre a choisi de réaliser des portrait de moyen format en mettant l’accent sur le détail des ornements.

Boubeker Hamsi laisse libre cours à ses souvenirs d’enfance pour reconstituer des tranches de vie d’un autre temps dans les villages avec la technique qui lui est propre, proche de l’art naïf, reproduisant des dizaines de personnages haut en couleurs, tracés à l’encre de Chine, dans la même toile.

L’artiste présente des toiles sur le quotidien des villages, la célébration des mariages et fêtes comme Yennayer, la cueillette d’olives et de fruits, la production d’huile d’olive ou encore les réunion des comités de villages.

Une immersion dans l’univers féminin est également proposée par l’artiste qui explore l’intérieur des maisons anciennes, les ustensiles artisanaux, la cuisine et la préparation des fêtes, les rituels féminin autour des points d’eau, ainsi que la fabrication du beurre dans des oeuvres intitulées « Essendu », « Les femmes kabyles », « Autour du ruisseau », « Les potières » ou encore « Pause culinaire ».


ALGER-Une reconstitution du mode de vie traditionnel des villages de Kabylie sublimant les costumes et les traditions populaires est proposée par l’artiste peintre algéro-belge Boubeker Hamsi dans sa nouvelle exposition, « La terre est mon village » inaugurée jeudi à Alger.

Cette exposition qui se tient à la galerie d’art Baya du Palais de la culture Moufdi-Zakaria a été organisée en collaboration avec le ministère de la Culture et l’ambassade de Belgique en Algérie.

« La terre est mon village », qui s’inscrit dans la continuité d’un travail antérieur présenté en 2013, réserve plusieurs oeuvres à la beauté des costumes traditionnelle et des bijoux des femmes de Kabylie où l’artiste peintre a choisi de réaliser des portrait de moyen format en mettant l’accent sur le détail des ornements.

Boubeker Hamsi laisse libre cours à ses souvenirs d’enfance pour reconstituer des tranches de vie d’un autre temps dans les villages avec la technique qui lui est propre, proche de l’art naïf, reproduisant des dizaines de personnages haut en couleurs, tracés à l’encre de Chine, dans la même toile.

L’artiste présente des toiles sur le quotidien des villages, la célébration des mariages et fêtes comme Yennayer, la cueillette d’olives et de fruits, la production d’huile d’olive ou encore les réunion des comités de villages.

Une immersion dans l’univers féminin est également proposée par l’artiste qui explore l’intérieur des maisons anciennes, les ustensiles artisanaux, la cuisine et la préparation des fêtes, les rituels féminin autour des points d’eau, ainsi que la fabrication du beurre dans des oeuvres intitulées « Essendu », « Les femmes kabyles », « Autour du ruisseau », « Les potières » ou encore « Pause culinaire ».


Lire aussi: Noureddine Chegrane revient avec l’exposition « Le signe comme le phœnix »


Un second univers plus masculin se décline dans tableaux comme « Autour du jeu de domino », « La Djemaâ », ou encore « Le grand retour de chasse », des toiles racontant l’organisation des villages et le quotidien des habitants.

Tracés à l’encre de chine, colorés avec minutie, les personnages multiples de Boubeker Hamsi relatent, comme dans un livre de contes, des tranches de vie rythmées par le marché, la pêche, la chasse, l’élevage et l’agriculture en plus de renseigner sur une grande maitrise technique et une recherche iconographique.

Installé en Belgique depuis la fin des années 1970, Boubeker Hamsi, musicien, chanteur, conteur et plasticien, a exposé son travail dans plusieurs pays d’Europe dont la Belgique, la France, l’Espagne, les

Pays-Bas ou encore la Suisse. Il a reçu en 1993 le prix du Concours international de l’art naïf, avant de lancer la collection « Les mains de l’espoir » en 1994 qui a donné naissance à une grande initiative artistique pour la paix dans la monde.

Plus récemment l’artiste a exposé à Alger et Bejaïa et a également présenté un recueil de contes populaires de Kabylie.

Une soixantaine d’oeuvres constituent l’exposition « La terre est mon village » qui se poursuit jusqu’au 22 août au Palais de la culture Moufdi-Zakaria.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Boubeker Hamsi dévoile son exposition « La terre est mon village »    
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair