formats

Bordj Menaïel : Les éboueurs débrayent et refusent de rejoindre Madinet

Publié le 08/06/2018, par dans Non classé.

Forte d’une population de 80 000 habitants, la ville de Bordj Menaïel, à l’est de Boumerdès, croule sous les ordures depuis près d’une semaine.
La collecte des déchets ménagers n’y a pas été assurée depuis samedi dernier suite au débrayage des éboueurs communaux. Ces derniers protestent contre la signature récemment d’une convention portant sur le désengagement de l’APC de la mission du ramassage des ordures au profit de l’entreprise publique de wilaya (Epic) Madinet. Une entreprise qui emploie plus de 900 personnes et assure le ramassage des ordures à travers 9 communes de la wilaya.

La convention prévoit, entre autres, le transfert du matériel roulant et des employés du service de la voirie vers Madinet avec l’engagement de cette dernière d’améliorer leurs salaires et leurs conditions de travail. Malgré cela, les éboueurs au nombre de 104, refusent de rallier ladite entreprise, invoquant des risques de licenciement ou de non-renouvellement de leurs contrats.

Contacté, le président de l’APC, M. Derriche, se dit surpris par l’attitude des grévistes refusent de reprendre le travail malgré les risques qui pèsent sur la santé publique à cause de la prolifération des déchets à travers tous les quartiers de la ville. « On leur a expliqué que Madinet est une entreprise publique, pas privée comme le prétendent certains.

Elle a déjà démontré ses preuves dans une dizaine de communes de la wilaya. On les assurés que leurs droits seront préservés et que leur salaire sera augmenté de 10%, mais ils campent sur leur position. Pour le moment c’est un privé qui assure la collecte à l’aide de deux engins. On le paye 20 000 DA par jour, mais il va arrêter dès le règlement de ce problème l’installation de Madinet», indique M. Derriche, qui soupçonne « l’existence de manipulations».

Pour lui, « certains protestataires auraient été poussés à débrayer par des privés qui se sont sucrés par le passé sur les marchés de ramassage d’ordures à travers la commune. Maintenant que la gestion des ordures est confiée à Madinet, ils vont perdre leurs intérêts». M. Derriche ajoute que la convention avec Madinet devait entrer en vigueur le 1er juin.

Il indique, par ailleurs, que l’APC dépense une moyenne de 70 millions de dinars pour se débarrasser des ordures ménagères, citant les charges liées aux salaires des employés et les frais de gasoil et de la réparation du parc roulant. « Avec Madinet on va peut être dépenser plus, mais le service sera amélioré», prévient-il.

A noter que la ville de Bordj Menaïel produit une moyenne de 60 tonnes de déchets journellement. Ces déchets seront désormais jetés au centre d’enfouissement technique de Zaâtra, ouvert lundi dernier après cinq ans de retard. S’ils sont traités, ils pourraient générer 34 millions de dinars de revenus annuellement à la collectivité, estime une étude réalisée en 2017. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Bordj Menaïel : Les éboueurs débrayent et refusent de rejoindre Madinet
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair