formats

Benghabrit rencontre les inspecteurs et les chefs des établissements scolaires à Oran

Publié le 13/05/2018, par dans Non classé.

Climatiseurs, transport au profit des candidats des zones enclavées et sécurité maximale sont les trois promesses de la ministre de l’Education nationale en ce qui concerne le baccalauréat.
Nouria Benghabrit s’est déplacée, hier à Oran, pour une visite de deux jours. La première entamée dans l’après-midi a concerné une rencontre avec les chefs des établissements scolaires et les inspecteurs de l’éducation. « La réussite des examens de fin d’année est conditionnée par la mobilisation de tous, mais leur crédibilité réside dans l’engagement de chacun dans le respect des lois», a-t-elle déclaré à l’ouverture de cette rencontre devant se dérouler à huis clos.

Dans son allocution introductive, s’adressant explicitement aux chefs d’établissement et aux inspecteurs, elle a en revanche exprimé des attentes. « J’attends de vous que vous élaboriez une feuille de route avec un échéancier précis des actions à mener, afin d’améliorer les pratiques pédagogiques et les conditions de scolarité des apprenants à partir des dysfonctionnements signalés sur le terrain.»

La ministre a beaucoup insisté sur la confiance et le respect qui doivent caractériser les relations entre les administrateurs, les employés et les parents d’élèves pour une meilleure efficacité dans la gestion. Elle a également évoqué la médiation, utile pour régler les conflits et parer à l’augmentation des plaintes en justice. « Un directeur bien formé, un directeur charismatique et dynamique peut, avec le concours des autorités locales et l’apport des associations des parents d’élèves, améliorer sensiblement les conditions matérielles dans lesquelles évoluent nos élèves», a-t-elle estimé.

Aux inspecteurs, elle suggère d’accompagner les enseignants, de valoriser leur travail tout en leur accordant une marge de liberté dans le choix de l’approche pédagogique. Ce dernier aspect a depuis longtemps suscité des débats et même des études et des recherches universitaires menées notamment au CRASC, un centre qu’elle a eu à présider dans le passé.

Pour elle,  » toutes les approches sont complémentaires car, que nous soyons face à une approche par compétences, à une approche par contenus ou à une approche par objectifs, au final l’intérêt est le même et c’est celui de l’apprentissage.» Aucune approche n’est imposée de manière exclusive et, mieux encore, Noria Benghabrit anticipe l’avènement de nouvelles innovations pédagogiques qui viendront se superposer aux expériences cumulées depuis longtemps.

Oran est concernée par un programme de réalisation de 96 établissements dont 14 lycées et 32 CEM. Avant la rentrée prochaine, 35 seront réceptionnés. Certains de ces projets feront l’objet d’une visite de terrain qui sera entamée cette matinée. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Benghabrit rencontre les inspecteurs et les chefs des établissements scolaires à Oran
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair