formats

Biskra : Le ministre de la Santé fustige les DSP des wilayas du Sud 

Publié le 05/04/2017, par dans Non classé.

Lors d’une rencontre d’évaluation du secteur de la santé dans les wilayas du sud du pays, organisée hier au Crstra de Biskra, Abdelmalek Boudiaf, ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, a fustigé et averti les Directeurs de la santé publique (DSP) et les responsables des CHU de treize wilayas qui n’appliqueraient pas les orientations et les directives visant à améliorer la prise en charge des malades de cette immense région ayant des spécificités géographiques, environnementales, climatiques et sociales nécessitant une adaptation de l’approche et de l’organisation de l’offre de soin et des activités de santé en général.

« Nul n’est indispensable. Celui qui ne peut s’acquitter de sa tâche sera remplacé. Sois un lion et dévore-moi. Avec tout ce que j’ai fait pour vous, j’attends un retour d’ascenseur consistant à obtenir des résultats probants dans la couverture sanitaire en faveur de la population du Sud», a-t-il tonné devant une assistance médusée. Il a expliqué les grands axes de la politique nationale en matière de santé, dont les grandes lignes sont l’organisation de l’offre de soin par une couverture territoriale satisfaisante, l’amélioration de la prise en charge locale des pathologies endémiques, l’adaptation du dispositif épidémiologique et de veille sanitaire des risques spécifiques à la région, le développement des capacités des équipes médicales fixes et mobiles, ainsi que la mise en place de mécanismes dérogatoires pour la formation des médecins généralistes exerçant au Sud et désirant accéder de manière préférentielle à des études spécialisées.

Rappelant que l’Algérie obtient d’excellents résultats salués par l’OMS dans la lutte contre le paludisme, le trachome, la leishmaniose, la poliomyélite, la bilharziose et d’autres maladies à transmission vectorielle, le ministre a préconisé de poursuivre les efforts dans le cadre des activités de dépistage et de prévention des infections et des atteintes à la santé des citoyens du Sud et par le jumelage entre les établissements hospitaliers du Nord et du Sud, lequel dispositif a permis en 2016 d’assurer 35 286 consultations, 3017 interventions chirurgicales, 207 sessions de formation au profit du personnel local. Pour conclure, le ministre a enjoint les autorités locales et les responsables des structures hospitalières à œuvrer de concert pour faciliter l’accès au logement des médecins spécialistes affectés dans les wilayas du Sud, à lancer des campagnes de ramassage de scorpions pour alimenter les laboratoires de l’Institut Pasteur, à développer et moderniser les services sanitaires par la contractualisation et l’informatisation du secteur de la santé et à communiquer efficacement pour éviter les échecs, comme celui ayant marqué la derrière campagne de vaccination contre la rougeole et la rubéole majoritairement refusée par la population.
A noter que la veille de cette rencontre, le ministre de la Santé avait sillonné le territoire de la wilaya de Biskra pour visiter et inaugurer des établissements hospitaliers et des infrastructures relevant de son secteur.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Biskra : Le ministre de la Santé fustige les DSP des wilayas du Sud 
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair