formats

Benyounès instrumentalise la peur à Mascara

Publié le 19/02/2017, par dans Non classé.

Hier, Amara Benyounès, président du Mouvement populaire algérien (MPA), a reproché à l’opposition son incapacité à présenter une alternative.
Selon lui, en Algérie, il n’existe aucune opposition structurée qui a un programme politique, économique et social clair. « Nous n’avons que des opposants», a-t-il dit devant une salle de la Maison de la culture de Mascara archi-comble (500 personnes environ).
Pour le patron du MPA, les membres de l’Instance de concertation et de suivi de l’opposition n’arrivent jamais à s’entendre. La preuve : « La semaine passée, ils se sont réunis à Mazafran. Actuellement, ils se sont séparés, avant même le rendez-vous électoral.» Et d’ajouter : « Ils sont incapables de se structurer et d’articuler un programme politique. Leur seul objectif est le départ de Bouteflika.» Par ailleurs, Amara Benyounès a tenté d’imiter d’autres hommes politiques du pouvoir dans leurs interventions qui instrumentalisent la peur du fait qu’il n’a cessé, tout au long de son discours, de mettre en garde contre les risques pouvant porter atteinte au pays à savoir la main étrangère, la chute des prix du pétrole, la crise économique et le contexte politique tendu.

« L’Algérie est visée aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur», a-t-il formulé. Et d’ajouter : « Afin de préserver notre pays des dangers qui le guettent, il nous faut des institutions fortes et légitimes qui ne peuvent émerger qu’à travers les urnes.» De plus, les banques de l’Algérie sont, selon Amara Benyounès, parmi les dernières institutions financières du monde. Pour cette raison, il a insisté sur l’ouverture du capital des banques publiques à des partenaires privés et étrangers. L’ex-ministre du Commerce a mis en garde contre la fragilité de l’économie algérienne menacée par le marché informel qui hypothèque également l’avenir politique du pays. « Demain, les détenteurs de cet argent nous imposeront leurs députés et, après dix ans, ils nous imposeront même leur président», a-t-il assuré. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Benyounès instrumentalise la peur à Mascara
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair