formats

Bensalah : la critique est un « acte immoral » !

Publié le 11/07/2016, par dans Non classé.

Le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, a exprimé ouvertement la volonté du pouvoir en place de museler la presse indépendante en Algérie.
Aujourd’hui lundi, Bensalah s’en est pris violement aux médias qui ont commenté la nomination de Amar Ghoul, ministre pendant 16 ans, comme sénateur dans le tiers présidentiel.

La  » remise en cause » des prérogatives du chef de l’Etat constitue  » un acte tout autant immoral qu’inacceptable », a déclaré Bensalah, ce matin, à l’ouverture de la séance plénière consacrée à l’examen de plusieurs projets de loi. La séance s’est déroulée en présence de Amar Ghoul qui a pris place au fonds d’un hémicycle à moitie déserté par ses occupants.

Le président de la chambre haute du Parlement s’est estimé en mesure de donner des leçons de journalisme à  » certaines plumes » qui recourent, selon lui,  » à des écarts de langage et des jugements non fondés pour dénigrer l’institution et ses membres ».

Une partie de la presse et de l’opinion publique algériennes considère le Conseil de la nation, comme un lieu réservé au repos du personnel politique ayant servi fidèlement dans l’équipe de Bouteflika. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Bensalah : la critique est un « acte immoral » !
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair